En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Amical
  2. // France-Allemagne (2-0)

Le Stade de Chance

Une semaine après le vendredi noir, le Stade de France a compris qu'il avait échappé au pire lors des attentats perpétrés à Saint-Denis pendant France-Allemagne. Le ministre des Sports, Patrick Kanner, et Philippe Tournon, responsable presse des Bleus, expliquent comment et pourquoi le match est allé à son terme.

Modififié
Des visages blafards et un silence de plomb. « Les mouches volaient et je peux vous dire qu’on les entendait… » À Clairefontaine, dans la salle de repos, le vide sonore est roi. Samedi, dimanche, les jours d'après, Philippe Tournon, le chef de presse des Bleus, parle d’un moment rare : « Normalement à table, ça déconne, ça chambre, mais pas là. Presque pas un mot, pas un éclat de rire. Durant les 48 heures qui ont suivi le vendredi, on est restés entre nous, scotchés aux postes de télé et aux portables… On était loin des rires et des sourires. » Non, le cœur n’y est pas. Et pourtant, ils savent qu’ils vont devoir retourner au travail dans deux jours, taper dans le ballon à Wembley : « La question s’est posée de savoir si on allait jouer ou pas, mais bon, la réflexion a été assez vite réglée parce que dans la matinée du samedi, le président Le Graët a déclaré que le football devait rester debout, même si c’était difficile et que certains avaient été touchés directement. Et on n’a reçu aucune objection de qui que ce soit à ce moment-là. » Certainement la force du symbole.

« On s’est demandé si on n’était pas des cibles potentielles. Il aurait pu y avoir un sniper… »


Ce week-end, comme en cette soirée du 13 novembre, le football est battu par les flots, mais ne sombre pas. 21h17 : Boum ! Une première explosion. 21h19 : Boum encore ! Philippe Tournon entend sans pour autant réagir : « J’étais sur le banc de touche à côté du staff technique et des joueurs. Sur la deuxième explosion, Patrice Évra contrôle la balle, et on a le sentiment qu’il s’en désintéresse pour porter le regard vers le lieu supposé de l’explosion. »



C’est un habitué des stades qui parle, et pourtant, ce bruit l'interpelle : « Je n’avais jamais entendu ça. Des bombes agricoles, des pétards, j’en avais entendu. Mais là, j’ai pensé à un accident, à une bonbonne de gaz qui aurait explosé, y a pas mal de zones industrielles dans le coin… Je n’étais pas inquiet. Sur le banc de touche, personne ne s’est alarmé non plus. » En tribune en revanche, ça commence à s’agiter. Les téléphones sonnent. Les discussions se multiplient. Aux côtés de François Hollande et des collègues du gouvernement, Patrick Kanner, le ministre des Sports, entend le ton s’alourdir : « Vers la 40e minute de jeu, on savait qu’on était face une attaque organisée. Ensuite sont arrivées les nouvelles de ce qui se passaient à Paris. C’est à ce moment-là que s’est posée la question : faut-il arrêter le match ou pas ? »



La réponse est non. La rencontre doit se poursuivre. Par souci de sécurité : « Il était hors de question d’évacuer le stade. Il semble qu'en plus (l'enquête doit le prouver), c'était ce qu'attendaient les terroristes. Le seul moyen d'agir correctement, c’était donc de ne pas arrêter la rencontre. L’enceinte était certes confinée mais sécurisée. D’ailleurs, le président nous a demandé de rester en place » , avant de lui-même quitter l’enceinte. « On s’est quand même demandé si on n’était pas des cibles potentielles. Il aurait pu y avoir un sniper qui, malgré les fouilles, aurait pu passer. Et je crois que malgré tout, on a tenu notre rang. On n’est pas des héros, hein… C'est simplement que si tous les officiels avaient quitté la tribune, on aurait pu avoir des réactions de grande inquiétude du public. La rumeur, c’est dangereux. » Pour les téléspectateurs, ceux qui sont au courant, la décision est, sur le papier, contestable. En pratique, elle s’avère plutôt efficace. Pas d’évacuation, pas de regroupement et surtout pas de mouvement de foule.

