En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. // Ce qu'il faut retenir du week-end

48 heures chrono

Un drame évité de justesse à Amiens, un match à huis clos à Barcelone. Le foot n’a pas été que frivolités ce week-end. Heureusement que Paris, la Lazio, Aritz Aduriz, Harry Kane, Alexis Sánchez et consorts se sont occupés de remettre le foot à sa place.

Modififié

Vendredi 29 septembre


20h44 : L’âge n’a pas d’emprise sur Youssouf Hadji. Contre Châteauroux, il ne faut pas plus de quarante-quatre minutes au joueur de 37 ans pour inscrire un triplé. Harry Kane n’a qu’à bien se tenir.

20h47 : Après sa folle semaine avec le vrai-faux puis vrai départ de Faruk Hadžibegić, Valenciennes rentre au vestiaire à la pause avec une petite valise face à Orléans (3-1). Le spectre d’une troisième défaite d’affilée se profile à l'horizon.

21h20 : Tours et Brest s’affrontent depuis plus d’une heure, quand Jessy Pi décide de crucifier Jules Goda. Une frappe de vingt-cinq mètres en pleine lucarne et Pi c’est tout.


21h47 : Ceci n’est pas un canular. Lens remporte sa deuxième victoire de la saison face au Gazélec Ajaccio. Les buts de Cristian Lopez et Marković permettent aux Sang et Or de revenir à cinq points de Sochaux, le premier non-relégable.

21h48 : Les Valenciennois montrent qu’ils ont du caractère et renversent finalement Orléans (3-4) grâce à dix dernières minutes de folie. La remontada du Ch’nord.


22h37 : Montpellier réalise le fantasme de beaucoup de clubs, après avoir accroché le PSG la semaine dernière (0-0), les Héraultais arrachent un point à Monaco grâce à Souleymane Camara, un ancien du Rocher (1-1).



Samedi 30 septembre


8h16 : Jean-Michel Aulas commence sa journée avec le sourire.


9h35 : Ce veinard d'André Villas-Boas est déjà en vacances. La Fédération chinoise de football annonce que l’entraîneur du Shanghai SIPG est suspendu huit matchs, alors qu’il ne reste plus que quatre journées de championnat. Son crime : avoir insulté un arbitre verbalement et par gestes. Savoir aimer.

10h13 : Lukas Podolski donne des nouvelles :

Vidéo

13h : Séisme à Lens. Le club annonce dans un communiqué que Gervais Martel décide lui-même de s’écarter de la direction générale du club. Il conserve tout de même son poste au conseil d’administration. Éric Roy, quant à lui, est nommé au poste de manager sportif.



13h53 : On joue la 23e minute, et Harry Kane plante déjà son deuxième but du match contre Huddersfield, le troisième de Tottenham. Pas le temps.

15h17 : Dans le temps additionnel, Moussa Sissoko vient planter le quatrième but des Spurs. Son premier pion en Premier League depuis mai 2016. Avant l’Euro, donc.


17h18 : Quand l'ancien Auxerrois Sébastien Haller donne la victoire à Francfort dans le temps additionnel, il ne le fait pas n'importe comment.


17h40 : Luis Muriel inscrit le but du break pour le FC Séville au bout d’un long rush et permet aux siens de grimper sur la deuxième marche du podium. Pour Málaga, c’est plus compliqué. Les hommes de Michel s’enfoncent dans la zone rouge.

17h45 : Ça commence à devenir très gênant. Crystal Palace s’incline 4-0 face à Manchester United et n’a toujours pas marqué le moindre but en sept journées de championnat. Un calvaire.

18h13 : Comme d'habitude, le goleador Thomas Meunier a marqué pour le PSG. Sympa, le Belge laisse Neymar (deux fois), Cavani, Draxler et Mbappé décorer la feuille de match face à Bordeaux.


19h50 : La victoire 4-0 de l’Udinese face à la Sampdoria ressemble à un entraînement spécifique. Trois penaltys, trois buts, trois buteurs différents. Sereins, les types.

19h52 : Gros message d’espoir pour les Kevin, pour qui la vie n’est pas toujours facile. Kevin De Bruyne transperce Thibaut Courtois, le mec qui lui a piqué sa meuf, pour donner la victoire à Chelsea contre City.


20h15 : Gros, gros coup de chaud au stade de la Licorne. Fodé Ballo Touré ouvre le score pour Lille, et court célébrer son but devant ses supporters. La barrière de sécurité s’écroule et des dizaines de spectateurs chutent lourdement. Match interrompu, six blessés graves.

