Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Boca Juniors champion

Le titre de Boca Juniors en dix dates

​Ça y est : après avoir dominé toute la deuxième partie du championnat, les anciens coéquipiers de Tévez sont champions. Le 32e titre de leur histoire.

Modififié

Pas de Libertadores

14 juillet 2016

Sorti en demi-finales par le club équatorien d'Independiente del Valle et hors du coup lors du dernier championnat, Boca ne participera pas à l'édition 2017 de la Libertadores. Une mauvaise chose, de fait. Mais pour beaucoup, ça en fait le favori du nouveau championnat, puisque moins de dispersion et un réel unique objectif : la Primera División.


Faux pas contre le champion en titre

28 août 2016

Une rentrée des classes comme on les déteste. Longue, fastidieuse, ennuyeuse, rébarbative, et ce, malgré les nouveaux atouts offensifs Benedetto, Bou et Zuqui. Bref, on se fait globalement chier en cette première journée. Fernando Abal, l'arbitre qui, à une lettre près, aurait eu un gros point commun avec l'adversaire du jour de Boca, accorde un premier penalty à Lanus. Et finalement, les hommes de Schelotto finissent par craquer à l'heure de jeu. Victoire 1-0 pour le champion en titre.



Plus de Copa Argentina non plus

2 novembre 2016

Rien de plus dangereux qu'une bête blessée à qui il ne reste plus qu'un seul objectif. En quarts, cette fois-ci, contre Rosario, Boca lâche la deuxième compétition de la saison sous une pluie de cartons jaunes, une ouverture du score monstrueuse de José Luis Fernández et une main bien fébrile de Guillermo Sara.

Vidéo


Le Superclásico et la première place, déjà

11 décembre 2016

San Lorenzo deux semaines avant, le Racing la semaine précédente et finalement, River Plate au Monumental. Les Xeneizes frappent un grand coup en cette fin d'année 2016. Mieux, ils s'assoient sur le trône pour la première fois de la saison, occupé jusque-là par Estudiantes de la Plata. Un fauteuil qu'ils ne quitteront plus jamais.


Tévez se va

29 décembre 2016

Personne ne voulait y croire. Et pourtant, ça va se faire. Alors qu'il était bien parti pour soulever un nouveau trophée avec son amour de toujours, l'Apache va se prendre son parachute doré en Chine, environ 3,3 millions de dollars par mois, ce qui en fait le joueur le mieux payé au monde. Le balafré explique qu'il se sent usé par l'ambiance au club, entre le président Angelici, ses ambitions politiques et son âge avancé, il cherche désormais un peu de calme et d'anonymat. Au passage, Boca prend quand même un petit chèque d'une dizaine de millions d'euros. Pas négligeable non plus pour un joueur de 32 ans.


Taillé en morceaux

9 mars 2017

À ce jour, Boca vient d’enchaîner 14 matchs sans défaites, soit plus de six mois sans connaître l'échec. Autant dire une éternité. Ce n'est pas pour rien que les Bleu et Jaune arrivent méga confiants ce jour-là. Pire, ils ouvrent le score à la demi-heure de jeu et atteignent le paroxysme de l'orgueil et forcément, ils vont se faire punir par une équipe de Talleres bien audacieuse. Et surtout, ils peuvent dire merci à Gino Peruzzi, dont la couverture de balle sur le but de la défaite est un modèle du genre, à montrer dans toutes les écoles de foot.

Leçon de couverture de balle


Gago blessé encore et toujours

29 mars 2017

Cousin éloigné d'Abou Diaby, Fernando Gago ne peut jouer plus de quelques matchs sans se faire mal. Déjà revenu de blessure en début de championnat, le meneur de Boca, depuis le départ de Tévez en Chine et même avant ça, doit quitter les terrain pendant au moins trois mois. « Il va nous manquer, tout comme Carlitos, parce qu'il n'y a pas de joueurs de ce niveau dans le championnat argentin » , lâche son entraîneur, qui va tout de même se débrouiller pour faire sans, et plutôt bien.



Benedetto le renard qui faisait tant défaut

30 avril 2017

Le dernier attaquant de Boca à avoir terminé meilleur buteur du championnat, c'était Palermo en 2007. Un autre temps. Mais ce jour-là, après un doublé contre Arsenal, Benedetto passe devant Driussi et prend seul la tête du classement des buteurs. 14 pour l'attaquant de Boca, 13 pour celui de River. Rien n'est encore joué en cette fin de championnat, mais une chose est certaine : l'arrivée du chauve à la Bombonera fait du bien.

Chipeur


Dernière défaite de la saison

14 mai 2017

En tout à ce jour : 2 défaites et 7 matchs nuls seulement pour les Xeneizes. Pas de surprise, Boca domine les débats, et pas qu'un peu. Trois rivaux paraissent encore pouvoir les faire chier : San Lorenzo, Banfield et River. Ça tombe bien, ce jour-là, c'est aussi la journée des clásicos. River l'emporte à la Bombonera, revient à 4 points et avec un match en moins. De quoi relancer le suspense en cette fin de saison. Mais finalement, rien du tout. Les Millionarios vont lâcher le bout de viande après deux autres Clásicos contre San Lorenzo et le Racing. À deux journées de la fin, il n'y a plus que Banfield qui peut continuer à y croire.


Champion sans jouer

20 juin 2017

Merci Civelli, merci Cvitanich, merci Cobo (pas l'ancien Nice, un autre, presque homonyme). Même pas besoin de s'imposer à Olimpo pour soulever le trophée, Banfield, à cinq points, se devait de gagner à San Lorenzo pour conserver l'espoir de rattraper la première place. Raté. Boca est champion et, globalement, ne l'a pas démérité.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:27 Un club normand change de maillot pour soutenir les gilets jaunes 12 Hier à 15:01 Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 99
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 09:30 Les trophées 2018 de SO FOOT !