Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e
  3. // Manchester City/Sporting (3-2)

Le Sporting vire City de l'Europe

Une mi-temps a suffi au Sporting pour mettre fin à l'aventure européenne de Manchester City. L'actuel quatrième du championnat portugais a éliminé l'un des gros bras de la Premier League, non sans mal (2-3). City est revenu en seconde période, Joe Hart a été tout proche de marquer le but de la qualification. Cette Ligue Europa est décidément complètement déjantée.

Modififié
Manchester City - Sporting : 3-2
Buts: Agüero (60e et 82e) et Balotelli (75e) pour City. Fernandez (33e) et Wolfswinkel (40e) pour le Sporting

Manchester City plaidait l'accident au match aller (1-0), les Citizens vont devoir assumer leur élimination du match retour (3-2) malgré leur sursaut d'orgueil de la seconde période. Les coéquipiers de Samir Nasri, une nouvelle fois sur le banc, sont passés à côté de leur première mi-temps. Dominés techniquement, mangés dans les duels, les protégés de Roberto Mancini n'arrivent pas à prendre la mesure de leur adversaire en début de partie. Les Lisboètes prennent l'initiative, Xandão est tout proche de refaire le même coup qu'au match aller mais sa tête mi-lobée mi-smashée passe juste à côté du poteau de Rui Patricio (08e). City tente de se rebeller, Silva alerte parfaitement Johnson au deuxième poteau. En vain, l'international anglais arme un pauvre plat du pied de volée non cadré (10e). Débute alors le show Matías Fernández-Mario Balotelli. L'un va marquer l'histoire du foot portugais par son talent, l'autre va exaspérer les fans anglais. Le milieu de terrain du Sporting se signale tout d'abord par une chute exagérée après un duel au cordeau (26e). Conséquence : carton jaune pour simulation, prends ça Christophe Lambert ! Mais contrairement à l'acteur français, le joueur chilien est pétri de talent. Il inscrit le premier but de la partie sur un magnifique coup-franc enroulé (33e) obtenu à la suite d'une faute de Mario Balotelli. L'Italien est dans son match : un contrôle foireux dans la surface (12e), une cagade sur un enchaînement à quelques mètres du but (20e) et une poussette qui amène l'ouverture du score. Why always him?

Joe Hart, tête dure

Mais le Sporting se moque de ces commodités, les Lusitaniens sont venus pour se qualifier. Et Wolfswinkel va le démontrer. L'attaquant néerlandais double la mise sur un caviar d'Izmaïlov (41e). Des noms imprononçables qui expliquent le ballon rond aux stars mancuniennes, c'est aussi ça le football. C'en est trop pour Roberto Mancini qui modifie son schéma tactique au retour des vestiaires, le poète De Jong entre sur la pelouse pour faire monter d'un cran un Yaya Touré de retour aux affaires. City se montre alors plus entreprenant, Sergio Agüero redonne espoir aux siens après une merveille de passe de l'Ivoirien, certainement le meilleur Citizen sur la pelouse ce soir (60e). On ne peut pas en dire autant de Stefan Savic qui peine à faire oublier Vincent Kompany en charmante compagnie dans les loges de l'Etihad Staidum. Le défenseur belge assiste à l'égalisation de son équipe sur penalty. Bien servi par un Nasri en manque de temps de jeu, Kun Agüero s'écroule dans la surface. Super Mario se charge de la sentence sans gêne apparente (75e). Brouillon, sans génie, City prend néanmoins l'avantage au score grâce à une nouvelle banderille d'Agüero tel un renard des surfaces (82e). L'international transalpin croit au quatrième pion quelques instants plus tard mais sa tête décroisée ne trouve pas le cadre (88e). Le génie mancunien termine la partie par une biscotte bien méritée. Il verra son portier Joe Hart rater le but de la qualif sur une montée du désespoir (95e). Le Sporting prive toute la ville de Manchester de compétition européenne, on peut parler d'exploit retentissant.

Par Romain Poujaud
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures La réaction de Jimmy Durmaz aux attaques racistes 16 Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleus
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais