Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Chili/Vénézuela (1-2)

Le Vénézuela en demie

Tremblement de terre à San Juan : l'équipe au maillot « rouge vin » rejoint le Paraguay en demi-finale en battant le Chili (2-1). Et atteint pour la première fois les demi-finales d'une Copa América complètement folle.

Modififié
Chili/Vénézuela: 1-2

Buts: Humberto Suazo (69e) pour le Chili. Oswaldo Vizcarrondo (34e) et Gabriel Cichero (80e) pour le Venezuela.


Et de quatre ! Il n'en reste plus un. Les favoris des quarts de finale de la Copa América sont tous tombés. Après l'Argentine, le Brésil et la Colombie, le Chili n'a pas réussi à inverser cette incroyable tendance, laissant la voie libre à l'Uruguay et au Paraguay, les deux derniers « mondialistes » encore en course, même si désormais, le statut de favori ne veut plus dire grand-chose, et que le Pérou jouera crânement sa chance. Le Venezuela atteint pour la première fois le dernier carré du tournoi continental. Pour le plus grand bonheur de son supporter numéro un, Hugo Chavez, scotché devant son téléviseur en compagnie de son camarade socialiste à Cuba, où il poursuit le traitement de son cancer. À la 35e minute, le leader bolivarien exulte sur Twitter pour la première fois de la soirée. « Gooooooooooooooooollll de la Patrie ! Vive le Venezuela ! En train de regarder le match avec Fidel !!! Nous vivrons et nous vaincrons ! » , estime sobrement le président.

L'Uruguay et le Paraguay, nouveaux favoris

Le central Oswaldo Vizcarrondo vient de couper la trajectoire d'un centre de Juan Arango, donnant l'avantage au Venezuela (0-1, 34e). Trop tôt se dit-on, car la Vinotinto abandonne totalement le jeu à son adversaire, qui l'accule sur son but. Si elle rentre aux vestiaires avec ce maigre but d'avance, le siège se poursuit en seconde période. Quand ce n'est pas Renny Vega qui sauve les siens, sa barre repousse les assauts de la Roja. Humberto Suazo, puis Jorge Valdivia, entré à la pause, voient leurs frappes s'écraser sur la transversale du portier caribéen. Jusqu'à ce que le goleador de Monterrey, qui n'était pas parvenu à inscrire le moindre but durant le premier tour, décoche une puissante frappe, qui finit cette fois-ci sous la barre de Vega (1-1, 70e).

Chavez exulte devant sa télé

À l'instar de Villar, d'Hernandez et de Muslera, ce dernier a été l'un des grands artisans de la victoire de sa formation. Malgré une domination nette, le Chili pèche dans la finition. Et c'est de nouveau sur un coup de pied arrêté que le Venezuela va trouver la faille. Chavez est au bord de la crise cardiaque. « Ay camarade !!!! Quel buuuuuuuuut ! Bravo au Venezuela !! » , s'exclame alors le président sur son Twitter. L'arrière gauche de Newell's Old Boys, Gabriel Cichero, qui sauva son équipe sur la ligne après un tir de Mauricio Isla en début de seconde mi-temps, vient de délivrer le Venezuela en se jetant sur un ballon relâché par Claudio Bravo (1-2, 80e). Tomas Rincón se fait bêtement expulser en tentant de retenir un adversaire sur la dernière contre-attaque. Le milieu d'Hambourg manquera donc la demi-finale historique du Venezuela. Mais qu'importe pour la Vinotinto, tant qu'il y a l'ivresse de la victoire !

Par Florent Torchut

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17