Le choix des mots


Alors, on continue comme ça. C'est le cas un peu plus bas, dans le couloir entre le terrain et les vestiaires, certains journalistes présents ont la mine déconfite, mais rien ne filtre : « À la mi-temps, on ignorait tout. Personne n’a eu accès à quoi que ce soit » , précise Philippe Tournon. Au moment de la causerie, pareil. Lui qui reste toujours à la porte à ce moment-là constate une certaine agitation : « Beaucoup de gens, l’oreille collée au téléphone, qui déambulent. Là, j’interroge ces personnes-là, et ils me disent : "Il y a des incidents à Paris." INCIDENTS. On n'est passé à "attentat" que quelques minutes plus tard. » Donc quand Didier Deschamps sort du vestiaire, le dernier, juste avant son interview avec TF1, Philippe l’avertit en utilisant le mot « incident » , pas « terrorisme » : « Il hoche la tête et fait son interview. Et sur les dix mètres qui nous séparent du terrain, comme il n’a reçu aucune instruction, il regagne son poste. »

La deuxième période reprend, sans rien de particulier à signaler. Jusqu'à l'approche du terme du match : « Quand je me lève à la 88e minute du banc de touche, comme je le fais à chaque match, pour me rapprocher de Frédéric Calenge, l’homme de TF1, pour l’interview de fin de match sur le terrain, il me dit : "On ne fait rien. Il y a du grabuge à Paris, on fait une édition spéciale d’information." Mais on ne connaissait pas encore l’ampleur du truc. » L'incompréhension. Encore. C’est seulement en rentrant aux vestiaires, dans le tunnel, où les chaînes d’information tournent en continu, que les joueurs prennent connaissance, vraiment, de ce qu’il se passe. Dans les vestiaires, Didier Deschamps le leur confirme après un bref débriefing. Et là, évidemment, ils se mettent tous sur leur portable.

Affronter le « terrorisme psychologique »


Philippe Tournon voit les visages pâlir de minute en minute : « 30, 40 morts à la fin du match. Et puis 50, 60, 70, 80… Les Allemands nous ont rejoints. Mon homologue m’a dit qu’il n’y aurait aucune déclaration. Idem avec Didier. On a vite convenu que ce n’était pas décent. » Et de 23h à 3h du matin, les deux sélections cohabitent dans les entrailles du stade : « C’était assez étonnant comme spectacle. Malgré la gravité de la situation, une vie s’est organisée dans cette zone du stade. En tout cas, on s'y sentait complètement à l’abri. Et en plus, on avait interdiction policière de quitter le stade. » Au Stade de France, au final, tout ne s'est pas trop mal passé. Hormis l'envahissement de la pelouse devenu anecdotique, la plupart des consignes ont été respectées : « Il n’y a eu qu’un seul mouvement de foule à cause de pétards. Il est évident que nous avons eu une immense chance » , tente de conclure Patrick Kanner. « Mais la chance se provoque, et en l’occurrence, les contrôles de sécurité ont dissuadé manifestement les terroristes d’aller plus loin. C’est vrai que se faire sauter en ne provoquant qu’un seul décès, que je déplore, c’est inimaginable. »

À quelques mois de l'Euro, le ministre se veut rassurant : « J’étais aussi au match Angleterre-France, ils ont renforcé la sécurité. Un double cordon. Pour l’Euro, je pense qu’il faudra faire pareil. Il faut qu’on tire le bilan de ce qui s’est passé, mais surtout de ce qui ne s’est pas passé vendredi dernier. » Dans les mois à venir, la réflexion sur la sécurité sera donc une priorité pour Patrick Kanner, comme pour tous les acteurs du football : « Car il est hors de question d’imaginer une quelconque annulation ou déplacement de l’Euro vers un autre pays. Nous montrons depuis quelques jours que nous sommes capables de répondre à la menace terroriste, même si le risque zéro n’existe pas. Symboliquement, je vais assister à deux matchs ce week-end. Physiquement, les ministres doivent montrer qu'ils sont au milieu des supporters. Rien ne sera plus comme avant dans les années à venir. Il y a le terrorisme physique. Et le terrorisme psychologique. Qui est le plus long à combattre. Et on va le combattre. Je suis déterminé et on va faire face. » La guerre sur tous les fronts...

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari !
Hier à 10:40 Le fou sosie de Marek Hamšík 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22