1. //
  2. //
  3. // Lens-Clermont

Le talentueux Mr. Bostock

Arrivé à Lens cet été dans l’anonymat quasi général après trois saisons passées en Belgique, John Bostock explose cette saison sur les pelouses de Ligue 2. Une récompense bien méritée pour celui que l’Angleterre voyait comme l’un des plus grands espoirs de sa génération, mais qui a mis du temps avant de confirmer. Portrait d’un Londonien pour qui rien ne sert de courir.

Modififié
Au-delà de flatter l’ego, il y a des cadeaux qui font plus plaisir que d’autres. Quand le FC Barcelone expédie les chaussures de Ronaldinho, signées par le magicien en personne, au jeune John Bostock, quatorze ans à l’époque, et dont il est l’un des plus grands fans, le message est clair de la part du club blaugrana. Avec ce délicieux cadeau en guise d’appât, la renommée du Barça faisant alors office d’hameçon, les Espagnols pensaient sûrement pouvoir remonter facilement ce gros poisson dont tout le monde parlait en Angleterre. Il n’en fut rien. Et malgré des tentatives similaires de la part de gros clubs de Premier League comme Chelsea ou Arsenal pour attirer la bête dans leurs filets, la pépite montante du foot anglais choisira de rester fidèle à Crystal Palace en signant son premier contrat pro dans son club formateur. Plus jeune joueur de l’histoire des Glaziers (à quinze ans et 287 jours), Bostock ne va pourtant pas s’éterniser bien longtemps du côté de Selhurst Park et c’est finalement Tottenham qui coiffe tous ses concurrents au poteau et remporte la partie de pêche en ramenant le poisson au port de White Hart Lane. Mais là-bas, barré par une solide concurrence et handicapé par son inexpérience et son jeune âge, le milieu de terrain n’aura pas le temps nécessaire pour faire ses preuves. Trimbalé de prêt en prêt et de club en club (Brentford, Hull City, Sheffield Wednesday, Swindon Town et Toronto FC), John Bostock ne va jamais réussir à confirmer les espoirs que tout le pays avait placés en lui. « Il m'expliquait qu'il y avait tellement d'attente à son sujet à cette époque-là qu'il n'a pas réussi à gérer tout ce qui lui arrivait. Et le fait de se rapprocher de la religion, ça lui a fait beaucoup de bien, ça a été comme une révélation pour lui et à partir de là, il a explosé » , se souvient Romain Reynaud, qui a côtoyé le jeune homme à Louvain, quand celui-ci tentait de se refaire la cerise loin de chez lui, en Belgique. Un avis que partage Paul-José M’Poku, ailier gauche en prêt au Panathinaïkos et meilleur pote de Bostock depuis leur rencontre à Tottenham : « Ce n'est pas facile de vivre avec cette pression sur les épaules quand on a quinze ou seize ans. À cet âge-là, on n'est pas prêt pour tout ça. Du jour au lendemain, tu vois ta tête dans les journaux, tout le monde parle de toi, c'est difficile à gérer. Je pense que le club ne l'a pas non plus aidé dans ce domaine-là. Aujourd'hui, les clubs savent que quand un jeune perce et fait parler de lui, il faut à tout prix le protéger, et John n'a pas assez bénéficié de ça à l'époque. »

Va chercher bonheur à l’étranger


Pour celui qui parle de Bostock non pas comme d’un ami, mais comme d' « un frère » , les doutes à propos du talent du joueur n’ont pas lieu d’être, et les raisons de son relatif échec sont à chercher ailleurs : « J'ai toujours dit de John que ce n'était pas un joueur typiquement anglais. Il a une technique supérieure à la normale, il est élégant à voir jouer. Mais c'est aussi quelqu'un qui a besoin d'amour et de stabilité pour être au top, chose qu'il n'a pas vraiment eu en Angleterre. Avant, on l'envoyait à droite, à gauche pour grappiller du temps de jeu et l'instabilité dans une jeune carrière ce n'est pas ce qu'il y a de mieux. En Angleterre, certaines personnes voulaient qu'il change sa façon de jouer et c'est pour ça qu'il a bien fait de partir. Aujourd'hui, en Belgique comme en France, on se demande encore comment ça se fait qu'il n'ait pas percé là-bas. Il était sûrement trop bridé. » Voyant le potentiel de son ami pas ou mal exploité outre-Manche, M’Poku lui conseille alors d’écouter les propositions venant de l’étranger, en particulier celles issues de Belgique. « Connaissant bien le football belge (M’Poku appartient toujours au Standard de Liège, ndlr) et la manière de jouer de John, je savais que ça pouvait être un bon tremplin pour lui. » Difficile de taper plus juste ! Dans le Plat Pays, l’Anglais bénéficie du temps de jeu qu’il mérite et sa classe peut enfin éclabousser au visage de tous. Notamment de celui d’Ivan Leko, alors entraîneur au OH Louvain, qui parvient à convaincre le joueur de rallier son équipe après une première bonne saison du côté du Royal Antwerp (2013-2014). Capitaine de l’équipe et relais privilégié du coach à l’époque, Romain Reynaud est bien placé pour l’ouvrir : « Il était fan du joueur, il l'adorait, il était très fier de l'avoir attiré chez nous. Et quand un mec comme Leko, un ancien numéro 10, international croate, qui connaît bien le ballon, réagit comme ça, on ne peut que lui faire confiance. Et puis on en parlait un peu entre nous avant qu'il arrive, on savait que ça avait été le plus jeune joueur de l'histoire à jouer en pro à Tottenham. C’est pas rien. »

La gauche caramel


Ses premiers pas avec Louvain ne trompent pas. « Il est arrivé un jeudi, se remémore Reynaud. On s'est entraînés le vendredi, et le lendemain, on jouait l'une des meilleures équipes de deuxième division. Il est entré pour la deuxième mi-temps, et là, ça a confirmé ce qu'on savait de lui. Il a distillé deux ou trois passes dont il a le secret et on a vu que c'était vraiment pas mal. Le week-end d'après, il était titulaire. » À peine débarqué, Bostock devient vite l’homme à tout faire, le baromètre, le maître à jouer de l’équipe. Quitte à être parfois un peu « too much » . « Il est à l'aise sur un terrain, parfois même un peu trop ! » , confirme M’Poku en se marrant. Reynaud reprend la main : « Il a vu que c'était l'homme fort de notre équipe et, du coup, il essayait d'en faire un peu trop. Des fois, il te sortait des frappes de cinquante mètres et il fallait lui dire : "John, arrête, il y a mieux à faire." Mais bon, cinq minutes plus tard, il te retentait la même et ça partait pleine lucarne ! Voilà, ça c'est John tout craché, il ne doute jamais de lui. » Une confiance en lui qui est la marque de fabrique du Londonien de naissance. Et à en croire l’ex-défenseur de Vannes, Arles et Châteauroux, qui a passé deux saisons à ses côtés, il a de quoi croire en ses forces : « Il a l'esprit anglais, dans le don de soi, dans le fait de ne rien lâcher, ça tu ne peux pas le lui enlever. Après, comparé au box to box classique, il a une technique au-dessus de la moyenne et il est vraiment décisif offensivement. Il a un pied gauche fantastique et il ne se prive pas pour s'en servir. J'ai joué avec beaucoup de bons joueurs, mais un pied gauche comme ça, franchement je n'en ai jamais vu. En plus, c’est un mec qui fait le spectacle. Sur six penaltys l'année dernière, il nous a sorti cinq panenkas. Et bien sûr, il les a toutes réussies ! En six mois, c'était devenu l'une des idoles de notre public. »

« Il sera dur à arrêter »


Six mois plus tard, si le public de Bostock a changé, la donne n’a pas évolué d’un iota. Leader technique sur le terrain, ambianceur heureux de vivre dans le vestiaire (en témoigne son imitation impeccable de Michael Jackson sur Billie Jean), Bostock s’est déjà mis les supporters lensois dans la poche. « À Lens, il a trouvé l’amour dont il a besoin pour s’épanouir et ça se voit sur le terrain, se réjouit son meilleur pote et parrain de son fils. Il a trouvé un club qui le chérit, un coach qui lui fait confiance et lui donne des responsabilités. » Lors de sa première conférence de presse avec Lens, l’intéressé avoue même que le club l’a « touché en plein cœur. » Reste maintenant à savoir ce que le futur proche lui réservera s’il continue sur sa lancée. Cette saison avec les Sang et Or, l’élégant Mr Bostock a joué l’intégralité des matchs de championnat, claqué cinq buts, offert quatre passes dé, et son nom commence déjà à circuler un peu partout dans les cellules de recrutement européennes. De quoi inquiéter des dirigeants lensois qui ont déboursé seulement 150 000 billets pour se l’offrir cet été ? « Pas sûr, répond Romain Reynaud. On n’a jamais parlé de ça tous les deux, mais je pense qu'il a de gros objectifs personnels. Je sais qu'il y a déjà beaucoup de clubs sur lui. Quand il est venu me voir ce week-end, je lui ai dit : "Ça y est, tu vas partir, tu vas avoir de belles offres", mais son plus grand souhait à l'heure actuelle, c'est de monter en Ligue 1 avec Lens et de rester au club. Ce n'est pas une girouette, comme son CV pourrait le laisser croire. Il aurait pu gagner beaucoup plus en rentrant en Angleterre ou en signant dans un gros club belge, mais il ne fait jamais de choix en fonction de l'argent. » Une vraie bonne nouvelle pour les Lensois. « Il peut aller très loin, conclut M’Poku. Moi, je sais que c'est juste le commencement pour lui. Il est lancé et il sera dur à arrêter. » Les défenses de Ligue 1 sont prévenues.



