En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

48 heures chrono

Un Lyon qui griffe, Gignac qui rugit, une tigresse plombée... Un week-end de foot entre félins.

Modififié

Vendredi 24 novembre


17h00 : La scène se déroule dans le XVe arrondissement de Paris, sur les bords de Seine. Les gens quittent le bureau, le week-end peut commencer. Où aller boire un verre ? Quel film regarder au cinéma ? Avec quelle sauce accompagner ce dos de cabillaud ? Pour certains, un problème un peu plus pressant se pose : ne pas se faire dévorer par un félin. Il y a une tigresse dans les rues de la capitale ! L’animal, qui pèse 200 kg, s’est évadé d’un cirque. Sachez que si vous êtes nez à nez avec un tigre, surtout, ne courez pas, pour éviter d’être pris en chasse, il est préférable de crier puissamment pour affirmer votre autorité sur l'animal.

19h50 : 4-0. Les Bleues viennent de se faire méchamment marcher dessus par les Allemandes, en amical. C’est la première défaite de l’ère Corinne Diacre, et elle fait mal. À Paris, le propriétaire de la tigresse décide de régler l’affaire au fusil à pompe. Naturellement. La dénommée « Mévy » ne se sera baladée qu’une dizaine de minutes dans une allée de Paris.

20h : Il n’y a pas de tigre en liberté dans les environs de Saint-Étienne. Juste onze Panthères qui reviennent prudemment là où elles s’étaient fait dévorer par un Lyon, il y a trois semaines. Avec un nouveau dompteur nommé Julien Sablé.

21h42 : Ils attendent ça depuis la saison 1992-1993. Les Crocos nîmois ont la dalle de remonter en première division, et ils peuvent compter sur l’immense Umut Bozok. Hop, un triplé de l’avant-centre franco-turc pour se goinfrer de Bourg-en-Bresse 4-0. Sinon, le Tours FC a changé d’entraîneur, mais reste stable au niveau des résultats : des défaites, toujours des défaites. Le Gazélec en a profité (0-2). Devant, le Stade de Reims reste leader. Malpolis, les Rémois ont gâché la 200e de Johan Cavalli sous le maillot de l’ACA en s’imposant 1-0 à François-Coty.


21h55 : L’ASSE a mené deux fois au score, mais s’est fait rejoindre à chaque fois par les Strasbourgeois. La journée se termine par ce match nul 2-2, en espérant que vous avez profité de cette démarque immanquable de 20% à Carrefour – pour les adhérents cartes – sur tous les fers, les centrales vapeur et les aspirateurs. La magie du Black Friday.

22h51 : Zorro est à Madrid, et ce ringard a customisé son masque.




Samedi 25 novembre


10h : Mais comment la tigresse du cirque Bormann a-t-elle pu s’échapper ? « Si une bête s’échappe – mais cela n’est jamais arrivé depuis quarante ans que je suis à Paris –, elle reste enfermée : c’est une cage dans une autre cage » , explique Eric Bormann, dubitatif. « Il y avait une chaîne avec un cadenas et la chaîne a été coupée. » Pas de soucis, les huit autres tigres restent donc enfermés à double tour derrière les grilles de leur confortable 10m2.

12h40 : #Messi2021 La poignée de main qui va bien avec Josep Maria Bartomeu, et la Pulga paraphe son nouveau contrat en or, heureux de poursuivre l’aventure « à la maison » .



13h58 : Avec son écusson qui fleure bon l’histoire de la ville et son stade typique à l’anglaise, Barnsley FC est un sympathique club de Championship. Cela dit, à cette période de l’année, le Oakwell Stadium laisse passer un soleil rasant à l’heure du lunch. De quoi éblouir les yeux de Felix Wiedwald, le gardien de Leeds United. Qu’à cela ne tienne, un supporter des Peacocks vient à la rescousse du dernier rempart en lui prêtant sa casquette. Il recevra le maillot du portier en échange après le match. Victoire 2-0 de Leeds dans le Yorkshire derby, le douzième homme a parfaitement joué son rôle.



14h00 : Pas de fumis, mais des drapeaux qui claquent. Les supporters d’Urawa Red Diamonds exultent, le but de Rafael Silva à la 88e minute de cette finale retour face aux Saoudiens d’Al-Hilal scelle leur sacre en Ligue des champions asiatique. La deuxième couronne continentale pour les Reds.



15h34 : Diego Maradona a toujours préféré sa fille aînée. « Ma cadette, Giannina, est unique, mais Dalma est ma reine » , a-t-il dit un jour. Et voilà qu’aujourd’hui, la famille est complètement déchirée. El Diez a assigné en justice son ex-femme, Claudio Villafane, pour détournement d’argent. En outre, il demande de la prison préventive à l’encontre de Giannina, qu’il accuse d’avoir caché de l’argent dans un coffre, en Uruguay, pendant l’enquête. « J’ai pardonné à mon père pour des choses bien pires, alors je continuerai à lui pardonner, rétorque sa fille. Je lui envoie tout mon amour, et le remercie de m’avoir permis de choisir la personne que je voulais être. » Pas toujours facile, la vie, quand on est la fille de Dieu.

