Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Le spleen anglais de Faubert

Modififié
Revenu à Bordeaux après un périple qui l’a mené de West Ham à Elazığspor en passant par le Real Madrid, Faubert a confié au journal Sud-Ouest sa déception du public bordelais.

« Comme joueur, je suis énormément sensible au fait que les gens soient beaucoup moins nombreux au stade. J'étais en tribune contre Lyon et voir le stade pas plein quand on a connu de grandes ambiances... (...) C'est vraiment dommage parce que Bordeaux a besoin de son public. Pour moi, c'est une question de culture et de mentalité : quand on est supporter, on l'est jusqu'au bout, que cela se passe bien ou mal. J'ai connu une descente avec West Ham, le stade était plein tous les week-ends en deuxième division. En Angleterre, qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige, que l'équipe soit dernière ou pas, le stade sera plein quoi qu'il arrive. En France, on se dit que c'est le dimanche, il pleut, on travaille... Ce n'est pas la même mentalité. »

Assez difficile de lui donner tort.

EH
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:19 Une bousculade fait cinq morts en Angola 5 Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 12:40 Les joueurs poussent une ambulance en panne sur le terrain au Brésil 12 Hier à 12:10 Concours FIFA 19 : Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clásico