1. //
  2. // Gr. B
  3. // Galles-Russie (3-0)

Le statut de Bale

Il était attendu, il répond présent. Rare star à assumer cette dénomination depuis le début de l'Euro, Gareth Bale a su insuffler au pays de Galles un bout de son talent. Un talent déjà immense.

Modififié
4k 46
Certains sont d’une race à part. D’une race si particulière que les attentes placées en eux dépassent largement le seul cadre du football. Ils doivent sans cesse convaincre, se dépasser, faire la décision de leurs pieds seuls. Face à l’Autriche, Cristiano Ronaldo a tenté de le faire. Des frappes dans tous les sens, des décollages impressionnants, avant la délivrance que devait constituer ce penalty. Un poteau plus tard et le visage de CR7 se voyait rongé par la tristesse et, surtout, le sentiment d’avoir déçu tout un pays. Car une star qui déçoit est une star qui s’expose. Et en cet Euro, elles sont légion. Ibrahimović avec la Suède, Lewandowski avec la Pologne, Kane avec l’Angleterre, tous ou presque ont failli à leur statut. Tous sauf Gareth Bale. Car au-delà de ses trois buts, qui en font le meilleur buteur du tournoi à l’heure actuelle, le Gallois a surtout porté toute une génération vers les sommets. Et compte bien la tirer un peu plus haut.

Les notes de l'Angleterre

Un match 100%


Face à la Russie, Gareth a encore couru. Beaucoup. Gareth a encore sauté. Très haut. Surtout, Bale a accéléré comme il sait si bien le faire. Très rapidement. Il suffit d’assister à sa première prise de balle pour s’en convaincre. Félin, le joueur du Real déborde sur son côté gauche et repique pour placer une frappe cadrée. Juste un échauffement. Car des déboulés et des frappes, Gareth en aura enchaîné dans un Stadium qui n’avait jamais vu tel talent se frayer un chemin sur sa pelouse, Bodiger mis à part. Chaque passe est précise, chaque dribble massacre les reins de la paire Ignasevich-Berezutski. Et à chaque fois, la confiance a transpiré. Arrivant face à ses adversaires, sans même ralentir, Bale n’a presque jamais trouvé un pied pour le contrer. Tout au plus a-t-il dû attendre avant de débloquer son compteur : « Tout le monde savait que Gareth allait marquer vu son niveau, et le nombre d’occasions que nous nous sommes créées » , expliquait encore Chris Coleman en conférence de presse. Et au fond, qu’importe si tel n’avait pas été le cas. Car Gareth Bale vaut bien plus qu’une ligne de statistiques.

Une pression assumée


Dans la presse, le Gallois a en effet pris des risques. Porte-étendard d’une nation qui se plaît à détester son voisin anglais, Bale n’a pas hésité à prendre à bras-le-corps la pression entourant la rencontre. Patriotisme exacerbé, petites phrases placées, et le buteur s’était mué en véritable leader d’opinion contre la perfide Albion. Et s’il n’a pas déçu, profitant d’une boulette de Hart pour trouver les filets, Bale a été, comme ses partenaires, l’auteur d’une fin de partie dramatique. Faillir à sa parole, presque un crime de lèse-majesté pour Bale, fier représentant de la nation, mais incapable ce jour-là d’assumer ses paroles peut-être trop rapidement balancées. Alors, s’il fallait juger le joueur autant que l’homme, c’était bien face à la Russie, dans un contexte où une simple défaite pouvait renvoyer les siens à la maison. Mais voilà, Gareth est fait d’un autre bois. D’un bois qui permet une récupération rapide à la 10e minute pour que Ramsey file au but. D’un bois qui le voit encore être à l’origine du second. D’un bois qui se fait donc désormais altruiste, mais l’autorise encore à y aller de son but. Une complétude que Coleman résume en une phrase : « Il a compris qu’il devait jouer pour ses partenaires, que pour arriver loin, il aurait besoin d’être entouré. Mais lorsque vous avez un joueur comme Gareth, vous pouvez comprendre que tout le monde parle de lui. Il est l’homme qui marque les buts spectaculaires. » Une façon d’assumer son statut.



Par Raphaël Gaftarnik, à Toulouse
Modifié

Dans cet article

Note : -1
Plutôt que de parler de stars qui n'assument par leur statut, c'est peut-être qu'on les appelle un peu trop rapidement des stars alors qu'elles n'ont pas encore assumé ce statut.

Zidane est devenu une vraie star en marquant des buts décisifs dans des rencontres clés, pareil pour Ronaldo, Iniesta ou d'autres grands joueurs.
Ibra, Kane, CR7, tous ces joueurs on attend encore qu'ils portent leur équipe à bout de bras.
Message posté par Maulk
Plutôt que de parler de stars qui n'assument par leur statut, c'est peut-être qu'on les appelle un peu trop rapidement des stars alors qu'elles n'ont pas encore assumé ce statut.

Zidane est devenu une vraie star en marquant des buts décisifs dans des rencontres clés, pareil pour Ronaldo, Iniesta ou d'autres grands joueurs.
Ibra, Kane, CR7, tous ces joueurs on attend encore qu'ils portent leur équipe à bout de bras.


C'est qui Kane?
Rien d'étonnant, c'est déjà lui qui portait son équipe pendant les éliminatoires, même lorsqu'il était en méforme au Real et que tout le Bernabeu le sifflait à chaque prise de balle. Un vrai champion comme on en voit de moins en moins dans le foot.
TheGoatKeeper Niveau : CFA
Au final y a deux buts sur des hors-jeu passifs. ca fait des buts valables, mais du coup y a une vraie valeur ajoutee a avoir un joueur HJ passif, qui va perturber les defenseurs, ensuite un autre joueur deborde, et le joueur HJ dont tout le monde avait fini par se foutre est tranquillement demarque.

Bon, je ne dis pas que ca passe contre des defenses solides et experimentees, mais en tout les russes, ils sont bien fait baises comme ca
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Note : 2
"Ibrahimović avec la Suède, Lewandowski avec la Pologne, Kane avec l’Angleterre, tous ou presque ont failli à leur statut. Tous sauf Gareth Bale."

Iniesta ?

Ah non j'oubliais Iniesta n'est pas une star. Mais Kane oui.
Note : -1
sur l'année civile 2016, il est pas loin d'être le meilleur joueur en Europe. C'est lui qui a porté à bout de bras un Real sans idée en champion et champion's. Et là il écrit les plus belles page de l'histoire d'une nation mineure du football.
Va-t-il être le 1er à mettre fin au duo Messi-Ronaldo dans la course au ballon d'or? Pour ma part j'aimerais quand même que ce soit Iniesta, je sens que c'est l'année au jamais pour l'Enfant Lune.
Message posté par Balaise Matuidi
"Ibrahimović avec la Suède, Lewandowski avec la Pologne, Kane avec l’Angleterre, tous ou presque ont failli à leur statut. Tous sauf Gareth Bale."

Iniesta ?

Ah non j'oubliais Iniesta n'est pas une star. Mais Kane oui.


On parle de stars évoluant dans des équipes considérées comme mineures me semble-t-il.
Note : 1
Message posté par aerton
On parle de stars évoluant dans des équipes considérées comme mineures me semble-t-il.


C'est pas sympa pour les anglais ce que tu dis !
Message posté par aerton
sur l'année civile 2016, il est pas loin d'être le meilleur joueur en Europe. C'est lui qui a porté à bout de bras un Real sans idée en champion et champion's. Et là il écrit les plus belles page de l'histoire d'une nation mineure du football.
Va-t-il être le 1er à mettre fin au duo Messi-Ronaldo dans la course au ballon d'or? Pour ma part j'aimerais quand même que ce soit Iniesta, je sens que c'est l'année au jamais pour l'Enfant Lune.


en championnat *
Message posté par Rouflette
C'est pas sympa pour les anglais ce que tu dis !


Tu les as déjà vu jouer ne serait-ce qu'une finale depuis que tu es né?
C'est la seule nation considérée historiquement comme un top 10-15 mondial qui soit dans ce cas. Toutes les autres ont au moins participé à une finale.
On confond leur championnat (dont je ne suis pas fan) et leur sélection.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Note : 1
Message posté par aerton
Tu les as déjà vu jouer ne serait-ce qu'une finale depuis que tu es né?
C'est la seule nation considérée historiquement comme un top 10-15 mondial qui soit dans ce cas. Toutes les autres ont au moins participé à une finale.
On confond leur championnat (dont je ne suis pas fan) et leur sélection.


J'aime pas spécialement les anglais mais les considérer comme nation footballistique mineure c'est quand même un peu fort
Message posté par Balaise Matuidi
"Ibrahimović avec la Suède, Lewandowski avec la Pologne, Kane avec l’Angleterre, tous ou presque ont failli à leur statut. Tous sauf Gareth Bale."

Iniesta ?

Ah non j'oubliais Iniesta n'est pas une star. Mais Kane oui.


Modric? Rakitic? Chiellini-Bonucci-Barzagli?
DEs grands joueurs qui ont brillé il y en a quelques uns, même Kroos a été pas mal contre l'Ukraine...
Lewandowski fait pas mal de boulot qui profite à Milik et à une équipe qui privilégie la solidité pour l'instant.
Ibra a une équipe moyenne et il joue face à des vraies défense du coup c'est difficile...
CR il plombe son équipe , pour le coup c'est la "plus grande star" de cet euro et son rendement est très décevant...
Mais hormis ces deux derniers cas les grands joueurs sont plutôt au rendez vous...

Puis Modric ou Iniesta footballistiquement c'est quand même autre chose que Bale et cie...APrès ce Bale ça à l'air d'être un vrai leader, un mec qui se met au service du collectif(pas comme un de ses coequipiers) puis il est servi par deux supers joueurs au milieu
Oui, Gareth Bale est la seule superstar offensive à répondre présent pour l'instant. Après, il faut savoir raison garder : c'est pas en poules qu'on les attend, les fuoriclasse. Si le Pays de Galles se fait sortir dès les huitièmes et que dans le même temps, un Müller ou un Ronaldo se réveille pour mener son équipe loin dans le tournoi, on sait ce que choisira de retenir l'histoire.

Bravo à lui néanmoins. Après sa première année réussie au Real, il a dû faire face à de vrais problèmes, et a réussi à se faire sa place dans le groupe. Il a eu des blessures, est toujours revenu. Il plante, il tente beaucoup de choses en se foutant d'avoir du déchet, mais en continuant à essayer, et il ne rechigne pas à défendre. A 27 ans, il regarde déjà des Giggs et des Ian Rush dans les yeux au sommet du foot gallois. C'est plus que respectable quand on se souvient des moqueries qui l'ont souvent accompagné (surtout lors de ses débuts au Real).
Message posté par Balaise Matuidi
"Ibrahimović avec la Suède, Lewandowski avec la Pologne, Kane avec l’Angleterre, tous ou presque ont failli à leur statut. Tous sauf Gareth Bale."

Iniesta ?

Ah non j'oubliais Iniesta n'est pas une star. Mais Kane oui.


Iniesta n'est pas une star, mais une légende. L'un peut aller sans l'autre.
Note : 1
Message posté par aerton
Tu les as déjà vu jouer ne serait-ce qu'une finale depuis que tu es né?
C'est la seule nation considérée historiquement comme un top 10-15 mondial qui soit dans ce cas. Toutes les autres ont au moins participé à une finale.
On confond leur championnat (dont je ne suis pas fan) et leur sélection.


Tu as raison l'Angleterre est considérée comme une grande équipe sans avoir rien gagné depuis un bon moment mais je pense plutôt que c'est parce que depuis que perso que je suis né c'est une des nations qui a des joueurs de dingue à tous les postes (sauf gardien quoique Seaman et James c'était pas nullissime). Pour rappel pendant plus de 10 ans avant la domination du petit milieu espagnol hyper technique, on a vécu dans le monde du milieu anglais qui savait tout faire sans oublier les Rooney, Owen, Shearer, la paire Ferdinand-Terry, etc...Une somme d'individualités tu me diras mais la somme a toujours été tellement énorme qu'on est nombreux (avoues un peu toi aussi) à toujours les voir favoris d'une compet internationale! Un peu de chance, un très bon sélectionneur, plus de joueurs clés qui répondent présents, ne pas jouer les pénaltys, des détails qui font qu'ils ne sont jamais aller au bout! Un peu comme l'Espagne avant 2008, beaucoup ce que la Belgique doit éviter de devenir...

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4k 46