Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bayern Munich champion

Le titre du Bayern en 10 matchs

« Quand on gagne un titre, ça semble facile. Mais au 1er août, lorsqu'il faut commencer la saison, le chemin paraît long. » Après la victoire à Ingolstadt, Thomas Müller relativise la simplicité avec laquelle son club a gagné le championnat. Cette saison, pour le Bayern, le chemin vers le titre a été rapidement pris, mais le parcours reste long.

Modififié
  • 14/08/15 : Bayern 5-0 HSV (1re journée)

    En bon Rekordmeister, le Bayern Munich a ses habitudes quand il faut jouer un autre habitué de la Bundesliga – en l'occurrence le seul club à n'être jamais descendu à l'étage inférieur. Régulièrement, Hambourg vient prendre sa petite déculottée, paie un barbeuc à ses fidèles venus en Bavière et tente d'oublier. Pour commencer la nouvelle saison, le schéma habituel n'a pas manqué : le Bayern en colle cinq sans en encaisser un seul et se place d'entrée de jeu sur la 1re marche du championnat. Pour ses débuts en Bundesliga, même Douglas Costa a le droit à son petit but perso, à quelques secondes du coup de sifflet final. Le chemin a beau paraître encore long, il pouvait difficilement commencer de meilleure manière.

  • 22/09/15 : Bayern 5-1 Wolfsburg (6e journée)

    La saison dernière, Wolfsburg avait tenu la dragée haute au Bayern, en l'absence d'un Borussia Dortmund souverain, sans pour autant tenir jusqu'à la fin. Alors le VfL a fait quelques dépenses pour être meilleur, comme Julian Draxler chipé à Schalke 04. En allant à l'Allianz Arena, Wolfsburg veut prouver qu'il est un concurrent sérieux dans la lutte pour le titre. À la mi-temps, mieux que cela : les Loups mènent et malmènent leurs adversaires, en mal d'occasions de but. Puis Lewandowski sort du bois et du vestiaire. Entré en jeu à la pause, il s'amuse et claque le quintuplé le plus rapide de l'histoire de la Bundesliga. Ciao les Loups, vous pouvez retourner dans le ventre mou, et à la prochaine. Le Bayern, lui, passe de la 2e à la 1re place.

  • 04/10/15 : Bayern 5-1 BvB (8e journée)

    Deux semaines après Wolfsburg, c'est l'autre grand concurrent qui se présente à Munich. Pour le moment, Dortmund a fait tout bien comme il faut. L'arrivée de Thomas Tuchel a redonné de l'allant offensif. Mais cette fois-ci, le technicien des Dortmunder ne peut rien contre les coups de boutoir de Thomas Müller et Robert Lewandowski. En deux doublés, le BvB coule littéralement et prend un grand coup de massue sur la tête. Cette équipe de Guardiola est bien trop forte pour elle, cette saison encore. Il va falloir faire toute la course avec un handicap, qui ne sera jamais rattrapé.

    Vidéo

  • 30/10/15 : Francfort 0-0 Bayern (11e journée)

    Pour la première fois, le Bayern ne gagne pas un match. Après dix victoires consécutives. Pendant 90 minutes, les Munichois ont le ballon et cherchent une faille dans la défense des Adler. Rien ne vient. Jamais. Symbole des échecs offensifs parfois de Guardiola, quand se présente en face une défense hyper regroupée et solidaire. En 66% de possession de balle, le FCB ne trouve que trois fois le cadre. C'est insuffisant pour trois nouveaux points, mais ce n'est pas une défaite non plus. L'avance prise reste confortable.

  • 21/11/15 : Schalke 1-3 Bayern (13e journée)

    Malgré son petit échec sur le terrain de Francfort, ce Bayern ne tergiverse décidément pas. Schalke tente pourtant crânement son coup. Menés, les Königsblauen recollent de suite au score grâce à Max Meyer. Jusqu'à l'heure de jeu, le match est indécis. Mais ce Bayern est trop fort. Quand ce n'est pas d'entrée, c'est à l'usure qu'il gagne. Javi Martínez donne l'avantage, Thomas Müller achève les débats à la fin des arrêts de jeu. Cette équipe est injouable et imbattable.


