1. //
  2. // 28e journée
  3. // Toulouse/Marseille (1-6)

Le Tef'essé par Marseille

Auteurs d'une excellente première mi-temps, les joueurs de l'OM se sont facilement imposés sur la pelouse de Toulouse (1-6) grâce notamment à un doublé de Michy Batshuayi. Marseille revient provisoirement à hauteur du PSG et à un point du leader lyonnais, pendant que le TFC continue de s'enfoncer dans la zone rouge.

Modififié
14 79

Toulouse FC - OM
(1-6)

W. Ben Yedder (77') pour Toulouse FC , M. Batshuayi (3'), B. Aloé (7'), L. Ocampos (19'), M. Batshuayi (43'), A. Ayew (78'), A. Gignac (88') pour Marseille.


Il ne fallait pas arriver en retard au Stadium ce vendredi soir. Puisqu'en dix-neuf petites minutes, l'OM frappe trois fois par Batshuayi, Aloé et Moubandje contre son camp. Suffisant pour ne pas voir revenir des Toulousains complètement sonnés et s'éviter ainsi de revivre les cauchemars des points perdus contre Reims, Saint-Étienne ou Caen… dans les 19 dernières minutes de ces rencontres. Depuis, Bielsa a remonté les pendules, et Marseille a réajusté ses aiguilles pour se relancer dans la course contre-la-montre pour le titre. Une première mi-temps avec quatre buts marqués suivie d'une seconde période gérée avec le calme d'un horloger suisse, un bel hommage à Robert Louis-Dreyfus.

Un festival offensif en première mi-temps


Les Toulousains sont pris à la gorge d'entrée de match. Dimitri Payet lance Michy Batshuayi en profondeur dès la deuxième minute de jeu. L'attaquant belge, de nouveau préféré à André-Pierre Gignac dans le onze de départ, efface Kana-Biyik et enroule parfaitement sa frappe du gauche qui termine sa course dans le petit filet opposé de Zacharie Boucher, impuissant. Quatre minutes plus tard, après un coup franc de Payet mal renvoyé par la défense du TFC, le jeune Baptiste Aloé, titulaire suite aux absences de Fanni et Nkoulou, dévie la frappe de Mendy au fond des filets pour doubler la mise. Boucher, masqué par Ayew en position de hors-jeu passif, n'a toujours pas touché le ballon, il est déjà mené 0-2. Les joueurs d'Alain Casanova, sonnés, tardent à réagir. Ils sont pourtant proches de revenir à la marque, mais Braithwaite et Doumbia manquent de réussite (16e, 18e). Toulouse joue plus haut, ce qui laisse des boulevards aux flèches offensives marseillaises qui jouent le contre. 19e minute de jeu, Imbula lance Ayew sur la gauche. L'ailier centre fort devant le but vers Ocampos, mais c'est Moubandje qui propulse le cuir au fond de ses propres filets, 0-3. Les vagues offensives olympiennes se succèdent, et Ayew est tout prêt d'alourdir encore un peu plus le score (20e, 22e). Si Marseille survole cette rencontre, les Phocéens vont se mettre en danger tout seuls comme des grands, mais Pešić manque deux énormes occasions dans la surface (32e, 36e). Alain Casanova, agacé par son attaquant serbe, demande alors à Wissam Ben Yedder d'aller s'échauffer. L'OM, porté par un très bon Dimitri Payet, profite de ces loupés pour inscrire un quatrième but, juste avant la pause, grâce à un contre d'école conclu par Batshuayi, qui signe un nouveau doublé. M. Chapron, à deux doigts de sortir le rouge à Mandanda pour gain de temps, renvoie tout le monde au vestiaire dans ce match où le suspense a été tué par le réalisme marseillais.

Les leaders techniques répondent présents


La deuxième période démarre avec beaucoup moins d'intensité. Les Toulousains, toujours autant sonnés, se dévoilent moins et restent près de leurs buts en bloc. Payet, Ayew et Ocampos se chargent d'apporter le danger pendant que Batshuayi laisse sa place à Gignac, bien accueilli par son ancien public. Les occasions se font plus rares, Marseille se contente de gérer son avance, tandis que Toulouse, bien aidé par l'entrée en jeu de Ben Yedder, pousse, mais peine à trouver la solution. Moubandje, puis Grigore tentent leur chance après l'heure de jeu, mais ils n'attrapent pas le cadre. Au milieu du terrain, Payet continue son festival technique tout en contrôles, remises et passes parfaitement dosées, mais Ayew et Ocampos ne finissent pas le travail. Marcelo Bielsa profite de cette parfaite maîtrise du match pour faire tourner son effectif. Aloé est remplacé par Sparagna, tout de suite pris de vitesse par Ben Yedder qui réduit la marque (76e). Qu'importe, sur l'engagement, Ayew, très remuant ce soir, profite d'une erreur de la défense toulousaine pour enfin marquer son but et porter la marque à 5 buts à 1. Gignac, après avoir vu Regattin s'essayer au but par deux fois, décide lui aussi de participer à ce festival offensif et s'en va inscrire un très beau sixième but dans les arrêts de jeu. Cette fois, l'adversaire de l'OM ne reviendra pas. Peut-être parce que l'écart est trop grand. Certainement parce que ce Toulouse a une bonne tête de malade.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 8
Ouuuuuh c'est bon ca !
Je le sentais venir ce match, on a été trop peu récompensés ces derniers matchs, contrairement à ce que certains veulent nous faire croire .

