Le spleen de Steven Defour

Modififié
0 16
Steven Defour n’est pas un homme heureux. Trop souvent sur le banc depuis son arrivée à Porto à l’été 2011, l’international belge (41 sélections) ne peut aujourd’hui plus se contenter de ce rôle d’intermittent : « Je peux comprendre que le coach précédent (Vítor Pereira, NDLR) ne me considérait pas comme un titulaire potentiel, parce que João Moutinho était encore à Porto  » , avouait ainsi Steven Defour dans le quotidien néerlandophone Het Laatste Nieuws. « Mais lorsque le Portugais a quitté le club cet été, la voie semblait libre pour moi. En août et septembre, je faisais partie du onze de base, mais à partir du mois d’octobre, j’ai à nouveau dû me contenter d’un rôle de remplaçant. Et je ne comprends pas pourquoi : tous ceux qui ont analysé mes prestations m’assurent que j’ai pourtant presté à un très bon niveau… »

Pas suffisant manifestement pour entrer dans les bonnes grâces de Paulo Fonseca. Irrité, Defour clame son désamour de la Liga Sagres : «  Porto est un club du top européen, et je suis devenu un meilleur footballeur depuis que je suis ici. Par contre, si j’avais eu pleinement conscience du niveau du championnat, peut-être que je n’aurais pas signé là-bas. Les entraînements sont plus durs que les matchs. Le fossé entre les clubs du top et le reste est tellement grand que le niveau laisse très souvent à désirer. »

Conscient de son potentiel, de la Coupe du monde qui ne l'attendra pas et de son âge (26 ans) Steven Defour envisage donc aujourd'hui un départ : « Aujourd’hui, je veux de nouveau être important au sein d’un club.(…) Je rêve de Premier League, mais je pense qu’il n’est pas réaliste pour un réserviste à Porto de revendiquer quelque chose en Angleterre. Pour le moment, la Bundesliga me convient mieux. Il y a plusieurs grands clubs en Allemagne, et le championnat est de haut niveau. Mais je ne sais pas encore où j’évoluerai dans les mois à venir. Qui sait, peut-être que je resterai à Porto et que j’essaierai une nouvelle fois d’y gagner mes galons de titulaire. »

Parfois hésitant, le Soulier d'or 2007 (récompensant le meilleur joueur évoluant en Jupiler League) précise tout de même qu’un retour en Belgique n’est en aucun cas une option : « Par contre, je ne sais pas si c’est une bonne idée d’envisager un retour en Belgique, a conclu le Diable rouge ouvertement courtisé par Anderlecht ces dernières semaines. L’intérêt est flatteur, mais je doute que ce soit le bon choix. Je vais seulement avoir 26 ans, et mes plus belles années sont encore à venir. Je dois prendre des décisions intelligentes. »

Avis aux amateurs, Steven Defour est un cœur à prendre.
MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Eh ouais, tu pensais que le départ de Moutinho allait te garantir une place de titu' manque de pot cher Steven c'est très mal connaître le club

Puis ça doit être chiant de se voir sur le banc à cause d'un Brésilien qui débarque d'Estoril mais avec lui les choses vont beaucoup mieux.

Quant à son avis sur la Liga c'est un peu partout la même chose à part en Angleterre. Même si les derniers titres de Porto ont été gagné à l'arrache, n'est ce pas Defour?
clement6628 Niveau : CFA2
Les gars c'est Lisbonne la capitale du Portugal, pas Porto hein !
Lendemain de réveillon...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Abramovitch a les bourses
0 16