En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 28e journée
  3. // Toulouse/Marseille (1-6)

Le Tef'essé par Marseille

Auteurs d'une excellente première mi-temps, les joueurs de l'OM se sont facilement imposés sur la pelouse de Toulouse (1-6) grâce notamment à un doublé de Michy Batshuayi. Marseille revient provisoirement à hauteur du PSG et à un point du leader lyonnais, pendant que le TFC continue de s'enfoncer dans la zone rouge.

Modififié

Toulouse FC - OM
(1-6)

W. Ben Yedder (77') pour Toulouse FC , M. Batshuayi (3'), B. Aloé (7'), L. Ocampos (19'), M. Batshuayi (43'), A. Ayew (78'), A. Gignac (88') pour Marseille.


Il ne fallait pas arriver en retard au Stadium ce vendredi soir. Puisqu'en dix-neuf petites minutes, l'OM frappe trois fois par Batshuayi, Aloé et Moubandje contre son camp. Suffisant pour ne pas voir revenir des Toulousains complètement sonnés et s'éviter ainsi de revivre les cauchemars des points perdus contre Reims, Saint-Étienne ou Caen… dans les 19 dernières minutes de ces rencontres. Depuis, Bielsa a remonté les pendules, et Marseille a réajusté ses aiguilles pour se relancer dans la course contre-la-montre pour le titre. Une première mi-temps avec quatre buts marqués suivie d'une seconde période gérée avec le calme d'un horloger suisse, un bel hommage à Robert Louis-Dreyfus.

Un festival offensif en première mi-temps


Les Toulousains sont pris à la gorge d'entrée de match. Dimitri Payet lance Michy Batshuayi en profondeur dès la deuxième minute de jeu. L'attaquant belge, de nouveau préféré à André-Pierre Gignac dans le onze de départ, efface Kana-Biyik et enroule parfaitement sa frappe du gauche qui termine sa course dans le petit filet opposé de Zacharie Boucher, impuissant. Quatre minutes plus tard, après un coup franc de Payet mal renvoyé par la défense du TFC, le jeune Baptiste Aloé, titulaire suite aux absences de Fanni et Nkoulou, dévie la frappe de Mendy au fond des filets pour doubler la mise. Boucher, masqué par Ayew en position de hors-jeu passif, n'a toujours pas touché le ballon, il est déjà mené 0-2. Les joueurs d'Alain Casanova, sonnés, tardent à réagir. Ils sont pourtant proches de revenir à la marque, mais Braithwaite et Doumbia manquent de réussite (16e, 18e). Toulouse joue plus haut, ce qui laisse des boulevards aux flèches offensives marseillaises qui jouent le contre. 19e minute de jeu, Imbula lance Ayew sur la gauche. L'ailier centre fort devant le but vers Ocampos, mais c'est Moubandje qui propulse le cuir au fond de ses propres filets, 0-3. Les vagues offensives olympiennes se succèdent, et Ayew est tout prêt d'alourdir encore un peu plus le score (20e, 22e). Si Marseille survole cette rencontre, les Phocéens vont se mettre en danger tout seuls comme des grands, mais Pešić manque deux énormes occasions dans la surface (32e, 36e). Alain Casanova, agacé par son attaquant serbe, demande alors à Wissam Ben Yedder d'aller s'échauffer. L'OM, porté par un très bon Dimitri Payet, profite de ces loupés pour inscrire un quatrième but, juste avant la pause, grâce à un contre d'école conclu par Batshuayi, qui signe un nouveau doublé. M. Chapron, à deux doigts de sortir le rouge à Mandanda pour gain de temps, renvoie tout le monde au vestiaire dans ce match où le suspense a été tué par le réalisme marseillais.

Les leaders techniques répondent présents


La deuxième période démarre avec beaucoup moins d'intensité. Les Toulousains, toujours autant sonnés, se dévoilent moins et restent près de leurs buts en bloc. Payet, Ayew et Ocampos se chargent d'apporter le danger pendant que Batshuayi laisse sa place à Gignac, bien accueilli par son ancien public. Les occasions se font plus rares, Marseille se contente de gérer son avance, tandis que Toulouse, bien aidé par l'entrée en jeu de Ben Yedder, pousse, mais peine à trouver la solution. Moubandje, puis Grigore tentent leur chance après l'heure de jeu, mais ils n'attrapent pas le cadre. Au milieu du terrain, Payet continue son festival technique tout en contrôles, remises et passes parfaitement dosées, mais Ayew et Ocampos ne finissent pas le travail. Marcelo Bielsa profite de cette parfaite maîtrise du match pour faire tourner son effectif. Aloé est remplacé par Sparagna, tout de suite pris de vitesse par Ben Yedder qui réduit la marque (76e). Qu'importe, sur l'engagement, Ayew, très remuant ce soir, profite d'une erreur de la défense toulousaine pour enfin marquer son but et porter la marque à 5 buts à 1. Gignac, après avoir vu Regattin s'essayer au but par deux fois, décide lui aussi de participer à ce festival offensif et s'en va inscrire un très beau sixième but dans les arrêts de jeu. Cette fois, l'adversaire de l'OM ne reviendra pas. Peut-être parce que l'écart est trop grand. Certainement parce que ce Toulouse a une bonne tête de malade.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40