15h45 : Il faut apprécier les plaisirs simples. Quand l’humilité de Frank Lebœuf rencontre les connaissances encyclopédiques de Francis Lalanne, on écoute et on savoure… Cela se passe dans l’émission Frankly ! dont le concept permet au consultant de se fait interviewer par l’invité : « J’vais t’dire que moi, je me souviens de tes buts. Mais, j’suis sûr que toi, tu t'souviens pas de tous tes buts... » , lance le chanteur pop, aux épaulettes et à la queue de cheval. « Nan, j’en ai quand même marqué plus de cent, pour un défenseur, c’est assez énorme » , répond Lebœuf. C’est alors que Lalanne fait appel à ses souvenirs : « T’en as marqué des beaux et des décisifs, surtout. Moi, je me rappelle ce but contre la Hollande… Tu te rappelles quand tu marques de la tête à l’Euro 2000 » , rembobine-t-il, précis, face aux yeux écarquillés de l’ancien joueur. Lebœuf indique à son intervieweur que sa mémoire d’éléphant lui joue des tours. Mais Lalanne insiste, il en est sûr, Lebœuf a marqué lors de la défaite des Bleus en poule contre les Bataves (2-3) : « ... si, tu marques contre les Pays-Bas » ; « ... si, tu marques » ; « ... tu marques contre les Pays-Bas de la tête  » ; « ... si, c’est toi  » . Sauf que c'est Christophe Dugarry qui marque de la tête, ce jour-là. Les cheveux, c'est trompeur.



16h15 : Dortmund roule sur le derby de la Ruhr. À la mi-temps, le BvB mène 4-0 face à Schalke. C’est plié, évidemment. Ah, tiens, au sifflet, il y a le fameux Deniz Aytekin, l'arbitre qui était au sifflet de Barça-PSG en mars dernier.

16h45 : Oh, le coquin. Rafik Guitane, 18 ans, donne de l’amour. Trois minutes après son entrée en jeu au stade Océane, le Normand déroule ses passements de jambe dans la défense lensoise et froisse les ficelles d’une frappe croisée. 1-0 pour le HAC, score final.




16h46 : Quel double arrêt de Mathew Ryan ! À Old Trafford, le portier de Brighton sauve les siens en s’interposant sur une tête de Lukaku, puis sur un tir à bout portant de Pogba. Mais le sauvetage du jour est à l’actif de Rachid. L’homme de 59 ans est gardien à Nemours, en Seine-et-Marne, non pas dans les cages de l’équipe de foot local, mais au sein de la résidence des Noisetiers dans le quartier du Mont-Saint-Martin. Avec l’aide d’autres habitants, il a sauvé la vie d’une petite fille de trois ans. Rachid : « J’étais en train de nettoyer un local quand une dame est arrivée en courant. Elle explique qu’une petite fille menace de tomber d’un balcon (du cinquième étage, ndlr). J’ai foncé. » Une voisine du premier apporte alors une grosse couette. « On l’a tendue, avec trois femmes et deux hommes. (…) La chute a été violente, décrit Rachid, sur le site du Parisien. On s’est tous retrouvé à genou. » La fillette souffre d’une fracture, mais ses jours ne sont pas en danger. « Tomber dans la couette, cela lui a très certainement sauvé la vie » , conclut une source citée par Le Parisien. Le beau geste du week-end.

17h05 : Amine Harit rameute ses troupes. Rentré en jeu au retour des vestiaires, le milieu de terrain français donne de l’espoir à Schalke : 4-2...

17h23 : TOOOOOOOooooooooooOOOOOoooooooOOORRR !!!!!!!!!!!!!! Naldo s’élève au deuxième poteau, à la réception d’un corner, et égalise à 4-4 ! Une folie, encore une, pour Deniz Aytekin.



17h24 : Ashley Young délivre MU. Victoire 1-0 face au promu sudiste. Le score de rêve pour José Mourinho.

17h36 : Après trois heures de bataille féroce, la paire Richard Gasquet - Pierres-Hugues Herbert remporte le double et place la France en tête dans cette finale de Coupe Davis. Avec six victoires depuis septembre au stade Pierre-Mauroy, l’équipe de France de tennis fait donc mieux que le LOSC et ses trois victoires toutes compétitions confondues dans son stade depuis août.

