1. //
  2. //
  3. // FC Séville-Espanyol

Le voyage initiatique de Sampaoli

On l’annonçait à Marseille, à la Lazio, à la tête de la sélection brésilienne ou même au Qatar. Jorge Sampaoli a finalement posé ses bagages au FC Séville. L’occasion pour Sampa de découvrir la Liga, un championnat qu’il avait patiemment observé en 1998, alors qu’il n’était qu’un backpacker en galère.

Modififié
Pour ceux qui ont suivi la sélection chilienne et son jeu flamboyant de la Coupe du monde 2014 à la victoire à la Copa América 2015, ou plus encore pour les puristes qui ont veillé jusque tard dans la nuit pour voir le football total de son Universidad de Chile quelques années auparavant, la nomination de Jorge Sampaoli sur le banc du FC Séville n’est que justice. Justice et pas mal d’excitation aussi à l’heure de voir ce que le sosie de Patrick Bosso a dans le bide. C’est le moment de savoir si l’homme a les épaules pour affronter le crash test de la Liga. S'il peut passer l’épreuve du feu qui fait qu’un bon entraîneur sud-américain peut devenir grand en Espagne. Une épreuve réussie récemment par Berizzo ou Simeone, mais ratée par tant d’autres techniciens du continent, Bielsa compris. Les attentes sont hautes, et succéder à Unai Emery n’est pas tâche aisée. Ses trois premières rencontres officielles (Supercoupe d'Europe contre le Real Madrid, Supercoupe d'Espagne aller-retour contre le Barça) se sont soldées par autant de défaites, avec déjà huit buts encaissés. Pas forcément la meilleure façon de commencer l'aventure sévillane.


Mais au-delà de ces premiers échecs, l’homme de Casilda, une petite ville argentine de la province de Rosario, a déjà réussi un pari : il va revoir l’Espagne, ce pays de cocagne où il était parti sur un coup de tête pour observer les entraînements des clubs de Liga. Un voyage fou, entrepris sans moyens, mais plein d’illusions.

Galérer, voir, analyser


Nous sommes en 1998, Jorge Sampaoli approche déjà la quarantaine. Depuis des années, il galère à concilier une vie professionnelle tristounette et sa passion du football :
« J’avais la certitude d’être au mauvais endroit. Je n’ai jamais pensé renoncer au football, j’étais prêt à sacrifier n’importe quoi, mais pas le football. » Jorge Sampaoli
« J’étais employé dans une banque de ma ville, Casilda. À ce moment-là, c’était difficile. J’avais le temps de ne rien faire. À la fin de ma journée à la banque, je sautais dans ma caisse et j’allais entraîner à Rosario, où j’avais commencé à coacher des petites équipes, puis je retournais à Casilda. Cent vingt kilomètres dans la journée » , se souvient-il. Un galérien, donc, mais aussi un homme plein d’illusions qui refuse de croire qu’il passera sa vie derrière un guichet : « J’avais la certitude d’être au mauvais endroit. Je n’ai jamais pensé renoncer au football, j’ai pensé renoncer à la vie plus qu’au football. (Rires) Non, j’étais prêt à sacrifier n’importe quoi, mais pas le football.  »


Alors, pour accomplir ses desseins, l’homme à la casquette finit par tout plaquer et décide de partir en Espagne, avec son sac à dos. Un périple qui lui coûte toutes ses économies, comme le raconte son beau-frère à la Tercera : «  À cette époque, Jorge travaillait à la Banque Provincia. Il n’avait pas beaucoup de moyens et il a dépensé toutes ses économies pour payer ses billets. Il était capable de ne pas manger pendant un mois pour se payer le voyage. » Le but du jeu ? « C’était un voyage initiatique, on a vu plein de choses, des méthodes de travail européennes, l’idée était d’analyser, comparer les façons de travailler, préparer l’avenir. On est allés écouter et voir. Observer et analyser, rien de plus ! »

Auberges de jeunesse et club péruvien


Son ami Jorge Decio, qui deviendra son préparateur physique, est de la partie. Le frère de celui-ci, Hermes, joue alors à Alavès et peut héberger ses compatriotes pendant quelque temps.
« On a tout fait en train, un peu à l’arrache comme des backpackers. On dormait dans des auberges de jeunesse, les sous n’étaient pas nombreux et il fallait gérer ça intelligemment pour pouvoir rester le plus longtemps possible. » Hermes Decio
Le voyage commence donc par le confort du Pays basque, où, grâce à Hermes, ils peuvent assister aux entraînements, discuter avec le staff. Désireux de voir un match mais sans le sou, Sampaoli et Decio réussissent à gratter une entrée pour Athletic Bilbao-Real Madrid à San Mamés, encore grâce aux bons offices du joueur d’Alavés : « Rafael Alkorta était un copain, et je lui demandé s'il pouvait avoir des places pour mon frère et son ami » , racontait Hermes Decio dans la Tercera. La suite du voyage est moins facile, les deux compères doivent composer avec le peu d’argent dont ils disposent : « On a tout fait en train, un peu à l’arrache comme des backpackers. On dormait dans des auberges de jeunesse, les sous n’étaient pas nombreux et il fallait gérer ça intelligemment pour pouvoir rester le plus longtemps possible. »


