En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // FK Rad Belgrade

Le stade du Rad Belgrade fermé après les incidents racistes

Modififié
Si jamais Mario Balotelli se posait encore la question : non, le racisme n'est légal nulle part.

Sauf qu'il faut souvent atteindre des extrêmes pour obtenir des réactions conséquentes. Et encore. À la suite des cris de singes dont a été victime Everton Luiz le week-end dernier dans le derby qui opposait son équipe du Partizan Belgrade au Rad de la même ville, la décision prise en réaction à ces incidents par la Fédération serbe paraît bien légère.


En effet, le Rad Belgrade a seulement été condamné à évoluer hors de son stade, « jusqu'à nouvel ordre » . Une sanction qui ne reflète guère la gravité des actes survenus lors de la rencontre. Pourtant, à en croire certains experts des Balkans, cette sanction est exceptionnelle en soi, dans le sens où elle provient du bad buzz propagé en Europe occidentale.


Le groupe United Force apparaît coutumier des chants à connotation politique douteuse. Mais leur caractère outrancier n'est, semble-t-il, jamais relevé par les instances dirigeantes du football serbe, dès le moment où ils ne franchissent pas la frontière du pays.



Pour vivre haineux, vivons cachés. JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 26 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17