Le syndrôme des grosses têtes

Ils étaient grands, ils étaient forts, ils étaient beaux. Le problème, c’est qu’ils le savaient. Comme des séducteurs trahis par la réputation qui les précède, les prétendues « surprises » de l’Euro ont failli face aux humbles. Un échec des grosses têtes qui prouve bien que la taille importe peu.

Modififié
1k 81
Quand il ne s’agit pas de Bernard Mabille, on dit souvent de la grosse tête qu’elle débarque sans faire de bruit. « L’air de rien » . Cette année pourtant, la Belgique l’avait vu venir de loin. À la veille de participer à l’Euro 2016, l’air le plus fredonné au pays était évidemment l’hymne officiel des Diables rouges : Dance with the Devils, composé par le groupe Zwartwerk (travail au noir, en vf), dont les membres sont cousins de Romelu Lukaku. Sauf qu’avant même d’être éliminé par le pays de Galles en quarts de finale de la compétition, la chanson cristallisait il y a un mois une tendance déplorée par un article du journal néerlandophone De Morgen : « La Belgique n’est plus elle-même. » À l’époque de la dernière contribution du pays à un Euro, en l’an 2000, les Belges « étaient déjà bien contents de participer à l’organisation du tournoi, et donc de pouvoir y participer "gratuitement" » cite l’article, louant les paroles bon enfant de Allez Belgique 2000, chanson « de fanfare carnavalesque » interprétée par le superbement nommé Grand Jojo. Sauf que cette année... c’est différent : « Nous ne perdrons aucun match, on va faire la fête jusqu’à ce qu’on décroche cette coupe. La coupe, elle est pour nous. […] Nous ne jouons pas pour la deuxième place. » De Morgen, relayé par le Courrier International, parle même d’un titre « au beat africain et au texte débordant de fanfaronnade. » Certains accusent même l’équipe de France d’avoir sous-estimé sa finale. Mais pourquoi l’Euro 2016 a-t-il été fatal pour les grosses têtes ?

« On a une équipe de superstars »


Trois équipes se sont placées publiquement sous le feu des accusations de boulard : l’Angleterre, la Croatie, et donc la Belgique. Des accusations qui ont d’ailleurs découlé de déclarations d’après-défaite, comme si les bonhommes jugeaient leur élimination imméritée. Thomas Meunier, après l’élimination 3-1 en quarts face au pays de Galles : « On avait un tableau plus que favorable, on devait aller en finale, on ne pouvait pas perdre aujourd’hui. Tout le monde était super confiant, on a une équipe de superstars… Je veux dire, notre équipe, c’est le Real Madrid de 2005, avec Beckham, Zidane, etc. C’est largement comparable. » La série avait connu son épisode 1 quelques jours plus tôt au cours du huitième de finale entre l’Angleterre et l’Islande, alors que le défenseur Kari Arnason racontait avoir entendu Harry Kane demander à l’arbitre à la mi-temps si l’Angleterre « allait vraiment être éliminée si elle perdait » . Pendant que de l’autre côté du terrain, Joe Hart balançait des « Réveillez-vous les gars, il va falloir montrer autre chose en quarts contre la France » ... Deux équipes objectivement éliminées face à des petits calibres (historiquement, en tout cas), qui se sont au contraire révélées lors de ces confrontations coupe-gorge. Dernier exemple plus mesuré avec la Croatie, éliminée par l’Espagne au stade des 8es, et cette déclaration d’Ivan Perišić, milieu de terrain de l’équipe à damier : « Aujourd’hui, c’est la meilleure équipe du tournoi qui sort. » Bref, trois équipes à la tête bien fournie et à l’ego puissant, éliminées sur les bases de la vanité du groupe – ou de certains de ses éléments. Jacques Crevoisier, le psychologue du football de haut niveau – aux côtés de Gérard Houllier à Liverpool, par exemple –, se rappelait pour Ouest France début juin d’un souvenir de jeunesse : « En 1974, l’Allemagne a gagné la Coupe du monde devant les Pays-Bas. Helmut Schön a été le premier sélectionneur à prendre en compte la dimension de l’ego. Il avait donc bâti son groupe en ne retenant que les 15 meilleurs joueurs allemands, qui étaient sûrs de jouer. À côté, il avait pris des jeunes ou des gars qui avaient une super mentalité. Ça ne leur faisait rien d’être sur le banc en permanence, c’était son moyen d’éviter les emmerdeurs. »

Paie son Dinard, Coleman


De fait, il est difficile d’avoir la rancune exclusive envers les membres de l’effectif. Le travail des médias y a fait beaucoup, et le journal De Morgen en fait d’ailleurs le constat après une compilation de déclarations ambitieuses de l’équipe : « Les Pays-Bas ont longtemps été une source de complexes pour les générations précédentes de Diables rouges, il n’est plus qu’un détail pour la génération actuelle. Sur le terrain de football, la Belgique est devenue les Pays-Bas. Un pays avec des joueurs pour qui les déclarations grandiloquentes sont la chose la plus normale du monde. » Afin de bien préciser à la manière d’un capitaine de vaisseau dans Wall-E : « Définir grosse tête » . Réponse : « Être vaniteux, se croire plus important ou plus influent qu’on ne l’est. Avoir des prétentions ridicules. » Vaniteux, sûrement. Concernant les prétentions, on peut être plus indulgent, puisque le trio Croatie-Belgique-Angleterre avait probablement les capacités de parvenir à ses objectifs. Mais le blocage des ego est passé par là… Dans son livre Le Pouvoir donne-t-il la grosse tête ?, Laurent Auzoult évoque d’ailleurs le principe des échelles de pouvoir : « Nous nous représentons spontanément le pouvoir comme étant un concept vertical. Il est rare qu’un patron préfère s’installer au rez-de-jardin plutôt qu’au dernier étage de son entreprise ! » La théorie peut certes paraître poussée, mais en jetant un œil aux camps de base du triptyque, voilà ce qu’il ressort : Marcoussis pour le Portugal, Dinard pour le pays de Galles, Annecy-le-Vieux pour l’Islande. En face : Bordeaux pour la Belgique, Chantilly pour les Anglais, et Deauville pour la Croatie. Un hasard... ou pas.

Par Théo Denmat
Modifié

Dans cet article

Note : 3
L'Angleterre, la Croatie et la Belgique, plus que d'avoir le melon, ont surtout souffert d'avoir un sélectionneur incompétent.

On peut leur faire des procès en melon mais une grande équipe sans grand coach, ça n'existe pas quand les adversaires sont au niveau.
Le Baldé Vampire Niveau : Ligue 2
Note : -1
Message posté par Mad max
L'Angleterre, la Croatie et la Belgique, plus que d'avoir le melon, ont surtout souffert d'avoir un sélectionneur incompétent.

On peut leur faire des procès en melon mais une grande équipe sans grand coach, ça n'existe pas quand les adversaires sont au niveau.


Ah oui mais là ça demanderait une analyse tactique, pas du Closer... Et à part Kaufmann...
Note : 1
Message posté par LaPaillade91
Quand le foot français ose parler de grosse têtes, c'est comme quand Alain Delon parle d'ego.


Donne moi un exemple de Français qui ont le boulard depuis 10 ans, un seul. Que je me marre. Parce qu'à part répéter "les Français sont chauvins", "les Français sont arrogants", j'aimerais bien voir les déclarations de joueurs, les titres dans la presse comme ce qu'on pu sortir les Allemands, les Suisses ou les Belges. J'attends vraiment des exemples.
On parle de la Belgique dans son entièreté, on ne peut pas dire que Kiki soit connu au Nord de la frontière linguistique (et heureusement, leur opinion du Wallon n'en sortirait pas grandie...) Personnellement je connaissais la chanson Zwartwerk (elle est vraiment sympa d'ailleurs !), mais c'est vrai qu'elle a nettement moins buzzé dans la partie francophone.

Pour en revenir à l'article, car c'est lui qui m'a fait m'inscrire enfin sur sofoot, quelques commentaires :

- faut arrêter de ressasser cette interview de Meunier dans vos articles (et la presse française en général) dès que l'occasion se présente. Vous ne le connaissez pas encore en France, mais c'est un joueur extrêmement humble et sympathique, en plus d'être plus malin que la moyenne des footballeurs, ce qui en fait un des joueurs les plus appréciés des journalistes car il est en plus toujours très disponible. Alors le choix des mots est peut-être maladroit (c'est du live hein, le mec sort à peine du terrain après avoir vécu une grosse déception) mais arrêtez de prétendre que vous n'avez pas saisi l'idée de ce qu'il voulait réellement dire ! Franchement, j'ai pas vu autant de références dans vos articles au bras d'honneur de Pogba (qui est un peu interpellant mais que je lui passe volontiers) qu'à cette interview de Meunier, faudrait arrêter !

