1. //
  2. //
  3. // Valence-Grenade (1-1)

Le Valence de Prandelli toujours au ralenti

Modififié
0 4

Valence 1-1 Grenade

Buts : Nani (47e) pour Valence // Carcela-Gonzalez (45e) pour Grenade

L'embellie n'aura donc duré que le temps d'une rencontre. Après avoir remporté son premier match sur le banc de Valence à Gijón, Cesare Prandelli n'y arrive plus. Un nul et deux défaites plus tard, la réception de la lanterne rouge Grenade, qui n'a toujours pas remporté un match, était le bon moyen de retrouver le goût de la victoire.

Pourtant, ce sont les hommes de Lucas Alcaraz qui se sont montrés les plus dangereux en première période, malgré une possession de balle largement à l'avantage des Chés. Après avoir stoppé une première frappe de Carcela-Gonzalez (16e), Diego Alves n'a rien pu faire sur la deuxième occasion du milieu belgo-marocain. Lancé en profondeur par Artem Kravets, Carcela-Gonzalez remporte son face-à-face avec le gardien brésilien et ouvre le score pour les Andalous quelques secondes avant la mi-temps (45e).

Remontés par Cesare Prandelli durant la pause, les coéquipiers du champion d'Europe Nani ont montré un tout autre visage en seconde période. Et c'est le milieu portugais qui redonne espoir aux supporters de Mestalla en reprenant parfaitement dans la surface une remise en retrait de Dani Parejo (47e). Quelques minutes plus tard, Rodrigo pense donner l'avantage à Valence, mais voit son but refusé pour une position de hors-jeu (52e). Par la suite, les Valenciens poussent, mais n'arrivent pas à se montrer vraiment dangereux et doivent se contenter du point du match nul et de cette vilaine quinzième place.

  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga SO
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    read my nullitay Niveau : DHR
    Deux buts mais 0-0, on me dit qu'il n'y a rien à modifier ...
    Inquiétant pour València qui n'y arrive vraiment pas. Il leur manque un tueur devant et surtout... de la confiance ! Quant à Peter Lille et sa gestion du clubs depuis son arrivée, que dire à part que c'est pitoyable
    Psychedelic Train Niveau : DHR
    La seconde année, tout allait bien : d'ailleurs ils finissent 4e de la Liga, je crois. Mais l'année dernière, c'est l'équipe, d'un côté, qui fait la gueule à son entraîneur, et l'administration du club qui veut pas aller dans le sens où Lim veut l'amener. Du coup, tout fout le camp...

    Enfin, pour ce que j'en suis, cette cassure avec quasiment la même équipe entre deux saisons, voilà ce que j'en ai retenu.
    1 réponse à ce commentaire.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
    Ca me peine vraiment de voir Valence dans cette situation ! Même si j'en suis pas supporter à proprement parler, c'est un club pour lequel j'ai gardé un petit faible (même chose pour le Depor et Villarreal) depuis l'époque du grand Valence de Cuper avec Mendieta, Claudio Lopez, Kily Gonzalez, Angloma, Ayala, etc...
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Article suivant
    Leipzig renverse le Bayer
    0 4