1. //
  2. //
  3. // Résumé

Le tapis rouge pour Zlatan, Bordeaux et Rennes finissent dans le dur

Pour cette dernière journée de Ligue 1, certains n'avaient rien à jouer. Bordeaux et Rennes ont déprimé, Marseille n'a pas fait de bruit, tandis que les PSG a offert une belle sortie à Ibra.

Modififié
256 85
Quand on n'a plus rien à jouer lors de la dernière journée, on peut distinguer trois genres d'équipe. Celle qui est déjà partie en vacances et qui ne veut pas trop se fouler, comme Rennes et Bordeaux. Celle qui veut finir fort, sauver l'honneur, ou qui pense aux primes de classement, comme Bastia et Caen. Et enfin, celle qui est championne depuis le mois de février et qui pense surtout à faire vivre une belle dernière soirée à son héros. Cette dernière équipe, forcément, c'est le PSG. Pour son ultime match en Ligue 1, le tapis rouge a été déroulé à Zlatan Ibrahimović. Au Parc des Princes, ses coéquipiers lui ont fait une haie d'honneur pour son entrée sur le terrain. À la dixième minute, le jeu a été interrompu pour lui rendre hommage, en référence à son numéro dix. Dans le temps additionnel, même si Laurent Blanc a effectué tous ses changements, il sort pour avoir le droit à son ovation. Pour dire au revoir, Zlatan y est finalement allé de son doublé, histoire de dépasser le record de Carlos Bianchi. « Je suis venu comme un roi, je suis reparti comme une légende. » Et s'il disait vrai, le con.

Un réel déficit d'engagement


Le scénario renversant du maintien de Toulouse

Contrairement à ce que l'on pourrait penser concernant les affiches sans enjeu, les quatre matchs commencent plutôt bien. Au Vélodrome, les Marseillais mettent direct la pression sur des Troyens en roue libre depuis bien longtemps cette saison. Mais les hommes de Franck Passi souffrent des mêmes maux que d'habitude, à savoir manque de réalisme et inattention en phase défensive. Ainsi, dès la dixième minute, Fabien Camus, formé à l'OM, part dans le dos de la charnière olympienne et trompe Yohann Pelé. Pendant ce temps-là, Andy Delort provoque et transforme son penalty pour ouvrir le score à Caen. Il faut dire que les Caennais dominent les Bordelais depuis près d'un quart d'heure, même si Diabaté a bien failli marquer contre le cours du jeu.

Peu avant la 20e minute, les deux autres stades se réveillent. Le Parc des Princes d'abord, avec ce but bizarre de la poitrine de la star de la soirée, Zlatan Ibrahimović. Le Roazhon Park ensuite, avec le but bastiais de Kamano. Les Corses, qui avaient touché le poteau en début de match, confirment leur bonne entame. Le rythme baisse ensuite d'un coup sur les quatre pelouses. Les rares fois où les Marseillais concrétisent leur domination, soit ils butent sur la barre, soit le but est refusé pour hors-jeu. Les Rennais et les Bordelais ne proposent absolument rien pour revenir au score, tandis que les Parisiens en font beaucoup trop pour tenter de faire marquer Ibrahimović. Heureusement, juste avant la pause, Lucas pense à se faire plaisir et double la mise pour le PSG.

Pas de retournement de situation


Le début de la seconde période est marquée par trois coups de canon. À Rennes, les sifflets du public ne changent rien. Bastia double la mise, toujours par l'intermédiaire de Kamano, qui allume Costil à bout portant. À Paris, Zlatan tirerait presque la gueule. Le gardien nantais est parvenu à repousser sa minasse sur coup franc, mais Marquinhos a bien suivi pour inscrire le troisième but parisien. Et à Marseille, Steven Fletcher marque son deuxième but en Ligue 1. Après un bon travail de Bouna Sarr, entré en jeu il y a peu, l'Écossais frappe très fort sous la barre de Dreyer. Les Marseillais égalisent. Malheureusement, Fletcher s'enflamme un peu trop. Vingt minutes plus tard, il manque un penalty qu'il avait lui-même provoqué.

Pendant ce temps-là, à Rennes, Pedro Henrique sauve un peu l'honneur en réduisant le score de belle manière. Mais malgré tous ses efforts, les Rennais terminent la saison sur une série de six matchs sans victoire. Quant aux Bordelais, ils ne manifestent pas le moindre signe de motivation pour égaliser face à Caen. D'ailleurs les Normands sont bien contents de ne pas avoir à forcer. Et enfin, au Parc, Zlatan continue de s'agacer tout seul à chaque fois qu'un de ses coéquipiers ne le sert pas sur un plateau. Jusqu'à ce que Javier Pastore dose parfaitement son centre. Le Z se détend et trompe Dupé de la tête. Il peut enfin sourire, puisqu'il vient d'effacer Carlos Bianchi des tablettes avec ses 38 buts en une saison. Dernier défi : la finale de la Coupe de France contre l'OM.

Rennes 1-2 Bastia

Buts : Henrique (82e) pour le Stade rennais // Kamano (21e et 52e) pour les Bastiais

PSG 4-0 Nantes

Buts : Zlatan (17e et 89e), Lucas (43e) et Marquinhos (52e) pour le PSG

Troyes 1-1 Marseille

Buts : Camus (8e) pour l'ESTAC // Fletcher (61e) pour l'OM

Caen 1-0 Bordeaux

Buts : Delort (14e) pour les Caennais


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici



    Par Kevin Charnay
  • Modifié

    Dans cet article

    Le Z qui finit comme un champion... Ce mec est quand meme frustrant et bandant à la fois
    NikkoFromLyon Niveau : CFA
    Note : 5
    Je veux bien qu'il n'y est plus d'Ultras au Parc mais même dérouler une voile sur le public c'est trop difficile.
    Sa sortie avec ses enfants, leurs maillots ridicules, alors que le match est encore en jeu, jusqu'au bout ce joueur aura été aussi grand qu'il chie sur ce club mais visiblement ça passe sans souci.
    pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
    Lol hallucianr quand même la sortie de Zlatan...
    Il parait que ses gosses sont rentrés sur le terrain en plein match avec des maillots "Legend" et "King", c'est du jamais vu même pour des mecs comme Gerrard ou Xavi!!
    Note : 3
    Maxwell nous a offert, chaque saison, des buts extraordinaires qui venaient mettre en valeur ses performances toutes en élégance.

    Maxwell, c'est un peu cette fille qui s'habille en jogging et qu'on trouve super jolie, d'autant plus qu'elle est vachement à l'aise dans son corps.
    Et, puis de temps en temps, elle s'apprête avec une robe de soirée et tu te rends compte qu'elle n'est pas simplement super jolie : elle est magnifique.
    Note : -1
    Message posté par Two-Face
    L'arrêt du match à la dixième...


    javou i falé ri1 fair é laisé ibra pourir kom un ra
    bandinidakar Niveau : CFA2
    Note : 3
    J'ai beau aimer Zlatan, ce soir je trouve vraiment que le club se salit. Exagéré, inélégant pour ceux qui devraient également quitter le club, les maillots king et légend ... Bref, je le demande qui a pris l'initiative de ces réjouissances. Deux arrêts du match... Peut être que son départ fera du bien au club. Ce sera difficile de faire mieux que ces deux dernières années sur la scène nationale. Mais Marco et Javier, on compte sur vous...
    Message posté par JeanKul
    T'en as pas marre de cracher sur le psg tout le temps ? Tu veux une medaille ?


    Plutôt un pin's simplet

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    256 85