Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages
  3. // Résumé

Le Sporting facile, l'exploit pour Qarabağ

Logique globalement respectée dans les quatre derniers barrages de Ligue des champions. Le CSKA, l'APOEL et le Sporting CP joueront pour ne pas prendre de valises contre les géants. Quant aux Azéris de Qarabağ, peu leur importe : ils sont les premiers qualifiés de leur pays en grande Europe, et c'est tout ce qui compte.

Modififié

Copenhague 2-1 Qarabağ

Buts : Santander (45e), Pavlović (66e) pour Copenhague // Ndlovu (63e) pour Qarabağ

Il est là, l'exploit de la soirée. Défaite, certes, pour Qarabağ, mais surtout première qualification d'un club azéri en Ligue des champions après la victoire de Qarabağ à la maison, la semaine dernière (1-0). Le héros de la soirée répond au nom de Dino Ndlovu. Le Sud-Africain marque le précieux but à l'extérieur peu après l'heure de jeu, un pion dont ne se relèveront pas les Danois. Qarabağ tient son maigre avantage dans une fin de match étouffante, et l'Azerbaïdjan peut s'apprêter à marcher sur le monde.


Slavia Prague 0-0 APOEL



D'un côté, l'APOEL Nicosie, plutôt tranquille après sa victoire à l'aller (2-0). De l'autre, le Slavia, trop limité pour embêter sérieusement les Chypriotes. Et au milieu, un bon nul qui envoie l'APOEL en Ligue des champions pour la troisième fois de son histoire, tandis que le Slavia rejoint le Sparta en Ligue Europa.


CSKA Moscou 2-0 Young Boys

Buts : Shennikov (45e), Dzagoïev (65e) pour le CSKA

Dans son Arena, le CSKA pouvait s'avancer confiant après sa victoire 1-0 sur la pelouse des Young Boys. Si les Suisses savaient que le Lokomotiv et le Rubin Kazan ont fait tomber le CSKA chez lui, ils ont vite compris que ce serait plus difficile pour eux. Dominateurs, les Moscovites ont fait le boulot avant la mi-temps par Shennikov avant que Dzagoïev achève les minces espoirs suisses peu après l'heure de jeu. Moscou est admis dans la grande Europe, pour la septième fois sur les dix dernières saisons. Costov.


Liverpool 4-2 Hoffenheim

Buts : Can (10e), Salah (18e), Can (21e), Firmino (63e) pour Liverpool // Uth (28e), Wagner (79e) pour Hoffenheim



FC Steaua Bucarest 1-5 Sporting Portugal

Buts : Morais (20e) pour le Steaua // Doumbia (13e), Acuna (60e), Martins (64e), Dost (75e), Battaglia (88e) pour le Sporting

La confrontation la plus ouverte, après le score nul et vierge à l'aller, a mis une heure à choisir définitivement son camp. Si Doumbia met rapidement le Sporting sur de bons rails, Morais égalise en moins de dix minutes. Mais le Sporting, dans la position du qualifié, reste serein. Car il sait qu'il a dans ses rangs un joueur de la trempe de Gelson Martins. Avec un but et une passe décisive en 15 minutes, au bout de contres rondement menés, l'ailier est le grand bonhomme de la qualification du Sporting. Surtout qu'Acuna avait déjà permis au Sporting de prendre ses aises, et que Battaglia a mis la cerise sur la qualif. Si le match aller avait pu soulever quelques questions, le Sporting y a répondu en patron.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Eric Carpentier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 10:09 Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16