Portugal - Liga Sagres - 8e journée

Par William Pereira

Le Sporting joue le maintien

Ce week-end au Portugal, on a vu Porto et Benfica corriger Maritimo et Guimaraes, Braga venir à bout de Gil Vicente, et...Et le Sporting perdre inexorablement à Setubal. Lamentablement, même, malgré l'arrivée de son présumé sauveur, Franky Vercauteren. La route sera longue pour le Belge...

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 3.6/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Premier match et première défaite pour Vercauteren à la tête du Sporting
Premier match et première défaite pour Vercauteren à la tête du Sporting
James et Jackson atomisent Maritimo mais...


Il y a un an, la majorité des supporters de Porto aurait donné beaucoup pour que Vitor Pereira quitte son fauteuil d’entraîneur. Aujourd’hui, ils sont bien moins nombreux. Surtout après un match parfait contre une équipe de Maritimo pourtant ambitieuse en première période. Les coéquipiers de Valentin Roberge étaient venus au Dragao pour emmerder le champion en faisant autre chose que défendre; mal leur en a pris. Bien servi par son pote James, Jackson Martinez - parti à la limite du hors-jeu - profite des espaces laissés par les «Madeirenses» pour s’en aller dribbler Ricardo Ferreira (4è). Tranquille. Porto poursuit son raid sur la surface adverse et Varela double la mise, d’une frappe somptueuse à la Hulk. Maritimo a des intentions offensives mais les Dragons sont sereins derrière. Et puis en contre, ça va beaucoup trop vite. Du coup, l’ami Jackson récidive. Comme sur l’ouverture du score, son appel est parfait, et comme sur l’ouverture du score, le Colombien sort un petit «carré+croix» pour éliminer le gardien. Propre. La suite est évidente, la meute de Vitor Pereira se balade et James clôt les débats d’un joli doublé. Ce week-end, les 27 609 spectateurs de l’Estadio do Dragao ont donc jubilé, mais se sont aussi tiré la crinière. Fernando, Maicon et Hélton sont sortis sur blessure, et les deux premiers sont out pour un mois minimum.

Ola, John !


Conduite de balle hasardeuse, passes timides, manque d’ambition dans le jeu... Ola John n’avait franchement pas brillé pour sa première en Liga Sagres la semaine dernière à Barcelos. Pour son dépucelage à la Luz, il en a été autrement. A l’image de sa passe décisive pour Cardozo sur le premier but contre Guimaraes, il n’a pas hésité à percuter, à provoquer, et à centrer. Sur l’ouverture du score, son centre est tellement limpide que le Paraguayen n’a pas à décoller les pieds du sol pour ajuster une tête victorieuse. Joli, à l’instar des 90 minutes de Benfica. «Nous avons réalisé une prestation de haut niveau», martèle Jorge Jesus en conférence de presse. Il a raison. Guimaraes n’a pas existé, ou si peu. Là où les Nordistes se sont procurés deux ou trois occasions nettes, les Lisboètes en ont eu le triple. Et même si le pénalty qui apporte le 2-0 est plus que discutable, le résultat final (3-0) ne l’est pas. Carlos Martins et Matic ont été très bons à la construction, tandis que Salvio s’est avéré être un véritable poison pour l’équipe adverse sur les ailes. Au final, c’est tout de même le duo Cardozo-Lima qui inscrit tous les buts de la rencontre. Easy... Petit bémol tout de même pour l’arbitre de la partie qui expulse sévèrement André Gomes à dix minutes de la fin. Pas sympa pour un mioche qui faisait sa première apparition dans l’Estadio da Luz samedi...


Rien de nouveau chez les Sporting



Braga s’est difficilement imposé face à Gil Vicente malgré le score (3-1). Après avoir mené 1-0, les hommes de Peseiro ont subi pendant une bonne demie-heure à cheval sur deux mi-temps. Ils craquent logiquement au début de la deuxième période, avant que l’arbitre ne leur accorde généreusement un pénalty pour une faute sur Zé Luis, auteur du premier but des Minhotos. Alan transforme et Braga reprend le contrôle du match jusqu’à ce qu’Hugo Viana n’achève Gil Vicente. Bref, un match avec des buts, du jeu et même de l’humour. Entre la célébration loufoque de Zé Luis et les mots doux que se sont échangés les deux vétérans que sont César Peixoto et Hugo Viana tout le long des 90 minutes, les supporters n’étaient pas en reste...

