En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Le trou normand des quarts

Dans un gueuleton, on prend généralement une glace à la pomme et au calva entre le poisson et la viande, histoire de permettre à l'estomac de faire le point. En politique, il est de bon ton de faire des bilans entre les deux tours d'une même élection, avec les pourcentages qui vont avec. Pour la Champions League, So Foot analyse les chances des uns et des autres après les matchs allers.

Modififié
Real Madrid/Tottenham


La hype Tottenham a pris un sérieux coup de vieux mardi soir au Bernabeu. Deux tacles approximatifs et une prise de balle foireuse ont suffi aux Londoniens pour se suicider en seize minutes. Menés 1-0, et réduits à dix au quart d'heure de jeu, les Spurs ont subi, plié et logiquement rompu. Plusieurs fois, au point de rendre le match retour complètement anecdotique. Mercredi prochain, la bande de Redknapp s'offrira donc un dernier baroud d'honneur dans une compétition qu'elle ne reverra certainement pas la saison prochaine. Alors oui, White Hart Lane sera bouillant, Tottenham va mettre la pression sur le but de Casillas pendant quinze minutes, va peut-être ouvrir le score et se mettre à envisager l'impossible. Mais l'histoire est formelle : le Real Madrid est d'ores et déjà en demi-finale. Mourinho va donc pouvoir faire souffler ses ouailles dans l'optique du quadriclasico, l'occasion pour les Pedro Leon, Lass Diarra et compagnie de prouver qu'ils ont le niveau des titulaires.


Les chances de qualif : Real Madrid : 100% - Tottenham : 0%


Barcelone- Shakhtar Donetsk

Peu dire que le Barça a fait le plus dur au Nou Camp. Assez redouté, le voyage à Donetsk ne sera donc qu'une simple formalité pour les catalans, qui pourront faire tourner (le ballon, ça va sans dire, mais aussi et surtout leurs joueurs). Ce qui est un sérieux atout à l'approche des grandes échéances à venir, quand on sait que la profondeur de banc est peut-être le tendon d'Achille des blaugrana qui démembrent décidément tous leurs adversaires les uns à la suite des autres. Statistiquement les joueurs du Shakhtar ont tout de même un infime espoir de qualification, mais il faut se rendre à l'évidence : on en a un peu trop fait sur ce match retour en Ukraine, qui « avait tout du traquenard pour le Barça » . Affaire classée.


Les chances de qualif : FC Barcelone : 98,1% - Chakhtar Donetsk : 1,9%


Inter-Schalke 04

On a eu beau chercher dans les archives, on n'a pas trouvé de trace d'équipe ayant chuté 5-2 à domicile dans un match aller de Coupe d'Europe. Dans le doute, on va quand même tabler sur une qualification des Allemands, qui ont réalisé le match de leur vie à San Siro, à la différence de Nerazzurri, qui ont semblé bien résignés. Comme si la claque reçue face au Milan AC quelques jours plutôt avait laissé beaucoup de traces dans les têtes. Et si en fait il était plus simple de faire le quintuplé que de gagner un seul titre par saison ? Pour y croire, les transalpins devront réaliser la même entame de match que mardi soir. Tout en négociant mieux les 89 minutes suivantes. Avec une avance de trois buts et demi (parce que bon, même à 0-3, Schalke sera qualifié), les coéquipiers de Raul ont quand même de quoi voir venir.


Les chances de qualif : Inter Milan : ?% - Schalke 04 : ?%

Chelsea-Manchester United

Enfin une confrontation où tout n'est pas joué d'avance et où on peut encore placer le bon vieux terme « ballottage favorable » qui va bien. Pas une raison pour se leurrer néanmoins : s'il s'agit du seul quart de finale retour qui vaut toujours le coup d'œil, Manchester a pris une sacrée option pour les demies (qui a dit la finale ?) en s'imposant sur la pelouse de son rival domestique préféré. Chelsea n'a cependant pas dit son dernier mot, et un seul but lui suffirait pour faire douter son adversaire et relancer complètement les débats. Pour bien préparer la manche retour, la bande à Lampard n'aura qu'à s'inspirer de l'Inter, qui avait su renverser pareille situation au tour précédent. Côté mauvaise nouvelle pour les Blues, Wayne Rooney, le bourreau des Londoniens à l'aller, sera frais, car il n'aura pas joué en championnat le samedi. La Fédé anglaise a en effet confirmé sa suspension pour propos injurieux.

Les chances de qualifs : Chelsea : 10,3%-Man Utd : 89,7%

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165
À lire ensuite
Villarreal comme Barcelone