Le village détruit par les WAG's

0 0
Une nouvelle légende urbaine est en train de prendre vie en Angleterre. Les Wags seraient mauvaises pour la vie sociale. Pire, elles seraient à l'origine de la disparition de tout un village, si l'on en croit le Daily Mail.

Le village en question, Prestbury, abrite entre autres les propriétés de Wayne Rooney, Stephen Ireland et Owen Hargreaves. La vie y est devenue tellement chère –comptez près de 1,2 million de livres pour une maison sur l'avenue principale– que le village est déserté par la population qui y vivait habituellement.

Un barman local a raconté au Daily Mail : « C'est une ville fantôme. Nous pensions que les gens riches amèneraient argent et célébrité mais à la place, ils ont retiré toute vie. C'est si triste parce que le village avait tout pour lui » .

Si même les petits cottages anglais ne sont plus à l'abri des folles dépenses des femmes de footballeurs...

DdF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Kezman à Brescia ?
0 0