Le système D de l'AEK Athènes

Modififié
2 4
Pour se débattre face à la crise, tous les moyens sont bons. En Grèce, esquiver la dèche est devenu un sport national. Après la maison close sponsor maillot ou bien les trajets de dix-sept heures de bus, les clubs hellènes rivalisent d’imagination pour réaliser des économies.

Étouffé comme tous les autres, le club de l’AEK Athènes a récemment décidé de trapper sa traditionnelle mise au vert d’avant-match. Pourtant ce dimanche, les joueurs d’Ewald Lienen ont un derby chaud bouillant à disputer sur le terrain du Panathinaïkos.

Le coach de l’AEK d’expliquer : «  J'ai parlé aujourd’hui (jeudi) avec les joueurs du problème pendant l’entraînement et nous allons continuer notre préparation classique pour le match. Après la session de samedi, nous déjeunerons ensemble et, dimanche matin, nous prendrons le petit-déjeuner à l’hôtel avant le match » , a-t-il déclaré en conférence de presse.

Pas de changement avec leurs habitudes, en fait ? Si, puisqu’entre samedi et dimanche, les joueurs rentreront chez eux. Le club évite ainsi de payer une nuit d’hôtel à tout le groupe ainsi qu’au staff. « C’est dans le seul but d’économiser de l’argent  » , appuie Lienen. Un geste symbolique, certes, mais qui a le mérite d’exister.

La Grèce, laboratoire de la débrouille.

PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je trouve ça un peu con* en fait...
Joueurs et staff confondu ça représente quoi ? 30-40 personnes ?

A 200 boules la nuit (ce qui me ferai déjà mal au cucu), ça fait 8 000 euros...

Certes une putain* de somme pour le commun des mortels, mais pour un club pro qui brasse des millions...

Enfin j'dis ça hein....je m'en bat un peu les steacks...
Lamouchi59 Niveau : CFA
Pour les déjeuners, ils doivent ramener des tuperwares... foutu crise.
Ptain, Guy Roux a retrouvé un club Oo!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Pastore vote Messi
2 4