En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. //

Le stade du désespoir ?

Certains craignent le terrorisme durant l'Euro. D'autres feignent de découvrir que l'UEFA a été exempté fiscalement. Et les réseaux sociaux continuent de rejouer la guéguerre Benzema/EDF. Toutefois, bien loin de ces préoccupations, certes incontournables, dans la quiétude des hémicycles municipaux, élus d'opposition et comptables ont plus simplement sorti la machine à calculer sur leur smartphone. Et ils savent déjà, quel que soit le résultat, ou comment se déroule la compétition, que l'addition sera salée pour leurs administrés. Il faudra bien payer les stades et personne n'ose encore vous dire ce à quoi il faudra renoncer pour cela...

Modififié
Voila une nouvelle qui va peut-être réjouir le gouvernement et tous les cabinets d'experts qui nous vantent par avance les retombées économiques de l'Euro 2016. On connaît déjà un corps de métier qui a vu s’accroître son activité professionnelles grâce à cet événement : les avocats. Les procédures ne cessent de se multiplier, le conseil d'État a été saisi et a annulé la délibération quant au PPP du Matmut Atlantique. À Nice, des perquisitions ont été menées à la mairie suite à un rapport de la chambre régionale des comptes au sujet, cette fois, de l'étrange favoritisme dont Vinci a bénéficié (jusqu'à « renoncer » aux pénalités de retard). Dans le Nord, une instruction pénale est en cours contre Effiage, ce dernier a lui-même porté, via une filiale, un différend avec la Métropole européenne de Lille devant le tribunal administratif, réclamant 167 millions supplémentaires. Il ne s'agit sûrement que du début d'une longue liste de péripéties judiciaires dont on imagine mal la tournure finale.

Le bâton merdeux des PPP


Si évidemment la question sécuritaire, les fans zones ou la menace hooligan occupent aujourd'hui les esprits de nos édiles, les stades qui ont été bâtis ou rénovés à grands frais – publics essentiellement - s'apparentent en effet déjà à un bâton merdeux que tout le monde (État, collectivités, BTP..) va allègrement se refiler dans les années à venir. De ce point de vue, nous connaissons déjà la première postérité de notre Euro : le foot va encore davantage perdre de sa virginité aux yeux de l'opinion. À ce tarif, la victoire n'est pas seulement obligatoire pour remonter le moral des Français, il en va aussi des nuits de sommeil de nombre de maires et de présidents de clubs. « Que ce soit à Marseille, à Nice ou à Lille, la situation est similaire, explique Matthieu Rouveyre, élu PS d'opposition à Bordeaux, à l'origine de la procédure auprès du Conseil d'État. À Lille, c'est peut-être même pire. L'absence de naming a encore aggravé le poids sur les finances de la collectivité, qui était censée en dénicher un et a finalement dû se replier sur Pierre Mauroy. Repli qui ne permet nullement d'alléger la facture. Les stades en PPP s'avèrent une option très douloureuse pour ceux qui ont fait l'erreur d'y recourir. »

Un peu partout en France, dans les villes concernées, le scénario s'avère toujours le même. Des élus d'opposition se lèvent ou tombent des nues, selon le point de vue, et demandent a minima des comptes sur les décisions et les concessions accordées lors des signatures de contrats avec les géants du bâtiment. Ce réveil peut sembler tardif, car en fait, dès le départ, des municipalités avaient senti le piège s'ouvrir sous leur pied. À Nantes, qui eu le droit malgré tout à son petit match de préparation en lot de consolation, la ville avait renoncé. Avec aux commandes Jean-Marc Ayrault, futur Premier ministre, qui conseillera étrangement le contraire ensuite une fois en charge à Matignon de mener à bien l'organisation de l'Euro. Sauf qu'en 2009, la mairie qu'il dirigeait avait jeté l'éponge devant les « exigences exorbitantes » de l'UEFA. À savoir : une rénovation de la Beaujoire frôlant les cent millions d'euros (contre simplement neuf millions pour la Coupe du monde de 1998). La cité des Ducs redoutait aussi que le retour sur investissement demeure trop incertain en matière de rayonnement.


