Le triste constat de Wenger

0 1
Tout va très vite dans le monde du football.


Il y a deux semaines, l'Arsenal d'Arsène Wenger, encore en course en Carling Cup, en Cup et en Champion's League, voyait se présager un avenir radieux. Au lendemain de leur élimination en coupe face à Manchester United, les Gunners n'ont plus que le championnat à jouer. De quoi donner un sacré mal de crâne au manager alsacien du club de Londres, qui est apparu dépité dans les colonnes du Sun : « J'ai senti le poids du match de mardi dans la tête de mes joueurs. Vous pouviez voir que quelque chose a disparu. Pas nécessairement dans nos efforts, mais plutôt dans notre force mentale. Nous avons perdu trois matches dans des circonstances étranges. Un à la dernière minute sur un but venu de nulle part, le second à Barcelone, avec le scénario que vous connaissez et aujourd'hui (hier, ndlr) dans un match où nous avons été battus par des adversaires plus efficaces que nous sans être vraiment dominés. Cela étant, je ne crois pas que notre saison nous échappe. Je crois que nous pouvons le faire » .


Ne pas gagner un titre de l'année? Bien évidemment.


SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Arsenal et force mentale, ça va pas tellement ensemble... A noter quand même, qu'on a longtemps mit cette incapacité à gagner les gros matchs, sur le compte de la jeunesse et de l'inexpérience. Mais l'équipe de Man u qui les a battut hier, devait pas être de beaucoup plus expérimenté...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Armin Veh saute
0 1