En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Les restes de monde

Le Standard et le Shakhtar démarrent pied au plancher

Les différents championnats mineurs européens débutent les uns après les autres la nouvelle saison. S'il va encore falloir attendre un peu pour commenter l'actualité des clubs russes, turcs, hollandais ou encore écossais, c'est déjà reparti chez les voisins belges et suisses, ainsi que dans quelques autres coins du continent. Premier tour d'horizon des forces en présence et des enjeux de la saison.

Modififié

Suisse – Raiffeisen Super League

La saison 2014-2015 a débuté le 19 juillet en Suisse et le FC Zurich a pris seul les commandes provisoires du championnat, avec trois victoires acquises en autant de matchs disputés. Pas d'inquiétude, tout roule pour le FC Bâle, qui arrive juste derrière avec deux victoires et un match de moins que le leader. Le quintuple champion sortant est bien évidemment le grand favori encore cette saison et ne devrait pas avoir de rival à sa hauteur pour lui contester un nouveau titre. Ils ont certes perdu deux cadres, le gardien Yann Sommer et le milieu Valentin Stocker, partis comme leurs prédécesseurs poursuivre leur carrière en Allemagne, mais le FCB n'est pas pour autant démuni avec un recrutement très international : deux Tchèques, un Japonais, un Paraguayen, sans oublier l'arrivée surprise du vétéran argentin Walter Samuel, 36 ans. L'entraîneur aussi a changé, Murat Yakin étant parti au Spartak Moscou. Il a été remplacé par le Portugais Paulo Sousa. Attendus en outsiders, les Young Boys de Berne débutent la saison par deux petits nuls. C'est déjà mieux que le Grasshopper, qui a très mal commencé avec deux défaites en autant de matchs. Ils sont actuellement à l'avant-dernière place, juste devant le promu Vaduz, qui représente le Lichtenstein (selon le même principe que l'AS Monaco en L1). Lausanne, le Servette et Neuchâtel, ne sont plus là et Sion ne semble pas en mesure de jouer les premiers rôles.



Belgique – Jupiler Pro League

Le championnat belge vient à peine de débuter qu'un entraîneur a déjà été viré ! Il s'agit d'Emilio Ferrera, qui était en poste à Genk depuis cet hiver et qui a été remercié après une défaite (1-3) en ouverture de la saison contre Malines. L'exercice 2014-2015 démarre décidément bien mal pour cette équipe, qui savait déjà qu'elle allait devoir composer sans son ancien capitaine Jelle Vossen, en instance de départ (Feyenoord ?) et qui ne figurait pas sur la feuille de match ce week-end. Pour le reste, la première journée n'a pas donné lieu à de grosses surprises. Vendredi, dans le derby wallon, le Standard a rassuré ses troupes en l'emportant facilement 3-0. Anderlecht n'a pas non plus tremblé en gagnant à domicile (3-1) face au promu Mouscron et ses neuf joueurs français au coup d'envoi (treize sur la feuille de match). La seule victoire à l'extérieur est à mettre au profit du FC Bruges, vainqueur 2-0 sur la pelouse de Waasland-Beveren. L'affiche de la deuxième journée a lieu samedi, avec la rencontre entre Genk et le FC Bruges.



Autriche – Bundesliga

Comme prévu, le RB Salzbourg se promène déjà dans le championnat autrichien, avec deux premiers cartons 6-1 et 5-0 lors des deux premières journées. Il faut dire que la formation propriété de la firme Red Bull a réussi pour l'instant à conserver son quatuor offensif hyper redoutable, constitué du Slovène Kevin Kampl, du Sénégalais Sadio Mané, du Brésilien Alan et du capitaine espagnol Jonathan Soriano. L'armada a même été renforcée cet été avec l'arrivée de l'espoir belge Massimo Bruno. Alors qu'il évoluait à Anderlecht jusque la saison dernière, il a été acheté par le RB Leipzig, autre joujou de Red Bull, récent promu en D2 allemande, qui l'a prêté dans la foulée au frangin autrichien. L'ensemble a une sacrée gueule et devrait pouvoir jouer les poils à gratter sur la scène européenne. L'équipe entre actuellement en lice en Ligue des champions contre les Azéris de Qarabag. Pour ce qui est de la Bundesliga autrichienne, les places d'honneur devraient se jouer entre l'Austria Vienne (qui a perdu son atout offensif Philipp Hosiner, transféré à Rennes), le Rapid et Sturm Graz. La prochaine grosse affiche a lieu le 20 septembre, avec un match opposant Salzbourg à l'Austria.



Ukraine – Premier Liga

Le championnat ukrainien a repris ses droits bon an mal an depuis le week-end dernier, avec quelques ajustements tout de même, consécutifs aux troubles qui secouent fortement le pays depuis plusieurs mois. La D1 locale est passée de 16 à 14 clubs, avec les formations de Crimée virées de la carte. La fédé locale a aussi été contrainte d'écarter de la zone de jeu les régions autonomes de Donetsk et Louhansk. Il a donc fallu que les clubs du coin déménagent pour disputer leurs matchs « à domicile » . Le Shakhtar s'installe à Lviv, près de la frontière polonaise. Le Metalurg Donetsk partagera son temps entre Lviv et l'Obolon Arena de Kiev, où jouera également l'Olimpik Donetsk. Quant à l'équipe de Zorya Louhansk, elle est hébergée à Zaporijjia, à la frontière entre l'ouest et l'est de l'Ukraine. Le Shakhtar se présente une fois encore comme le grand favori de la compétition, d'autant que ses joueurs sud-américains ont finalement décidé de revenir, après un exil de quelques jours suite à un match amical disputé face à Lyon. Le Dynamo Kiev paraît diminué, avec la perte de Brown Ideye. Dans l'ensemble, le marché des transferts a été beaucoup plus calme que d'habitude. Les autres outsiders sont connus : Dniepr, le Metalist Kharkiv et Tchernomorets. Tous ont gagné leur premier match de la saison le week-end dernier.




Et ailleurs en Europe…

D'autres championnats européens ont déjà débuté leur saison. C'est le cas de la Pologne, avec le Legia Varsovie à la défense de son titre, de la République tchèque du champion sortant le Sparta Prague, de la Roumanie, où règne le Steaua Bucarest, tout comme le Dinamo Zagreb en Croatie. En Bulgarie, Ludogorets va vouloir confirmer sa nouvelle mainmise. En Hongrie, Debrecen ne manque pas de concurrence. Enfin, ce sera dur pour le champion danois Aalborg, avec un FC Copenhague certainement revanchard.




Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40