1. // Finale Coupe d'Allemagne
  2. // Bayern Munich/Stuttgart (3-2)

Le triplé pour le Bayern Munich

En s'imposant face au VfB Stuttgart à Berlin, le Bayern Munich remporte sa 16ème Coupe d'Allemagne. Mais surtout, Franck Ribéry et ses coéquipiers deviennent la première équipe de Bundesliga à réaliser le triplé Coupe d'Europe-Championnat-Coupe d'Allemagne. Jupp Heynckes peut s'en aller tranquille: il a placé le club bavarois sur le toit du monde.

Modififié
4 31
Bayern Munich - Stuttgart 3-2
Buts : Müller (37e sp), Gomez (48e, 61e) / Harnik (71e, 80e)

Karl-Heinz Rummenigge est arrogant. Après la finale de Ligue des champions remportée face au Borussia Dortmund, le président du conseil d'administration du Bayern Munich pensait avoir fait le plus dur dans sa quête du triplé, et s'est donc fendu d'une jolie punchline. « Je sais que nous avons une finale dans six jours, mais je pense que même avec 1,8g d'alcool par litre de sang, nous avons quand même une chance » . Un manque de respect envers le VfB Stuttgart, son futur adversaire en finale de Coupe d'Allemagne? Oui, mais non. Car le club souabe a beau être un grand d'outre-Rhin, voilà quelques saisons que le moteur cale du côté de chez Mercedes. De plus, ça fait trois ans que Stuttgart n'a plus battu le Bayern. Cette saison, les hommes de Labbadia se sont inclinés deux fois face à ceux de Jupp Heynckes (6-1, 2-0). Jamais deux sans trois, le Bayern s'impose une troisième fois. Jamais deux sans trois, le Bayern remporte son troisième titre majeur de la saison.

Stuttgart passe la deuxième

Pourtant, cette 70e finale de la DFB-Pokal n'a pas toujours été une rencontre à sens unique. Non pas que les Bavarois étaient tétanisés par l'enjeu, non. C'est juste que les Souabes s'étaient dit qu'ils n'avaient rien à perdre, et sont donc rentrés dans leurs adversaires. Le Bayern a beau avoir la balle en début de match (jusqu'à 78%), il ne sait pas quoi en faire, gêné par ces joueurs de Stuttgart qui se battent comme des chiens sur tous les ballons. Derrière, la charnière Tasci-Niedermeier tient bon; devant, Maxim est le joueur le plus en vue. Le jeune Roumain est d'ailleurs à l'origine de l'action la plus dangereuse pour le VfB: un coup franc prolongé par Schweinsteiger vers son but. Mais Manuel Neuer ne craint rien (ou presque): et hop, une parade réflexe pour la mettre sur le côté, et re-hop, une parade devant Niedermeier pour l'empêcher de mettre la balle dans le petit filet.

Le réveil du Bayern, le doublé de Gomez

Il n'en fallait pas plus à capitaine Lahm et à ses troupes pour se rappeler pourquoi ils avaient fait le trajet jusqu'à Berlin. Le Bayern repart à l'abordage, un abordage symbolisé par la montée des deux latéraux. C'est d'ailleurs Lahm qui trouvera la clé, en s'effondrant dans la surface adverse après une faute d'Ibrahima Traoré. Thomas Müller, qui n'avait pas encore marqué de but en Pokal, se charge de transformer le « Elfmeter » (onze mètres). Le Bayern est lancé.

Le VfB Stuttgart commence à regretter ses contres de la première mi-temps. Aussi l'envie n'est pas tout à fait la même au retour des vestiaires. Grave erreur: si ce Bayern est celui de tous les records, c'est bien parce qu'il a continuer à marcher sur ses adversaires une fois le score ouvert. Du coup, les Bavarois repartent à l'attaque. Sur le côté droit, Lahm est servi par Robben. Le numéro 21 sert son copain au numéro 33, Mario Gomez, qui double tranquillement la mise, prenant bien soin de ne pas célébrer son but face à son ancien club. Du coup, une joie timide dix minutes plus tard, quand Super Mario y va de son doublé, servi par Müller cette fois-ci.

Le sursaut de Stuttgart

On se dit alors que cette rencontre est pliée, que le Bayern va s'amuser jusqu'à la fin, voire pire (ou mieux, c'est selon), déglinguer cette pauvre équipe de Stuttgart. Mais Bruno Labbadia veut y croire. En sortant Maxim et Molinaro pour Sakai et Okazaki, le coach du VfB se veut résolument offensif. Bien lui en a pris: sur un centre de Sakai, Harnik place une tête croisée imparable pour Manuel Neuer. Avec deux buts d'écart, Labbadia se dit qu'il peut bien faire rentrer un autre attaquant. Va pour Cacau, joueur emblématique du club.Stuttgart presse, le Bayern recule légèrement, et heureusement pour les coéquipiers de Franck Ribéry que l'arbitre Manuel Gräfe ne voit pas la main de Jérome Boateng. Sur le corner qui suit, le ballon est dégagé, Okazaki frappe sur le poteau, le ballon revient dans les pieds de Harnik, qui bute une première fois sur Neuer avant de marquer en force (et avec l'aide de la déviation de Schweinsteiger suite à son tacle). Stuttgart est en vie. Jupp Heynckes - qui tient à gagner sa première Coupe d'Allemagne en tant que coach - décide alors de fermer boutique, en faisant rentrer Tymoschchuk à la place de Robben. Stuttgart a beau presser, le score ne bougera plus. « Oh, wie ist das schön / So was hat man lange nicht gesehen / So schön, so schön !!!  » Un club de Bundesliga qui fait le triplé, c'est du jamais vu, même. Ce soir, la bière coulera à flots. Et on peut être sûrs que Karl-Heinz Rummenigge et ses troupes finiront à plus d'1,8g.

par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Marek Hamsik Niveau : National
Note : 12
Bon bah Guardiola a définitivement choisi une équipe en pleine reconstruction...
Vu la saison, quelle est l'utilité de se renforcer/ de déforcer le BVB?

Oui, j'ai encore la haine, et? :-)
ChapeauDePaille Niveau : DHR
Il a quitté la meilleure équipe du monde pour rejoindre la meilleure équipe du monde.

Vous avez dit Challenge ?
Mehdi Conway Niveau : Loisir
Qui de Ribéry, Schweini ou bien Lahm va se faire voler le ballon d'or par Messi ?
FootAddicted Niveau : CFA2
Quelqu'un aurait deviné que Robben allait faire la passe à Lahm sur le 2e but? Pas moi...
La malédiction so foot. Article sur Ibisevic avant le match ,conséquence ,un Ibisevic invisible . Je me suis même demandé si il étai passé au milieu avec l'entrée d'Okazaki, d'ailleurs Stuttgart aurait surement mieux joué si les deux japonais étaient présents dès le début.

PS:Sur mes 3 derniers comm j'ai du valider avec l'AS monaco. coincidence ?
LIGA total! Niveau : Loisir
Ce match montre que cette équipe est encore perfectible, notamment le poste de n°9 et la défense axiale.

Le poste de n°9, Mandzukic et Gomez sont de super attaquants. Chacun à ses qualités :

- travail défensif, rôle de pivot, jeu aérien pour le croate
- renard, départ dans le dos des défenses pour l'allemand

Mais au final, leur faible niveau technique font que c'est un poste à pourvoir sous Guardiola. Rater un contrôle sur deux et une passe sur deux, ça ne pourra jamais le faire avec cet entraineur.

Lewandowski a à peu près toutes les qualités de ces deux là mais il a surtout l'avantage d'avoir des qualités techniques largement supérieures (dribble, vitesse, passe, frappe ...) : S'il signe, il apportera sans aucun doute un grand plus !

La défense axiale. Elle semble de niveau internationale, mais c'est en grande partie grâce au travail monstrueux de tous les joueurs autour d'eux. Dès qu'il y a du relâchement autour, elle prend l'eau et semble bien faible.

Alors certes, là il manquait Dante, mais il faudrait un très grand à ses cotés pour que cette équipe "semble" imbattable en vue de la saison prochaine.
laudrup all night Niveau : Loisir
jupp ou pep, klopp s'en tape
Je pense qu'on peut définitivement dire que cette année le Bayern a dominé l'Europe. Qui portait le brassard ?
Yaya-letour Niveau : CFA2
On va bien se marrer avec Guardiola qui est censé ''améliorer'' le Bayern. LOL
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
« Oh, wie ist das schön / So was hat man lange nicht gesehen / So schön, so schön !!! »

Euh... Quoi?
volontaire82 Niveau : Loisir
On veut un article sur la Real Sociedad, en LDC les bonhommes avec Griezmann buteur décisif !!!
Yaya-letour Niveau : CFA2
18 passes décisives pour Lahm, un lateral !! LOL.
@peperearnaud:

C'est le chant que les supporters outre-Rhin entonnent quand leur équipe est sur le point de gagner: "Oh, comme c'est beau, oh comme c'est beau / ça fait longtemps qu'on a pas vu quelque chose comme ça / si beau, si beau ! "

Peace,

Ali F.
Yaya-letour Niveau : CFA2
Ce palmarès de dingue, ça fait rêver. 151 buts sur une saison, c'est pas un record quasiment? Trois défaites cette saison (une seule en championnat), cinq matchs nul. Et quel consécration pour cet entraîneur emblématique et pour quelques joueurs qui risquent de partir !! C'est l'apothéose dans la vie d'un footballeur pro et en plus, ils laisseront leur nom dans l'histoire du foot !! Alors, Pep angoissé ??

Bonus: On va peu être arrêter avec Messi ballon d'or cette année ( même si l'année ne fini pas le 1er Juin ) et le SC Freiburg n'a pas besoin de tour préliminaire en EL!
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
@sheva:

Gentil de ta part. L'allemand n'est pas donné à tous (malheureusement), :).
@Pepèrearnaud

En gros: "Oh comme c'est beau! On avait pas vu ça depuis longtemps! Que c'est beau, que c'est beau!"

En tout cas, bonne chance à Guardiola pour reconstruire cette équipe en ruines qui fait peine à voir, heureusement qu'ils ont sauvé les meubles ce soir. La fin de saison arrive à point nommé pour faire le ménage et virer les chèvres qui tirent l'équipe vers le bas (Müller, Lahm, Martinez etc.). C'est triste...
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
@pompidou
Grand merci. Surtout que ce n'est pas la première fois que tu le fais. À chaque fois que j'entends Pompidou dans une phrase, une pensée à toi (tiens, le mec qui me sort de mon ignorance à SF.com). Sinon, merci à nouveau Ali. Déjà, pas facile à suivre comme championnat. Si, en outre, vous vous y mettez avec des phrases entièrement en allemand... Avec le Meistersc(j'sais plus..), les Toor, les Himrunde et l'autre, ça va. Plus que ça, perso., ça marche plus.

Quant à Pep, on va s'amuser. D'emblée, Boateng ne lui plait pas. Donc, voyons donc quel axial va-t'il prendre. Et tactiquement, (je ne pense pas, tout du moins tout de suite), mais voyons combien et comment il s'y prend pour le pivot central.
Gerd Müller Niveau : CFA
Si un joueur du Bayern n'est pas ballon d'or ça serait un scandale. Quand tu vois Lahm ou Müller tu te dis qu'ils doivent remporter ce trophée.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 31