  • 05/12/15 : Mönchengladbach 3-1 Bayern (15e journée)

    Le Bayern est-il pourtant encore perfectible ? En quelques minutes, les contres explosifs des Gladbacher de Schubert ont raison du jeu stérile des Munichois. La deuxième mi-temps est un récital, une partition dans laquelle Stindl, Raffael et Johnson ont les meilleurs rôles. En un quart d'heure, le score passe d'un nul à un magnifique 3-0 pour les Poulains. Si Ribéry sauve finalement l'honneur, le chemin paraît soudainement de nouveau assez long et périlleux. Il ne faudrait pas s'égarer avant l'arrivée.

    Vidéo

  • 02/03/16 : Bayern 1-2 Mayence (24e journée)

    Après une trêve bien négociée, bien gérée, bien maniée, l'équipe de Pep Guardiola paraît intouchable et trop forte pour perdre ses huit points d'avance sur Dortmund d'ici à mai. Mais le jour du 2 mars, l'espoir renaît dans les rangs des Schwarzgelben. Dans trois jours, il y a le grand affrontement direct au Westfalenstadion et en cas de défaite, les Bavarois n'auraient plus que... deux points d'avance. Car entre-temps, Mayence, hyper solide cette saison et avec des ambitions européennes, s'impose grâce à son homme fort. Le championnat est tout proche d'être relancé.

  • 05/03/16 : Borussia Dortmund 0-0 Bayern (25e journée)

    En quelques jours, ce BvB-FCB est devenu le match le plus attendu de la saison du côté des supporters des deux équipes. En 90 minutes, le titre peut se jouer. Il n'y a de toute façon que le Borussia Dortmund pour rivaliser avec le Bayern, en tout cas pour 2015/2016. Le match est âpre, tendu, avec deux onze qui jouent le jeu à fond et se livrent. Mais finalement, malgré la multitude d'occasions, c'est un match sans but à l'arrivée. Thomas Tuchel peut au moins se satisfaire d'avoir fait mieux qu'au match aller et de commencer à entrevoir comment négocier un affrontement avec le Bayern. Cela pourra servir pour la saison prochaine. Pour celle-ci, le sort en est jeté.

  • 12/03/16 : Bayern 5-0 Werder (26e journée)

    Le BvB écarté de la route, il n'y a plus qu'à finir en roue libre. Mais ce n'est pas le genre de la maison. Au contraire, les Bavarois en profitent pour sortir leur rencontre la plus aboutie – peut-être – de la saison. Les Bremer ne sont que de simples spectateurs impuissants à l'Allianz Arena. Thiago régale, Coman confirme, Ribéry revient fort, Müller conclut et Lewandowski participe à la fête. Il n'y a rien à faire pour le Werder, même à cinq derrière.

    Vidéo

  • 07/05/16 : Ingolstadt 1-2 Bayern (33e journée)

    Il a fallu attendre un match de plus. Alors que le Bayern avait l'occasion de s'offrir le titre à domicile contre Mönchengladbach – et se venger du match aller, au passage – le nul les contraint à attendre quelques jours de plus. Le titre prend une saveur amère : malgré le record de quatre Meistershale consécutifs, l'élimination en Ligue des champions est passée par là. La fête a lieu sans la moindre chope de bière sur le terrain, dans un relatif calme. Au moins, la ville de BMW peut affirmer sa suprématie sur le club d'Audi et le reste de l'Allemagne. C'est toujours ça de pris, comme pour Lewandowski et son doublé qui lui assure (pratiquement) le titre de Torschutzenkönig.

    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 2
    il y a 3 heures La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 11 il y a 5 heures Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 49
    Partenaires
    Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
    Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 80