« Nous avions eu six matchs de haut niveau en neuf !, racontait le premier édile à l'époque. Mais, pour l'Euro 2016, nous aurions certainement eu des rencontres de seconde zone. Les retombées économiques auraient été très faibles : on aurait mis des années à rembourser un investissement qui n'en valait pas la peine. » Dernier point et non des moindres, la volonté de ne pas sacrifier d'autres projets d'aménagements sportifs. Pour résumer, nous n'avons pas les moyens de nous le permettre... L'économiste Bastien Drut comprend cette logique qui interroge le long terme, une vision qui devrait toujours habiter les serviteurs du peuple : « Par ailleurs, la question de la rentabilité pour l'État est toujours difficile à mesurer, car si des entreprises de construction ont bien été rémunérées pour la rénovation ou la construction de stades, on ne sait évidemment pas précisément l'utilisation que ces entreprises font de cet argent par la suite. »

L'argument massue est simple et résume pourquoi, d'un coup, la potion amère ne passe plus. Y compris auprès de villes à qui on a fait miroiter monts et merveilles avec cet Euro en jouant sur la corde sensible de la Coupe de monde et de son souvenir enchanté. Or, le contexte a radicalement changé. Footballistiquement parlant d'abord. Le Mondial se déroulait cinq ans après le sacre munichois de Marseille et deux ans après la victoire du PSG en Coupe des coupes. L'Hexagone ne ressentait pas une telle impression d'un fossé grandissant vis-à-vis des autres pays. Il pensait pouvoir au moins jouer des coudes sur le terrain. Le grand stade construit alors répondait d'abord au besoin de calmer une vieille frustration du prestige national. Édouard Balladur avait pourtant lancé une mode destinée à un grand succès : le cadeau aux amis du béton. De telle sorte que la concession fut signée entre les deux tours de la présidentielle de 1995, avec des clauses excessivement généreuses pour le concessionnaire, laissant à ses successeurs le soin de verser près de 114 millions d'euros supplémentaires jusqu'en 2013, faute de club résidents.

Le PPP m'a tuer


La solution du Partenariat Public Privé - « dépenses publiques, bénéfices privés » , disent les mauvaises langues -, s'est ensuite tranquillement généralisée (jusqu'à la construction du Pentagone français). La crise économique, accentuée par les réformes territoriales ou RGPP (Révision générale des politiques publiques), ont mis les collectivités publiques à genoux (leur investissement est passé de 200 milliards, à 120 milliards prévus pour 2014-2019). Le moindre surcoût, par exemple pour rembourser les PPP, leste un peu plus le sac de dettes qui les entraîne vers le fond. Surtout que la réalité du foot tricolore, sauf le cas hors sol du PSG, n'est pas de nature à leur donner foi en l'avenir. Certes, les stades seront pleins durant l'Euro, pour le bonheur de l'UEFA qui, normalement, va engranger 1,9 milliard d'euros en tout (sans quasiment verser d'impôts soulignons-le encore). En revanche, le taux de remplissage pour l'ordinaire de la L1 paraît plus que douteux (l'écart avec la Bundesliga est du simple au double). Et que dire en cas de rétrogradation, qui impliquerait en outre (et pour certains cas, le LOSC notamment) une réduction automatique de leur loyer (de 4,2 millions à un million) et, en conséquence, un excès de charge pour la ville.

Toutefois, ce qui frappe tient à la confluence de trois sources d'inquiétude qui, si elles sont parfois « idéologiquement opposées » , insistent de concert sur le péché originel des choix faits pour financer les stades. Premier souci, devenu général dans notre société, celui de la transparence et du refus de la corruption. À Nice, c'est l'association Anitcor qui mène la charge. À Lille, un ex-élu villieriste, Éric Darques, est parti en croisade au nom de la sainte sauvegarde des sous du contribuable. À Lyon, les Verts, dont Étienne Tête, sont montés au front. Avec toujours la même rengaine : explosion des budgets (de 120 millions à 268 millions à Marseille), des faits dissimulés aux élus (à Bordeaux), des doutes sur la sincérité de la procédure (à Lille, avec même des ramifications remontant jusqu'au Carlton).... « Le Conseil d'État, suite à mon recours, a annulé la délibération sur le PPP, commente ainsi Matthieu Rouveyre, élu PS d'opposition à Bordeaux. Les informations communiquées par la ville et Alain Juppé étaient erronées, à tel point que le coût annuel prévisionnel s'avérait deux fois inférieur à la réalité. Le coût de ce stade met les finances de la ville dans le rouge. Quand on consolide la dette de la ville avec le PPP, Bordeaux se retrouve dans une situation très dangereuse financièrement. » Cerise sur le gâteau, la ville s'est engagée a rembourser les impôts locaux aux exploitants du stade.

