Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // FIFA
  2. // The Best

Le vote corporate de Juan Antonio Pizzi

Modififié
« Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, Sánchez ou rien. »

Si, désormais, le Ballon d'or est revenu exclusivement aux mains des journalistes, la FIFA a gardé, elle, son panel de votants composé des capitaines, sélectionneurs et journalistes de chaque pays, pour élire The Best. Si Cristiano Ronaldo a remporté assez logiquement le trophée, tous n'ont pas voté pour lui.


Si les votes de Lionel Messi pour ses potes du Barça (Suárez, Neymar et Iniesta) et ceux de CR7 pour ses copains du Real (Bale, Modrić, Ramos) sont devenus une habitude, le sélectionneur du Chili, Juan Antonio Pizzi, a lui aussi fait dans le corporatisme. Problème : à part Alexis Sánchez, aucun autre Chilien n'était dans les vingt-trois joueurs nommés. Pas un souci pour Pizzi, qui décide alors d'attribuer la première place à Sánchez et de ne mettre aucun nom en seconde et troisième positions.

Sánchez sur le podium, difficile de s'asseoir. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 9 heures 470€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde 2018
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses