1. // Euro 2012
  2. //

Le toréro et la Panenka de Ramos

Modififié
5 9
Sergio Ramos ne s'est pas contenté de porter à bout de bras la défense espagnole lors de l'Euro. En gratifiant le public d'une Panenka sur son tir au but lors de la demi-finale contre le Portugal, « El Indio de Madrid » a montré qu'il en avait là où il fallait et a coupé court aux vannes qui tournaient après son loupé mémorable lors du même exercice contre le Bayern en Ligue des champions.

Ce geste un peu fou n'a pas manqué de taper dans l'œil d'un autre amateur de risque, le toréador « El Juli » qui compare la feuille morte de Ramos à ses passes dans l'arène. « Certains joueurs toréent lorsqu'ils sont sur le terrain. Sergio Ramos m'a d'ailleurs impressionné. Je ne sais pas qui a le plus de courage entre celui qui tire une Panenka sur son tir au but en demi-finale de l'Euro et celui qui fait face à un taureau » , a confié le leader de l'escalafón général en 1999, 2000 et 2002.

Reste à savoir si le Sévillan descendra un jour dans l'arène… PGF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

La comparaison marche avec Messi contre Pepe. Ou les joueurs du monde entier contre De Jong.
nononoway Niveau : CFA
Dans les deux cas, il faut être inconscient.
pour avoir vu "El Juli" dans une arène, je sais très bien qui des deux a les plus grosses balloches...
Pourquoi ne pas renommer votre site MarcaFrance.com ?
Note : 2
entre le taureau et lui tu veux dire ?...
évidemment le toro c'te question

:-
Il est déjà descendu dans l'arène le sergio, ce qui lui avais valu une amende de la part du real...ou une fois où il a quitté le stade à la 70eme pour aller assister a la performance d'un ami à lui dans l'arène
ReynaldPedros Niveau : DHR
Ca me rappelle l'histoire de ce mec qui entre dans un petit resto typique espagnol, et qui commande des couilles* de taureau, tout intrigué qu'il est par ce met.
Quand arrive le plat, il se retrouve avec 2 petites boules de viandes dans l'assiette. Il se tourne vers le serveur et lui dit : "ah, j'aurais cru que ce serait un peu plus gros". Le serveur lui répond : "Désolé monsieur, mais c'est pas toujours le toreador qui gagne".

Ok, je sors.
Plume
Le plus impressionnant chez Ramos c'est comme il a progressé ces dernières années, et comme il est capable de courir tout le terrain à la 80ème sans transpirer !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5 9