Dans un monde parallèle, le «vrai» Sporting ne s’en sort plus. Franky Vercauteren, nouvel entraîneur des Leoes, avait prévenu son monde avant de défier Setubal dans son antre : «Il n’y aura pas de révolution dans le club». Et comme promis, on n'y a vu que du feu. Buts foireux, pertes de balle hasardeuses, mental en carton, manque de réalisme... Même le onze de départ était quasiment identique, avec ce mystère Capel, une fois de plus laissé sur le banc des remplaçants. Sans doute Franky voulait-il se convaincre de la médiocrité de son effectif. Mais tout n’est pas noir. Les intentions étaient meilleures que d’habitude, surtout en première période. Et puis à défaut de percevoir un projet de jeu chez les Lisboètes, il y a de l’inspiration, comme sur l’égalisation de Jeffren. Enfin, et si la défense du Sporting a tout à se reprocher sur le deuxième but de Meyong, la prestation héroïque de Kieszek dans les cages de Setubal a biaisé le résultat final. Au final, le plus inquiétant, c’est que le Sporting a 13 points de retard sur Porto, et un seul d’avance sur la zone rouge...

Suivre William Pereira sur Twitter Par William Pereira


 





Votre compte sur SOFOOT.com

6 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Brimbela le 05/11/2012 à 11:37
      Note : 1 

    Imcompréhensible ce Sporting... Belle équipe sur le papier pourtant...

  • Message posté par Katapulta le 05/11/2012 à 12:07
      Note : 1 

    Mon commentaire est plutôt pour William.
    Tu vois que tu y arrives quand tu veux,ça change des compte-rendus tous moisis sur le championnat portugais.C’est vrai que c’est pas votre principal boulot d’en parler(merci pour l’effort),mais si c’est juste pour dénigrer,vaut mieux s’abstenir.
    Cette fois-ci,ce n’est pas le cas et c’est tant mieux.
    Peut-être qu’en ayant des articles objectifs,tu pourras montrer que ce championnat n’est pas un championnat avec les trois grands et un tas de figurants.
    D’ailleurs,souvent,les scores ne reflètent pas la faiblesse de tel ou tel équipe,mais plutôt la mentalité de ce championnat,qui est porté vers l’attaque et où les ‘grands’ sont loin d’avoir la vie facile,contrairement à ce que l’on peut lire parfois sur ce site...

  • Message posté par Katapulta le 05/11/2012 à 12:17
      Note : 1 

    Pour le Sporting,bah…C’est le mystère…
    Pour ceux qui ont pu découvrir cette équipe l’année dernière en EL,ils ne sont plus que l’ombre de ce qu’ils étaient.C’est a ne rien y comprendre.
    C’est clair qu’il y a de gros problèmes en interne et au niveau de la gestion,mais c’est dur de voir dans quelle mesure ça influence les résultats en équipe première,ou comment cela se traduit dans les autres modalités,vu qu’ils sont un club ‘omnisports’…Faut espérer qu’ils se re-saisissent…Ça a l’air mal barré pour cette année.Par sur que Vercauteren soit l’homme indiqué pour redresser la barre.J’ai l’impression qu’il arrive un peu parachuté,et surtout,qu’il n’est pas bien au fait de ce championnat...

  • Message posté par Meo le 05/11/2012 à 14:24
      Note : 2 

    Virez moi Godinho le guignol bordel !!!
    depuis qu'il est arrivé le SCP ne fais que se morfondre !!
    Oui il y a eu la belle épopée l'an dernier en Europa League, mais ce n'était qu'une illusion !
    Godinho, dégage ! et remettons un Président capable de resortir une équipe "portuguesa" !
    Pas une équipe étrangère comme le FCP et le SLB, et incapable de faire quelque chose, contrairement au FCP et SLB qui eux y arrivent très bien !!

  • Message posté par Aux le 05/11/2012 à 14:52
      Note : 1 

    Le pénalty sur Salvio est plus que discutable ? tiens donc première nouvelle.. peut-être que si il portait un maillot bleu et blanc et que JAMES était écrit sur son dos notre cher William aurait vu le pied de l'arrière gauche crocheter (sans faire exprès il est vrai mais crocheter quand même) l'argentin.

    Par contre le rouge à André Gomes m'a l'air plutôt logique, un jaune très orangé pourquoi pas mais l'avoir exclut n'a rien de scandaleux.

  • Message posté par patXIV le 05/11/2012 à 18:33
      

    Supporters du SCP soyez patient...


6 réactions :
Poster un commentaire