20h55 : Raquel Garrido sort son téléphone pour analyser la situation à Amiens sur son compte Twitter. « J’ai assisté ce soir au match #PSGFCGB, événement qui coûte des millions, tandis qu’à #ASCLOSC, une tribune s’effondre. Cherchez l’erreur. » Le passage à 280 caractères, c'est non.


21h17 : Le cœur a ses raisons que la raison ignore. En tout cas, celui de Dani Carvajal est en difficulté, annonce le Real dans un communiqué. L’Espagnol souffre d’une « affection du péricarde » .

21h47 : Kader Mangane chipe le ballon des mains de Baptise Reynet et permet à Terrier d’égaliser pour Strasbourg dans le temps additionnel. Dur pour Dijon.

21h49 : Nolan Roux permet à Metz, réduit à dix, d’arracher le match nul contre Nantes en marquant sur penalty dans les derniers instants !

21h50 : Ah non. L’arbitre décide de faire retirer le penalty. Du coup, Nolan Roux craque et envoie une praline dans les nuages. Briseur de rêves. En tout cas, Nantes l’emporte 1-0 et monte sur le podium de la Ligue 1.


22h48 : « C'est un joueur qui nous a donné de mauvaises habitudes parce que c'est toujours lui qui résout les problèmes offensifs de l'équipe. Quand il marque, l'équipe a de grandes chances de gagner. Mais quand il ne marque pas, c'est plus difficile. Nous devons diviser les responsabilités qui n'incombent pas qu'à Griezmann. » Voilà comment Diego Simeone explique le 0-0 tout pourri contre Leganés. C’est dur, la dépendance.


Dimanche 1er octobre


01h17 : Lors du match entre Argentinos Juniors et le Racing Club, Jonathan Sandoval motive son coéquipier à sa manière en adressant un énorme coup de boule à Braian Romero. Résultat : le type est en sang en plein match.

02h48 : Braian Romero se remet parfaitement et adresse une passe décisive à Mauro Quiroga pour permettre à Argentinos Juniors de l’emporter. Le message est apparemment bien passé.

12h14 : En plein vote sur l’indépendance de la Catalogne, le Barça craint des débordements au Camp Nou pour le match de l’après-midi contre Las Palmas et demande le report du match. En tout cas, Gerard Piqué a fait son devoir.


12h34 : Marek Hamšík ouvre le score contre Cagliari et inscrit son 114e but sous les couleurs du Napoli. Le voilà désormais à une petit longueur de Diego Armando Maradona, un petit joueur à la technique sommaire passé par le San Paolo au siècle dernier.

13h41 : Diego Llorente évite une cinquième défaite consécutive à la Real Sociedad en inscrivant à la 86e minute le but du 4-4 contre le Betis Séville. Ce match de dingue est définitivement terminé. Ouf.

14h11 : Alex Sánchez claque une superbe talonnade pour Alex Iwobi qui donne la victoire à Arsenal face à Brighton. Pourquoi Alex Lacazette n'est pas impliqué dans cette action ?


15h06 : L’immense Adil Rami est de retour en équipe de France, après le forfait de Laurent Koscielny. Pressé de voir Pamela faire le déplacement en Bulgarie.

15h30 : Nous vivons dans un monde où Willy Sagnol est l’entraîneur du Bayern Munich. Le technicien français fait ses débuts dans ce rôle et titularise les hommes qui ont causé le départ de Carlo Ancelotti : Jérôme Boateng, Mats Hummels, Franck Ribéry et Arjen Robben.

16h15 : Le match entre Barcelone et Las Palmas a finalement lieu, mais à huis clos. Les joueurs de Las Palmas entrent sur la pelouse du Camp Nou avec un petit drapeau espagnol brodé sur le maillot pour « témoigner (leur) espoir dans l'avenir de ce pays et dans la bonne volonté de ceux qui y vivent » . Heureusement que le stade est vide.

16h34 : Ciro Immobile plante le sixième pion de la Lazio, qui désosse Sassuolo 6-1. Au même moment, Robert Lewandowski plante le but du 2-0 pour le Bayern et fait de Willy Sagnol un coach de classe mondiale.

16h41 : Moins de dix minutes plus tard, le Hertha Berlin revient à 2-2 face au Bayern sur un but de Salomon Kalou, servi par le légendaire Karim Rekik. Willy Sagnol retrouve sa Ligue 1 sûre, ses hommes et ses matchs nuls.