Les supporters Marseillais, à 100, ils ont ridiculisé le stadium d'une force exceptionnelle..

J'aime cette équipe à qui tout réussit, tout le contraire de cette année 2015..

On nous prédis la 14 e place, et après ce match on dira "l'OM revient dans la course?"

Bref, jouissif !
Note : 4
Michy Michy yadada !
floyd pink Niveau : CFA
Quel titre !
ça fessé longtemps !
ohundnisursofoot Niveau : CFA2
Si la défense Marseillaise était aussi bonne que son attaque, ils seraient champions depuis longtemps. A noter la bourde de Pesic qui aurait pu faire revenir son équipe à 1-2, et là on aurait aimé voir ce que ça donne. Très beau spectacle en tout cas.

Et Ocampos, on voit la différence qu'il fait avec Thauvin ! (cf. passes décisives)
Super classe les supporters du Téfécé et leur "Ayew enc*lé"

Kit Fisteur Niveau : Loisir
Comme dis le proverbe : mieux vaut gagner 3 fois 1-0 qu'une fois 3-0... même si cet OM est putain d'impressionnant, malheureusement tous ces petits matchs nuls à la con vont se faire sentir...
Bring back our Planus Niveau : DHR
Rooooh on voyait venir le titre à 300 km ! Je suis vmt triste pour Toulouse, mais là y a rien à sauver...
Lamine Turgut Niveau : CFA
Note : 6
Monaco doit maudire la défense toulousaine ce soir : avec un tel goal-average, Marseille a quasiment 1 pt de plus dans la course à la 3ieme place (ça va être palpitant, dis-donc, cette fin de saison)
la montre Niveau : DHR
Ce qui m'a choqué c'est l'indifférence des gens. 30000 personnes assistent à un viol collectif et aucun n'appelle la police, consternant...
Note : 1
Moubandje, j'ai rigolé tout le match sur son nom, ne pouvant même pas répondre à mon père lorsqu'il me questionnait sur le sujet de mes rires...
Peggy-Lou Imbula Niveau : District
YEW-A CANTONA !
CoreeeeDuNord Niveau : Loisir
Bah, il parait que l'OM est à bout de souffle ? M'aurait on mentit? C'est la crise, Marseille va couler, Bielsa va partir, blablabla... M'en rends pas compte...

Quelle prestation de l'OM, magnifique, un réalisme enfin de retour et cette envie continue d'aller manger l'adversaire même après 3-0 au bout de 20 minutes. Bielsa qui va donner une rouste à l'exterieur avec des Aloe, Morel, Lemina arrière droit, Romao... quel coach, quel bonheur d'avoir ce mec en Ligue 1. Et comme aucune équipe n'a su distancer l'OM pendant leur période noire, voici l'OM de retour à 1 pt du leader, qu'ils retrouvent bientot au Vélodrome. Le podium est acquis, maintenant le reste, avec un tel jeu, ne sera que du bonus. Très gros match de Payet, baromètre de cette équipe, de Batshuyi devant qui en + d'être bon techniquement est un tueur devant le but, et Ayew indispensable de par son activité. Et en ayant le meilleur calendrier des 3 premiers, y'a clairement moyen de sortir une saison historique avec un tel effectif. Merci Loco !
Pendant ce temps, #HonteauPSG est en TT depuis 2 jours. Quel magnifique début de week end !

tshaolinsoul Niveau : District
rOMco Siffredi au Stadium.
Ca a fait mal un peu partout
Chouette, on va re-avoir le droit de s'enflammer.

Hexagoal fingers in ze nose.
Sensational touch Niveau : District
Une attaque de feu, qui compense la défense vraiment pas au top.. Ce soir tout a sourit, dans les deux surfaces. Meme l'arbitrage. On s'en plaindra pas!!

A confirmer ..
CoreeeeDuNord Niveau : Loisir
Message posté par midgar le 27/02 à 23:51 Note : 13 /
@Corée du Nord alias Radamel Falcao : la sens tu ? La sens tu ? La sens tu ? Celle que l'ASM va te mettre dans le cul ?

Ironique non ? Pour un mec qui se faisait passer pour un fan de l'AMS l'an passé.




Bah alors ma belle, on s'est excitée trop vite? Ah je te comprends, tellement dur de prendre du plaisir devant ce psg que le moindre truc suffit à vous exciter un peu. J'espère que t'as aimé ce soir, un match de l'OM procure + de plaisir que toute une saison chez vous. Pendant que votre CM se réjouit d'avoir 2M d'abonnés dont 1/3 de bots, le hastag HonteauPSG flotte depuis 2 jours. Et comme d'habitude quand vous l'ouvrez trop tôt, vous vous faites niquer. Continue surtout ! La bise, vivement mercredi !
Note : 9
Message posté par m_alive
https://twitter.com/ToulouseFC/status/573956499078254592


https://twitter.com/ToulouseFC/status/5 … 5339925504
Sensational touch Niveau : District
Par contre, quelle ambiance bizarre dans ce stadium...
motherfucker Niveau : CFA
Note : 5
merde mais c'est pas possible, C'EST PAS POSSIBLE ! COMMENT FONT-ILS POUR ÊTRE AUSSI NULS ET AUSSI BONS D'UNE SEMAINE SUR L'AUTRE ? Dimitri "Casper" Payet qui devient Joe la Classe le temps d'une soirée, Giannelli "Couille d'une tonne" Imbula toute en puissance et en vision du jeu ? What the fuck ? Comment se fait-ce ? Que n'ai-je point compris ?

Cette équipe me rendra fou.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
14 79