- Plus généralement, toujours à venir émettre un jugement sur les Belges "bons joueurs mais énorme boulard", c'est énervant aussi. Alors je dis pas qu'on en a pas des comme ça hein (Lukak, de Bruyne dans une moindre mesure, mais quelle nation n'en a pas ?) mais venir présenter l'ensemble de la sélection de cette manière c'est totalement caricatural (surtout quand on accuse Meunier ou même Hazard d'avoir le boulard, ceux qui les suivent un minimum n'oseraient pas prétendre cela).
Mais la presse française a construite cette image des Belges à partir d'éléments qu'elle a elle-même choisi (la place de numéro 1 FIFA sérieux, en Belgique on est passé au-dessus depuis bien longtemps, faut arrêter aussi de l'évoquer à la moindre occasion), des bribes d'interview par ci, par là... Les médias français ont toujours eu une attitude de "grand frère" avec l'équipe belge, qui se traduit parfois par de la bienveillance parfois (la sympathique équipe belge au Mondial 2014) à un jugement teinté de condescendance d'autres fois (ce qui est plus le cas actuellement).
Les trolls et les footix y en a eu de toutes les nationalités dans les commentaires sofoot pendant l'Euro y compris des Belges, mais s'il vous plaît, dans les articles au moins poussez un peu plus loin votre analyse de la séclection belge et de son parcours à l'Euro plutôt que dans cet éternel cliché de "boulard" qui était apparemment mot compte triple durant l'Euro.
Note : 1
Le vrai problème, ce ne sont pas les joueurs ,c' est surtout La presse dans son ensemble .
Il y a de moins en moins de vrais journalistes sportifs,qui parlent du sport, du terrain ,qui analysent une rencontre en connaissance de cause.
Par contre ,les déclarations ,la petite phrase qui tue, quitte à la sortir de son contexte, la photo volée,ça envoie ..

Aujourd'hui ,la majorité des articles ne sont qu'une boîte à clics pour les publicités les encadrant ..
On cherche le sensationnel ,quitte à le créer .
On s'attache aux défauts plutôt qu'aux qualités (Naing qui fume ,Hazard qui bouffe un hamburger,Fellaini et son cigare, la bagnole de Michy à Ibiza ,la copine d'untel ..)

Perso ,le Naing peut s'enfiler un paquet ou deux par jour s'il fait son taf, Hazard peut remettre une couche d'oignons s'il me fait un match comme contre la Hongrie à chaque fois , Fellaini peut avaler la fumée avec n'importe quel miss qui fait la deuxième page des torchons anglais et untel peut même partouzer avec sa copine s'il la met au fond aussi sur le terrain .
Je m'en contrefous.

La presse généraliste, partout en Europe est devenue une salope prête à tout pour faire le buzz .

Et ne me parlez pas d'exemplarité que doivent avoir les footeux ,d'image à donner aux gosses, aucun de nous n'est exemplaire et on ose demander à des gamins de l'être ?
Sans déc?
Message posté par nononoway
Hazard qui parle de lui à la 3eme personne, la faute à qui ? T'as vu le foin que la presse française fait sur lui ? Le mec baigne là-dedans. C'est pas pour rien qu'il a eu des bas et de l'agacement en Belgique quand la presse (et le public...) pointait des manquements du doigt.

Courtois a un palmarès de fou pour son âge. La majorité de celui-ci gagné dans une équipe sacrément moins forte que le Bayern ou l'Allemagne... On en reparle dans 10 ans.

Lukaku a le melon, c'est pas nouveau. Il se fait huer régulièrement au stade quand il rate l'immanquable. Il fait le malin (cf. belgique japon, belgique irlande) quand il marque en faisant signe vers la tribune comme s'il était injustement conspué. Déso si tu sais pas faire un contrôle après 7 saisons pro mec.

Fais un tour en Belgique, le pays s'enflamme pas. Il s'enthousiaste mais les premiers critiques de notre équipe, de loin, c'est nous. Ca n'empêche pas d'être enthousiaste et supporter au coup d'envoi.


Les medias en font trop, certes, et Pogba est plus ou moins atteint des memes symptomes, mais quand tu regardes la modestie de mecs comme Zidane, Iniesta, Ozil et consort ca te met les choses en perspectives. non? Les mecs qui assument un boulard sont largement au dessus de ceux la: Ronaldo, Maradona, Pele...

Pour Courtois je ne conteste absolument pas son niveau et palmares juste hallucinants pour son age meme s'il sort d'une saison en demie teinte comme toute son equipe. Neuer a juste revolutionne son poste et tout gagne. Courtois peut/doit/devrait devenir prochainement le meilleur gardien du monde mais conteste pour Neuer c'est quand meme abuse.

Pour la Belgique tu parles en plus grande connaissance de cause que moi. Mais quand tu regardes les gens qui suivent ca de loin ca s'enflamme direct, la communaute So foot reste minoritaire compare a une population. Cf tous les gens qui pensaient qu'on allait battre le Portugal facilement...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 81