16h47 : Histoire de gâcher complètement la première de Willy, Franck Ribéry se blesse gravement. Son pied reste bloqué dans la pelouse, et le genou prend cher. Peut-être les croisés. Peut-être la fin d’une carrière.


17h41 : Mains sur les oreilles, Memphis Depay célèbre son premier but de la saison. C’est con, pour une fois que Bruno Génésio avait un truc sympa à lui dire.


17h46 : Les Lyonnais rentrent aux vestiaires avec une avance de deux buts contre Angers (1-3). Les premières notes d’un succès qui mettrait fin à quatre matchs sans victoire ?

17h47 : Lionel Messi claque un doublé pour permettre au Barça de l’emporter 3-0 dans le silence. Allez, on retourne aux urnes.


17h52 : Face au Standard, les supporters d’Anderlecht ont sorti sans aucun doute l’un des plus beaux tifos de la saison, en hommage au film Dikkenek. Pour les Liégeois, perdre 1-0 sur la pelouse d’Anderlecht, « c’est excessivement énervant » .


18h06 : L’allergie de Marcelo pour les biscottes lui vaut la palme de l’expulsion la plus stupide du week-end. Après une faute sur Santamaria, le Brésilien se retourne, lève le bras et balance involontairement le carton jaune brandi par l’arbitre. Ce geste n’est pas du goût de l’homme en noir, qui voit rouge. De son côté, Jean-Michel Aulas sort son téléphone de sa poche et approche son doigt de l'icône au petit oiseau bleu.


18h30 : Tous les supporters lillois blessés la veille au stade de la Licorne ont quitté l’hôpital.


18h47 : Finalement, les rencontres se suivent et se ressemblent pour les Gones. En neuf minutes, Anthony Lopes et ses camarades ont craqué face à Angers. Score final 3-3, comme la semaine dernière face à Dijon. La barque de Génésio prend de plus en plus l’eau.

19h05 : Dans une vidéo adressée au Canal Football Club, Benjamin Mendy annonce depuis son lit d’hôpital son prêt au FC Injury, pour expliquer son absence sur le plateau. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour éviter la compagnie de Pierre Ménès...


19h30 : Mené 2-0 sur la pelouse de Valence, l’Athletic Bilbao revit grâce à une réalisation d'Aritz Arduriz. Contrôle exceptionnel, frappe croisée. Artiste Arduriz. Bon, ce but n'empêchera pas Bilbao de perdre, mais l'essentiel est ailleurs. Là :


19h34 : Alessandro Florenzi laisse derrière lui la poisse qu’il traînait depuis presque un an et ses deux blessures coup sur coup au même genou. Face à l'AC Milan, le Romain inscrit le but du 2-0 et du K.-O. pour les Rossoneri. Cette nouvelle défaite milanaise fragilise un peu plus Vincenzo Montella. Ça tombe bien, le prédécesseur de Willy Sagnol est libre depuis quelques jours.


20h03 : Mieux que le 6-2 du PSG et le 6-1 de la Lazio, Braga déglingue Estoril 6-0.

20h45 : Pour la première fois de sa carrière, Achraf Hakimi foule la pelouse du Santiago-Bernabéu dans la peau d’un titulaire. Zinédine Zidane a décidé de faire confiance au Marocain de 18 ans pour combler l'absence de Carvajal.

21h15 : Et de 200 pour Cristiano Ronaldo. Sur le but d’Isco, CR7 délivre la 200e passe décisive de sa carrière.

21h16 : Balotelli, Seri. L'OM est déjà mené 2-0 à Nice après seize minutes de jeu.

21h56 : Isco double la mise et met définitivement les siens à l’abri face à l’Espanyol Barcelone. Avec cette première victoire à domicile en championnat, l’international espagnol permet aux Merengues de grimper à la 5e place. Oh hisse.


22h03 : L'OM mène désormais 4-2, grâce, entre autres, à un doublé de ce diable de Lucas Ocampos. Luiz Gustavo, également buteur, peut se faire expulser tranquillement, l'OM ne craint plus rien.


22h35 : La Juventus perd une occasion de coller aux basques du Napoli. Pourtant en possession d'une avance de deux buts avant la demi-heure de jeu, les Turinois ont fini par flancher à Bergame. Ce match nul 2-2 est leur premier coup d'arrêt de la saison.


23h : L'OM est troisième de Ligue 1. Personne n'a jamais douté du projet.

Par Maeva Alliche et Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 5 heures OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
il y a 5 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1 Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 29
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 21 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 16
À lire ensuite
L'équipe type du week-end