1. //
  2. // 4e division
  3. // C.D San Servan

Le superbe canular du Club Deportivo San Servan

16 9
Le C.D San Servan a de la suite dans les idées. Le club de Badajoz en Extremadura, pensionnaire de quatrième division espagnole, s'est servi de Twitter pour une sacrée combine.

San Servan avait besoin d'une victoire, combinée à un nul ou une défaite de son poursuivant, le Racing Valverdeño, pour espérer accrocher la quatrième place qualificative pour les playoffs (et donc un accessit en troisième division). Les filous de San Servan ont alors diffusé une fausse information sur Twitter, alors qu'ils gagnaient un à zéro : « Nous perdons 2-0 et nous jouerons la deuxième mi-temps sans notre gardien, qui a été expulsé » . Un tweet aujourd'hui effacé. Le message a en tout cas été pris au pied de la lettre par les joueurs de Valverdeño qui ont ralenti le rythme et ont donc concédé le nul contre Valdecalzada.

La stratégie s'est donc avérée payante pour un San Servan qui n'assume cependant pas. Qualifié pour les playoffs, le club s'est dit désolé en prétextant au journal Sport « une erreur d'enfants qui voulaient faire une blague » .

Machiavel Football Club. TF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Note : 8
Brillant.
Leurs adversaires ne méritaient sans doute pas la promotion, vu leur manque de professionnalisme.
Note : 10
Génial. Petite illustration du risque que l'on court à faire confiance aux réseaux sociaux pour s'informer (n'est ce pas messieurs les "journalistes").
Et bien entendu, les mecs ont baissé le pied, ont joué facile et fait match nul car ils ont vu un simple tweet d'un club de 4eme division à la mi temps....

Et la marmotte....
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
16 9