Par Aymeric Le Gall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

laganache Niveau : DHR
Serait-il possible d'avoir une description plus détaillé de lui, vivant en Angleterre je me rapelle bien de lui mais je ne l'ai jamais vu joué. Ses stats sont potables mais pas choquante non plus, donc plus de détails sur son jeu serait apprécié. Merci
Sidney_Gobou Niveau : DHR
En tant que fan de Lens, je regarde quasi tous les matchs du club donc je vais essayer de t'orienter sur son style de jeu et ses performances à Lens

Bostock, c'est l’indéboulonnable du milieu de terrain avec Bourigeaud. Et c'est assez logique quand on regarde les autres joueurs à disposition dans l'effectif qui ont objectivement moins de ballon. Ils ont d'ailleurs une très belle côte auprès du public et font vendre pas mal de maillots quand on regarde en tribunes.

Bourigeaud c'est un peu la dose créative et la fougue. Bostock c'est le patron du milieu, le point d'ancrage, il dicte le tempo (du jeu et physique). Toutes proportions gardées, il me fait un peu penser à Bodmer au niveau des qualités. Agressif dans le bon sens du terme et précieux dans le duel physique, souci de relancer proprement, bonne patte gauche sur CPA et pour les ouvertures en profondeur, et plutôt facile techniquement. Le souci c'est que, à l'image de Bodmer, c'est un joueur lourd, un peu nonchalant, typiquement le mec qui t'énerves quand il est dans un mauvais jour car il te donne l'impression de pas avoir envie alors que c'est son jeu...

En fait, cet article tombe plutôt mal car depuis la reprise, Bostock semble manquer de jus et aurait bien besoin de souffler. Même si là c'est plutôt un problème d'équipe, Casanova ne faisant pas tourner... (peu de rotation, changements tardifs ou inexistants...)

En définitive, Bostock en forme c'est largement du niveau milieu de tableau Ligue 1 et ça n'a surtout rien à faire en Ligue 2 (les supporters en sont bien conscients et redoutent un départ). Mais il affiche aussi des limites physiques évidentes du fait de son gabarit... Il reste un joueur plaisant à voir jouer et devrait faire sa petite carrière sans trop de souci, il n'a que 25 ans ! ;)
Très bonne analyse, moi même étant un fan du RCL l'article tombe un peu au mauvais moment car il est au creux de la vague. Mais c'est un jeune joueur il va vite rebondir, je pense qu'il à besoins de souffler un peu et boom la machine va repartir !

Il a vraiment un bon potentiel, si il est plus régulier il pourrait pointer le bout de son nez dans quelques bons clubs de première division (si le RCL ne monte pas..)
Merci pour ta description... Jamais vu joué mais la comparaison avec Bodmer colle avec ce que j'ai entendu sur lui...
Un fan lensois avec pour pseudo Govou ... Souvenir de 2001 !
Sidney_Gobou Niveau : DHR
J'ai découvert le football avec les pics roux de Sidney et son sourire ravageur... Le coup de foudre.
A jamais numéro un dans mon cœur
Je le trouve pas nonchalant personnellement. Il est rapide et peut vraiment accélérer le jeu verticalement. Qu'il soit un peu juste en ce moment, si on l'explique au fait qu'il ait besoin de souffler, ça m'inquiète pour plus tard. Ils ont qu'un match/semaine en ligue 2...
6 réponses à ce commentaire.
Bon joueur mais pas assez constant. Il peut être parfois étincelant dans un match puis invisible le match suivant.
WALDI500
Certes, un bon joueur. <iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5bkpf4_robotnik_tv?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
Mister George Niveau : District
Ouais, gros joueur. Pour l'avoir vu en vrai, il fait clairement au dessus des autres. Mais il a tendance à jouer un peu trop facile et en marchant ce qui lui fait perdre des ballons assez bêtes.
Cependant, je le vois carrément au niveau d'une grosse équipe si il simplifie son jeu car il a des grosses qualités et un bel impact quand il a envie.