« Dès que vous investissez dans n'importe quel secteur, vous créez de l'emploi... »


À cette simple préoccupation citoyenne somme toute assez saine et démocratique s'ajoute un sentiment politique qui pointe d'un doigt vengeur le foot pro en grand aspirateur des fonds publics, tandis que les communes ne rempliraient plus leur mission première de service public. Faute de moyens sonnants et trébuchants. « Ce que je reproche au foot business, c'est de nous imposer sa loi, poursuit Mathieu Rouveyre. Ces nouveaux stades extrêmement chers ont été imposés par l'UEFA avec des normes hallucinantes. Le privé prend le pas sur le public. Un organisme qui dégage des centaines de millions de bénéfices nous force à endosser sur nos épaules les poids énormes de ce type d'infrastructures, alors que nous disposions déjà d'un stade, rénové pour le Mondial de rugby. Nous manquons d'équipements de proximité, tandis que tout se retrouve fléché vers le sport pro, et je doute fortement que les retombées économiques nous permettent de rentrer dans nos frais. » Voici donc l'argument qui ne convainc plus : OK, édifier un temple du ballon rond vous ruine, mais cela rapporte beaucoup à la ville et donc à ses habitants.

« Il est très facile en tant qu'universitaire de répondre à cet argument, rétorque l'économiste Jean-François Bourg. Forcément, dès que vous investissez dans n'importe quel secteur, vous créez de l'emploi. Mais le raisonnement économique sérieux, et non pas celui des cabinets privés qui réalisent des études de circonstances, consiste à parler de coût d'opportunité. En gros, si, par exemple, cet argent public n'avait pas été déversé dans les stades de l'Euro 2016, est-ce qu'il n'aurait pas été plus utile ailleurs, d'un point de vue social et économique ? Est-ce qu'il n'aurait pas engendré davantage de créations d'emplois, de bien-être collectif ? Si vous balancez des centaines de millions d'euros dans n'importe quelle branche, des postes de travail suivront, reste à mesurer le rapport entre les sommes mobilisées et le nombre d'emplois induits. À Marseille, au lieu de se lancer dans un PPP et donner beaucoup d'argent à Bouygues, d'autres immenses besoins, en matière d'éducation notamment (la cité phocéenne est particulièrement sous-équipée en ce domaine), auraient mérité sûrement un effort équivalent. » Bastien Drut semble confirmer cette analyse. « Par ailleurs, la question de la rentabilité pour l'État est toujours difficile à mesurer, car si des entreprises de construction ont bien été rémunérées pour la rénovation ou la construction de stades, on ne sait évidemment pas précisément l'utilisation que ces entreprises font de cet argent par la suite. »

Rendez-vous en 2017...


Étrangement, ce refus rencontre un autre discours, prenant souvent, à tort, en exemple OL Land (qui doit quand même beaucoup aux aménagements publics financés pour au moins 200 millions d'euros) et qui affirment qu'il serait grand temps que le foot français s'affranchisse de sa dépendance colbertienne envers l'État et la puissance publique. En gros, qu'il devienne plus capitaliste au sens anglo-saxon, avec en ligne de mire les «  utopies » allemandes ou britanniques, où la billetterie représente une part deux ou trois fois supérieure dans les comptes des pensionnaires des championnats nationaux.

L'heure de vérité sonnera de toute façon dans les années à venir. Surtout. Par ailleurs, dans le sillage de la séquence politique qui s'ouvrira jusqu'à la présidentielle, avec un Alain Juppé représentant des villes hôtes (qui a réussi à gratter vingt millions à l'UEFA et tente de taxer Airb'n'b pour le reste), une Martine Aubry sur la sellette de sa « primaire » et sans oublier un François Hollande qui devra se justifier, surtout en cas de parcours calamiteux des Bleus. La saison 2016-2017 sera finalement le vrai test de l'Euro. « Même s'il est trop tôt pour savoir si les stades seront rentables, confirme Bastien Drut. Il est légitime de se poser un certain nombre de questions. Par exemple, l'affluence moyenne pour les Girondins de Bordeaux est passée de 23 500 pour la saison 14/15 à 25 100 cette saison malgré le passage au nouveau stade. L'effet « grand stade » est en train de se dissiper à Lille avec une baisse continue de l'affluence pour les matchs de Ligue 1. Cela dit, il y a, a priori, un coup de pouce à venir pour les clubs de Ligue 1... » Cela sera-t-il suffisant pour oublier le reste ? Le vélodrome sera-t-il à Marseille ce que les JO furent à la Grèce ?



Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barrça Hier à 18:09 Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 !
il y a 3 heures Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 6 il y a 3 heures Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 14
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:42 Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 Hier à 13:30 Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 Hier à 12:03 Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 Hier à 08:15 Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19
lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 17 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Charlotte Lorgeré impressionne au chant pour son bizutage 23
À lire ensuite
Le poing hooligan, round 1