Un petit mois au final, un mois à se lever aux aurores, à bouffer du football toute la journée, à roder autour des centres d’entraînement pour établir des contacts : « À la Real Sociedad et à l’Espanyol, on a rencontré des gens qui nous permettaient d’entrer dans les centres d’entraînement, nous montraient ce qu’ils faisaient, et à partir de là, on a pas mal appris sur nos propres méthodes de travail.  » Un apprentissage qui, à son retour en Argentine, conforte Sampa : il sera un jour à la tête d’une grande équipe, il a le feu sacré en lui et tant pis si pour cela il doit passer par des chemins de traverse ou débuter avec un modeste club péruvien. À cinquante-cinq ans révolus, Sampaoli a réussi sa mission. Comme un bras d’honneur à ceux qui lui disaient, voilà dix-huit ans : « Jorge, il faut que tu continues à bosser à la banque, tu ne peux pas tout laisser tomber pour le football. Tu vas tout quitter, tu vas tout perdre, ne fais pas cette connerie !  »

Par Arthur Jeanne Propos de Sampaoli recueillis par AJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Pragmatique Niveau : CFA2
Mes prévisions pour la saison :

Real Madrid champion, Barcelone second.Séville s'empare de la troisième place, l'Atletico est quatrième.Valence retrouve un rang plus conforme à son statut en étant cinquième.l'Athletic Bilbao, toujours sérieux à la sixième place.

En dehors de ça, l'Espanyol Barcelone réalise une bonne saison en se plaçant dans le premier tiers.A contrario, Villareal déçoit légerement.Le Celta Vigo ne pourra réitérer la belle saison de l'an passé mais assurera la première moitié de tableau.Malaga en fera également parti.

Les Léganès et Osasuna vont descendre, accompagnés par Gijon.
Un excellent entraîneur, qui connaît très bien le football. Séville est idéal pour lui. Il faudra vraiment suivre cette équipe cette saison, on risque de ne pas s'ennuyer au Ramon Sanchez Pizjuan.
Ouah je ne connaissais pas son histoire mais c'est vraiment blufant d'oser ça à déjà 40 ans.
A partir de 30 ans la pluspart des gens cherche déjà un petit taf planqué pour une petite vie tranquille et monotone le tout en disant qu'ils veulent faire de grandes choses mais sans jamais rien faire pour y arriver.
Message posté par Pragmatique
Mes prévisions pour la saison :

Real Madrid champion, Barcelone second.Séville s'empare de la troisième place, l'Atletico est quatrième.Valence retrouve un rang plus conforme à son statut en étant cinquième.l'Athletic Bilbao, toujours sérieux à la sixième place.

En dehors de ça, l'Espanyol Barcelone réalise une bonne saison en se plaçant dans le premier tiers.A contrario, Villareal déçoit légerement.Le Celta Vigo ne pourra réitérer la belle saison de l'an passé mais assurera la première moitié de tableau.Malaga en fera également parti.

Les Léganès et Osasuna vont descendre, accompagnés par Gijon.


Valence finira jamais 5ième, ils ont perdu tous leurs meilleurs joueurs et ils arrêtent pas de dégringoler depuis l'arrivée de Lim. Un football moins pire que l'an passé peut être mais pour la cinquième place faut pas oublier Bilbao, Villarreal qui a fait un super mercato, et le Celta pour voir s'ils confirment. Ce Valence là n'a pas le niveau d'un 5ième de Liga.

Perso quand on voit la régularité du Barça en championnat depuis Guardiola je les vois en premier favoris, suivit de l'Atlético, qui joue mieux que le Real depuis 3 ans maintenant, les Blancos donc, pour la 4ième place Séville ou Villarreal, 5ième place Villarreal ou Séville, 6ième place Bilbao, le reste...

Côté relégué difficile à dire, les 3 promus parce qu'ils devront hausser sérieusement leur niveau comme tous les promus chaque années, Málaga, Eibar, et Las Palmas. L'Espanyol s'ils continuent comme l'an passé peut y prétendre, puis voilà. 7 clubs en tout.
Ce troll sur Bielsa est incroyable. Si Berizzo est un grand d'Espagne, Bielsa peut entre au Panthéon (ou alors, les mecs de Bilbao sont des aveugles).

PS : je ne remets pas en compte le talent d'entraîneur de Berizzo hein
il y a 39 minutes Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 17:27 Ederson atteint d'un cancer des testicules 66 Hier à 12:38 Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 Hier à 11:13 Droit de réponse "Mistral Gagnant" 31
Hier à 09:27 La praline de Castillo au Mexique 3 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13