J'espère qu'il restera à Lens !
En effet, ce recrutement est une vraie bonne pioche pour Lens. Il a fait des premiers mois extraordinaires, mais comme toute l'équipe il traverse un gros passage à vide ces derniers temps. J'espère qu'il se reprendra vite.
Par contre, je ne comprends pas pourquoi il joue si bas sur le terrain. Avec sa qualité de passe, il ferait des malheurs en Ligue 2 si seulement il était plus proche des attaquants. Lors des dernières rencontres, il jouait juste devant la défense et même s'il récupère beaucoup de ballons, je trouve que c'est un peu du gâchis vu son potentiel.
Robbie_Slater Niveau : DHR
Il joue plus bas ces derniers temps car les défenses adverses avait lu sa façon de jouer. Ainsi il faisait un pressing de cochon à plusieur sur lui, le faisant disparaître des radars. Il a reculé pour s'offrir plus de temps avec le ballon. Tout simplement.
1 réponse à ce commentaire.
150000€.. Mais c'est un scandale qu'un club comme le Standard n'ai pas mis cette somme sur ce gars pour finalement nous prendre un Birama Toure qui n'a rien apporté !
Luisdefiness Niveau : DHR
Je demande à voir...
Ils sont quantième les lensois?
1 réponse à ce commentaire.
Par contre vous n'étiez pas obligé de mettre une photo sur laquelle il fait une quenelle
Bon joueur cependant j'ai l'impression qu'il a un peu besoin de souffler ces derniers temps sont rendement sur le terrain étant de moins en moins important. De même, casanova ne devrait pas s'entêter à le faire jouer si bas sur le terrain.
Parfois suffisant et agaçant par sa nonchalance, mais réel talent lorsqu'il s'agit de réaliser une passe risquée. Il nous a déjà valu quelques buts cette année par ses longues passes laser
J'ajoute à ça une belle frappe qui peut faire la différence (ça fait longtemps qu'on a pas eu de vrai bon frappeur du côté de Bollaert).
pas depuis Alex Nyarko c'est vrai
Robbie_Slater Niveau : DHR
Et jos' blanchard ? je me souviens de cette frappe sur la barre contre kaiserslautern, elle en tremble encore !
Cyprien avait tout de même une bonne frappe et a mis plusieurs buts des 20m (ce que plus personne ne tente aujourd'hui...)
3 réponses à ce commentaire.
Clairement il a montré en début de saison qu'il est au-dessus du niveau Ligue 2 techniquement parlant. Maintenant, ça fait un bon mois qu'il est en dedans et qu'il paye son gros début de saison. Si Lens ne monte pas, on n'aura pas d'autres choix que de le vendre, clairement
Note : 1
Hansa Bostock
Note : 2
4 caisses de binouzes, ça fait également un Bostock
merde je regrette mon +1 en voyant "fidèle de lille"
tu peux pas me mettre "-1" après avoir mis "+1" ?
3 réponses à ce commentaire.
Ah le Bostock, j'l'avais acheté à L'Entraîneur 2010 lui.
JimPooley Niveau : CFA2
Est-il le fils du célèbre poëte Gerald Bostock?

(Je donne tous mes +1 de 2017 à qui comprend cette vanne)
Cet article serait très bien tombé fin 2016, malheureusement ça fait un moment qu'il marque le pas. Son dernier but remonte à fin Septembre et sa dernière passe décisive à mi-Octobre.

Le fait que Casanova ne le laisse jamais au repos (sauf pour 2-3 matchs de coupe) fait qu'il est complètement carbonisé et n'apporte pratiquement plus rien. Par exemple, lors du dernier match à Bourg, un jeune comme Ephestion a plus apporté en quelques minutes que Bostock en 90 minutes.
En tant que supporter de Brest et vu la démo qu'il a fait chez nous (victoire 2 à 1 de Lens à Brest) je confirme que le type est au-dessus du lot. Ses stats ne reflète pas forcément l'influence qu'il a sur le jeu je pense étant donné qu'il évolue un cran en-dessous des joueurs purement offensif.

Bref, à chaque touche de balle il mettait un bouillon monumental et il a gagné le match à lui tout seul ce soir-là.
il y a 1 heure Le fils de Pelé retourne en prison 4 il y a 2 heures La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 11
il y a 3 heures Le beau geste de Boateng pour Nouri 6 il y a 7 heures Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 11
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16