Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Saint-Étienne-Lorient (4-0)

Le Vert galant

Encore une fois séduisant à domicile contre Lorient, Saint-Étienne montre enfin un visage offensif et élégant. Preuve que si elle s’en donne les moyens, l’ASSE peut parfaitement offrir du beau spectacle à son public. Qui se réjouit également des résultats engendrés par ces nouvelles promesses.

Modififié
Geoffroy-Guichard n’a pas franchement l’habitude, avouons-le. Alors, les tribunes profitent et donnent de la voix. Leurs petits protégés viennent d’inscrire leur quatrième but de la partie face à un très faible Lorient au bout du temps additionnel et signent une prestation totalement aboutie, que ce soit sur le plan du résultat ou du spectacle. Quatre pions verts à la maison, ça ne s’était plus vu depuis le 10 mai 2015 (5-0 face à Nice). Et comme en plus, cette raclée intervient pile poil une semaine après la victoire contre l’ennemi lyonnais, le public stéphanois n’a qu’une envie : féliciter son équipe en attendant le prochain match.


Plus globalement, que ce soit dans son enceinte ou à l’extérieur, l’ASSE étonne depuis quelques semaines. La raison ? Elle joue bien au football, tout simplement. Le nombre de pions qu’elle inscrit actuellement est un bon révélateur : lors de ses quatre dernières victoires (qui ont eu lieu durant les cinq dernières journées), elle a trouvé le chemin des filets à onze reprises. Soit plus du tiers de son bilan total de buts marqués depuis le début du championnat (avec 30 goals, Sainté ne représente que la dixième attaque de Ligue 1). Ce n’est peut-être que temporaire, mais le constat est là : les hommes de Christophe Galtier trouvent beaucoup plus facilement la faille que par le passé. Et c’est tout sauf un hasard. Pratiquement incapables de se montrer dangereux en première période avant la nouvelle année, les Verts ont décidé de changer les mauvaises méthodes en 2017.

Une prise de conscience


Désormais, Loïc Perrin et ses potes démarrent les rencontres pied au plancher. Ce qui bouleverse totalement l’image qu’ils renvoient. Les Stéphanois semblent à présent beaucoup plus déterminés dans leurs convictions et tranchants dans leurs actes. En clair, ils semblent maintenant commencer une partie avec la ferme volonté de la gagner, plutôt qu’avec celle de ne pas perdre. « Lors de nos trois stages de début d’année, nous avons travaillé sur trois aspects : psychologique, physique et tactique, a confié Galtier face à la presse après la fessée infligée aux Merlus. Je pense qu’il y a eu une prise de conscience collective et on remarque cette volonté de harceler l’adversaire en évoluant assez haut dès l’entame. J’apprécie l’expression de l’équipe, la manière dont elle joue sans aucune retenue, même si c’est difficile sur le plan physique, car cela demande beaucoup d’énergie. » Le résultat ne s’est pas fait attendre : Saint-Étienne a plié les deux dernières journées jouées à domicile avant même la première demi-heure (2-0 contre Lyon au bout de 23 minutes, même score contre Lorient à la 21e) et Nolan Roux avait marqué dès la neuvième minute contre Toulouse (0-3). Forcément, prendre rapidement les devants dans une partie permet par la suite de dérouler et de proposer du jeu beaucoup plus facilement. Chose que l’ASSE avait du mal à faire auparavant, faisant avant tout confiance à sa défense de fer et un gigantesque Stéphane Ruffier pour arracher un résultat positif.

Des joueurs plus épanouis ?


La bonne forme stéphanoise est également une histoire d’hommes. En s’appuyant sur le travailleur Vincent Pajot devant l’arrière-garde au détriment d’un Ole Selnæs moins défensif, Galtier permet à Henri Saivet et Jordan Veretout d’exprimer au mieux leurs qualités offensives. Bien plus entreprenants dans l’entrejeu et protégés par le milieu de vingt-six ans, ces derniers n’hésitent plus à prendre des risques et se projeter vers l’avant. Sans oublier les bonnes performances de Kévin Monnet-Paquet, enfin décisif, et de Romain Hamouma qui brille autant en pointe que sur un côté. L’entraîneur français a ainsi pointé «  le retour de Romain Hamouma et les prestations de Henri Saivet qui évolue à un meilleur niveau que lors de la première partie de saison » pour expliquer le nouveau visage de sa team. Dès lors, doit-on s’attendre à une fin de saison en boulet de canon et des buts en veux-tu en voilà du côté de Saint-Étienne ? Non, peut-être pas. Mais si le cinquième du championnat continue d’afficher une telle envie de jouer au ballon et d’aller inquiéter le portier adverse plutôt que d’attendre les exploits du sien, ce sera déjà un gros pas en avant. Une envie qui pourrait d’ailleurs les aider grandement dans leur chasse au Lyon.

Vidéo


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:23 Rocco Siffredi prend la défense de Ronaldo 155 Hier à 12:37 Wenger est prêt à retrouver du boulot « à partir du 1er janvier 2019 » 36
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Nantes fait replonger l'OM