17h50 : On a retrouvé le sauveur de la Maison-Blanche. Ouf, un mois et demi plus tard, Cristiano Ronaldo marque à nouveau. Le Portugais voit son penalty stoppé par le gardien de Málaga, mais parvient à marquer en deux temps. Et permet au Real Madrid de s’imposer 3-2. Dans la douleur, donc.


18h41 : Miracle à Selhurst Park ! Tenu en échec 1-1 par Stoke City, Crystal Palace arrache sa deuxième victoire de la saison grâce à un pion de Mamadou Sakho à la 92e. Miracle toujours, ces trois points permettent aux coéquipiers de Cabaye de revenir à trois points du premier non-relégable. But en Cristal, donc.

18h47 : Après une défaite pour son premier match sur le banc rennais, Sabri Lamouchi ne rate pas ses débuts au Roazhon Park en battant l’ennemi nantais 2-1. « Le sens du sacrifice m'a beaucoup plu » , confie-t-il après-match. Les fameuses traditions celtes.

20h15 : Quelques heures après le derby complètement fou de la Ruhr, le Bayern pouvait prendre ses distances sur Schalke. C’était sans compter l’autre Borussia, Mönchenglabach, qui s’est offert le scalp des Bavarois (2-1). Le RB Leipzig en profite pour revenir à trois points du Bayern, tandis que Gladbach chasse le Borussia de la quatrième place. Jawolh !

20h17 : Anfield. Liverpool, 1. Chelsea, 0. 87e minute. Willian. Bijou. 1-1.

20h30 : 20 000 parisiens pour accueillir des Marseillais : du jamais-vu. IAM débarque à Bercy et retourne la salle quelques jours après PNL. Les Marseillais montent à Paris...


20h40 : Cinquième de Championship, Bristol City serait en revanche parmi les meilleures écuries européennes en matière d’annonce de but sur Twitter. Plus fort qu’une petite pique d’un CM, le compte twitter du club a pondu le meilleur GIF de l'histoire du foot pour annoncer le but de Reid. Cheers.


21h : C’est l’histoire de Dogues au Stade de la Mosson. Quand tout à coup une 2CV conduite par Michel Der Zakarian déboule et paf, les Dogues. 3-0 après trente minutes, Lille sombre.

21h15 : À la mi-temps de Montpellier-Lille, les hommes de Der Zakarian ont déjà plié le match (3-0). Alors pour rajouter un peu de piment dans une soirée bien calme à la Mosson, quoi de mieux qu’un vainqueur au jeu de la barre ? Sauf que le gagnant déboule au pied du kop de la butte Paillade pour montrer fièrement son maillot… du Nîmes Olympique. Rendez-vous la saison prochaine en L1.


21h45 : Comme à la maison. Dijon, Troyes, Caen et Montpellier se baladent chez eux et repartent tous avec les trois points. En revanche à Metz on sait recevoir, peut-être un peu trop puisque Amiens, archi-dominé, joue l’hôte envahissant et s’impose 2-0.


22h30 : Décevant, le XV de France concède un match nul 23-23 face au Japon dans une U Arena pas pleine… Alors que même Booba va la remplir.


Dimanche 26 novembre


6h45 : Tigres toujours, mais au Mexique. Ceux-là sont menés par un chef de meute plus connu du peuple : André-Pierre Gignac. Et le bombonero français a encore sorti les griffes en offrant aux siens un match nul (1-1) qualificatif pour la demi-finale du championnat d’ouverture mexicain. Cette fois, c’est sûr, Gignac et les Tigres sont félins pour l’autre.



11h15 : Interviewé dans Téléfoot, Adrien fait du Rabiot : « J’ai un nouveau statut avec plus de responsabilités. Je pense qu’il nous faut un milieu de plus, un 6 de métier. De mon côté, il n’y a aucune discussion de prolongation pour l’instant. » C’est ce qui s’appelle mettre la pression.

15h : En Italie, « tifo » signifie « enthousiasme ou fanatisme » . Et de l’enthousiasme, les supporters de Bari n’en manquent pas . Logique, puisque leur club trône actuellement sur la Serie B. Du coup, au moment de recevoir l’ennemi de Foggia Calcio, les ultras barras ont déployé un des tifos de l’année.



15h33 : C’est la 94e minute à Gorodeya. Mené 3-2, le BATE Borisov est sur le point de laisser filer le titre de champion de Biélorussie pour la première fois depuis onze ans. L’histoire est en marche, le Dinamo Minsk prépare la vodka. Mais Mirko Ivanic surgit à la 95e pour offrir le nul et donc le titre au BATE, à la différence de but. Fou. Comme les supporters…


15h45 : Entracte à l’Allianz Riviera, Nice est K.O. Bien que privé de sa tête d’affiche, le fabuleux Fekir, le monsieur loyal Aulas voit son Lyon dévorer de pauvre petits Aiglons sans défense (au sens propre) : 0-4 après 37 minutes de jeu. Même Maxwel Cornet est irrésistible, c’est dire.

16h23 : Everton continue son début de saison sauce LOSC de Bielsa : candidat au top 5, les Toffes tombent une nouvelle fois, à Southampton, et restent seizièmes avec deux points d’avance sur la zone rouge.

16h25 : Après un premier set convaincant, mais perdu au tie-break, Jo-Wilfried Tsonga se fait manger tout cru par le Belge David Goffin qui remet la Belgique en piste (2-2). On partage ?

16h34 : La troupe lyonnaise continue son cirque en lançant un tout jeune funambuliste, déjà buteur jeudi en Ligue Europa et dont le nom rappelle une ancienne star de la maison : Maolida, qui inscrit son premier but en L1. 5-0. Brillant en C3, insignifiant en L1, Nice confirme sa schizophrénie.


16h45 : Sale temps pour les gros en Italie. La Roma cale face au Genoa pendant que le Milan continue de décevoir à domicile contre le Torino. Seul le Napoli assure, à l’italienne, face à l’Udinese et reprend la tête.


18h34 : Seize ans plus tard, la France soulève sa dixième coupe Davis après que Lucas Pouille a démonté Steve Darcis en trois petits sets. En même temps, le Ch’ti n’avait « pas la pression » et il voulait juste « tout défoncer » . Mission accomplie. Le stade Pierre-Mauroy a vu les filets trembler, et ça, ça n’a pas de prix.

18h35 : Embourbé à Huddersfield (1-1), Pep la joue Guardiola et remplace Kompany par Gabriel Jesus à dix minutes de la fin du match. Dans la foulée, Sterling donne les trois points à City qui enchaîne une dix-huitième victoire consécutive. De quoi réveiller le Steve Mounié qui dort et fout un gros coup de coude à Otamendi. High-kick and rush.


18h48 : Le Vélodrome se lève pour Florian Thauvin qui, grâce à son slalom en première mi-temps, permet à l’OM de se débarrasser d’irréductibles Guingampais (1-0). Ne reste plus qu’à soigner les passes décisives pour Thauvin qui s’embrouille avec Sanson après une frappe au-dessus : « J’aurais dû faire la passe. Je pourrais être plus lucide » , reconnaît-il en zone mixte. Lucide, oui.


19h20 : Comme tout entraîneur au chômage qui en a marre de son année sabbatique, Christophe Galtier pointe au Pole Emploi du foot français : le plateau du Canal Football Club. L’ancien coach des Verts glisse un sourire narquois à l’évocation du départ d’Oscar Garcia « pour les mêmes raisons que le sien » , croit savoir Hervé Mathoux. Puis Galtier lance un appel du pied au LOSC. Sans limite.

19h34 : Nouvelle ingérence russe, en Bulgarie cette fois. Alors que le Lokomotiv Plovdiv reçoit le CSKA Sofia, des supporters du Lokomotiv envahissent la piste d’athlétisme du terrain pour distribuer quelques baffes aux visiteurs qui répliquent à coups de pierres et de fusées. Résultat : dix arrestations dont deux supporters russes du Lokomotiv, et un match arrêté par l’arbitre avant la mi-temps. Si, sur la piste, le match était serré, le CSKA s’imposera finalement 1-0.

20h33 : Interrogé par le CFC, Alphonse Areola confesse ne pas suivre l’actualité du foot en dehors des entraînements. Qu’il se rassure, certains joueurs de Ligue 1 ne s’intéressent au foot qu’en dehors des terrains.

21h : Louis-II est à guichets fermés. Leonardo Jardim tente de faire de même sur la pelouse en alignant cinq défenseurs.

22h13 : Pour son troisième match sous les ordres de François Letexier cette saison, le PSG obtient son troisième penalty. Cavani ayant déjà planté son but hebdomadaire, Neymar fait le show en mélangeant course d’élan bizarre et arrêt en plein milieu. Subašić est battu.

22h35 : Jordi Alba sauve le Barça à Valence.


22h42 : Vexé d’avoir raté quatre énormes occasions face à son ancien club, Kylian Mbappé dévie le coup franc de Moutinho dans ses buts, histoire de faire rêver son ancien club.

22h52 : Stéphane Guy annonce les fameuses « trois minutes de bonheur en plus  » , qui en vérité n’apportent rien de plus. Le PSG croque Monaco avec un 2-1 peu flatteur, loin de l’énorme écart entre les deux équipes sur le terrain. Au classement, le PSG s’envole avec neuf points d’avance sur l’ASM qui laisse Lyon s’installer sur la deuxième marche du podium.


22h57 : Rachid Ghezzal parle déjà de la lutte pour le titre au passé.

Par Adrien Hémard et Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24 jeudi 22 février Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis ! jeudi 22 février Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 jeudi 22 février Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
À lire ensuite
Le grand quiz du week-end