1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la J25

Le spectacle de Mahrez, le mirage de Stoke

Le show d'un artiste venu de Sarcelles, Tottenham qui rêve en paix, des supporters qui gueulent contre le prix des places et un Lukaku record. C'était la 25e journée.

Modififié
1k 12

L'équipe de la journée : Tottenham Hotspur


C'est une histoire d'amour. Une romance entre un entraîneur philosophe et un groupe qui boit ses paroles. Une liaison invisible qui se traduit sur la pelouse par un jeu léché, une défense imperméable et une organisation tactique rigoureusement maîtrisée. Il ne reste que treize marches et Tottenham a décidé de bousculer pour de bon la course au titre de champion d'Angleterre. Au point de s'y faire une place, car ce lundi matin, les hommes de Mauricio Pochettino sont deuxièmes de Premier League, à égalité avec Arsenal, une semaine avant d'aller défier City à Manchester. Face à Watford samedi (1-0), les Spurs ont enchaîné une sixième victoire toutes compétitions confondues avec la manière grâce au premier but de Kieran Trippier sous le maillot de Tottenham. Comme un symbole de la volonté offensive de Pochettino, insistant sur l'apport de ses latéraux pour faire la différence. On le voit chaque semaine, Ben Davies bouffe son aile et a plusieurs fois obligé, ce week-end, Gomes à l'excellence. Ce Tottenham-là a de la gueule, il joue peut-être mieux que les autres et doit maintenant confirmer ses promesses. L'Etihad Stadium est une bonne adresse pour le faire.

Le joueur de la journée : Riyad Mahrez


Il y a l'art et la manière de marquer l'histoire. Riyad Mahrez fait partie de cette race, rare, de joueurs capables de l'écrire avec grâce, par la magie. Samedi, alors que tout le monde commençait enfin à digérer, l'ambianceur de Leicester a fait basculer son équipe dans une nouvelle dimension en sautant un adversaire, posant sur le cul Demichelis et laissant Hart constater les dégâts. Leicester venait alors d'inscrire le deuxième de ses trois buts du côté de Manchester et toute l'Angleterre venait de comprendre. Non, Leicester n'est plus une surprise, mais un favori à la couronne. En giflant Manchester City (3-1) en ouverture de week-end, les Foxes se sont offert le luxe de contrôler leur destin avec cinq points d'avance sur leurs premiers poursuivants. Le tout avec une petite défaite lors des seize derniers matchs, un groupe qui brûle ensemble, un bûcheron allemand qui marque des doublés et un Ranieri comme un gosse sur son banc. Et un Mahrez version MVP. Ce n'est plus un rêve, c'est désormais une possibilité.

Youtube

Le but de la journée : Mesut Özil


Schalke et Gladbach à la relance, le Bayern contrôle

C'est un sourire que l'on n'avait plus vu depuis plusieurs semaines. Un peu plus d'un mois même. Les rôles ont changé le temps d'une scène, et dimanche, à Bournemouth, Arsenal a renoué avec la victoire (2-0) – sa première en championnat depuis le 2 janvier – grâce notamment à un but de Mesut Özil sur une remise de la tête de son alter ego français, Olivier Giroud. Pas forcément le plus spectaculaire, mais certainement l'un des plus importants de la saison pour des Gunners en manque de confiance et qui reviennent à cinq points de Leicester. Du côté du Goldsands Stadium, Arsenal n'a pas forcément brillé, mais a assuré l'essentiel, grâce à Petr Čech notamment, pour rêver encore quelque temps du titre. Un titre qui se jouera en grande partie le week-end prochain. On sera le 14 février, un jour où il faut assurer, et il sera 13h. En face : Leicester City.

Youtube

La déclaration de la journée : le Kop d'Anfield


« Vous êtes des salauds cupides, trop c'est trop »

Le compteur avait été arrêté à la soixante-dix-septième minute. Comme une contre-attaque. La première d'une longue lutte qui s'annonce entre les supporters de Liverpool et Fenway Sports Group, coupable de la hausse massive du prix des places à Anfield. Un ticket à 77£ à partir de la saison prochaine pour six matchs de gala qui a provoqué la colère du Kop et de la majorité des supporters présents face à Sunderland samedi (2-2). Résultat : à la 77e minute de la rencontre, alors que les Reds menaient 2-0, une dizaine de milliers de supporters ont quitté les tribunes. Le tout après plusieurs banderoles pendant le match, un magnifique « you greedy bastards, enough is enough  » en VO et plusieurs photos balancées sur les réseaux sociaux pour montrer la portée de la lutte. Jamie Carragher avait même glissé sa gueule dans la manif'. Niveau terrain, la colère a transformé le scénario : Sunderland est revenu à 2-2 dans les dernières secondes. Avec un Khazri décisif, un Defoe de nouveau buteur et un Mignolet à la ramasse.


L'analyse définitive du week-end : Stoke n'aime que les paillettes


Fin 2015, Stoke était devenu un tube à succès. Un coupeur de têtes capable de faire tomber dans son Britannia Stadium Manchester United, Manchester City, Chelsea et d'aller gagner avec brio à Goodison Park face à Everton (4-3) avant de passer en 2016. C'était un clip plaisant, guidé par un trio Bojan-Arnautović-Shaqiri issu du bal des revenants. Sauf que voilà, quand la lumière est plus faible, Stoke change de visage comme ce week-end face à Everton à domicile (0-3). C'est simple : depuis le changement d'année, les Potters n'ont remporté qu'une rencontre de championnat, face à Norwich début janvier (3-1). En première partie de saison déjà, les hommes de Hughes étaient sortis de route à plusieurs reprises, notamment à Sunderland (0-2) ou à domicile face à Palace (1-2). Ce week-end, Stoke n'a rien montré et a surtout concédé trois buts, preuve de l'importance de la blessure de Ryan Shawcross, encore absent jusqu'à la fin du mois. Accueil salé pour Imbula.

Vous avez raté Chelsea-Manchester United et vous n'auriez pas dû


Pour voir à quel point le championnat anglais a changé depuis quelques années. Ce Chelsea-Manchester United était un choc sur le papier, mais a longtemps coincé sur la pelouse. Les Blues étaient passifs, craintifs et regardaient jouer des hommes en rouge qui butaient sur un Thibaut Courtois. Avant que le match s'emballe et se dessine en une rencontre entre deux des meilleurs gardiens du monde : Courtois et De Gea. Devant Martial notamment pour l'un, face à Ivanović surtout pour l'autre. La même détente, la même classe et le même rôle : celui de limiter la casse dans des groupes en manque de confiance. Au final, ce faux choc aura accouché d'un nul qui n'arrange personne (1-1), d'une inspiration géniale de Lingard et des tripes de Costa, sauveur providentiel d'une ligne offensive inoffensive. Mais aussi de larmes, celles de Kurt Zouma, sorti sur civière après une blessure au genou, l'Euro dans un coin de la tête.



La polémique autour de la théière : Aston Villa va-t-il se battre sans son Garde ?


Il y a la lutte d'un côté, celle d'un club qui s'arrache contre l'évidence d'une descente, et l'homme qui mène la barque. Samedi, à domicile, Aston Villa a battu Norwich (2-0) et décroché sa troisième victoire de la saison. Les Villans pointent ce lundi matin à huit points de Newcastle, dix-septième. Sur la pelouse, quelques sourires, mais sur le banc, une inquiétude. Rémi Garde va-t-il rester longtemps à Birmingham ? La question est posée, car, cette semaine, la presse anglaise évoquait les envies de départ de l'entraîneur français, frustré par un mercato sans saveur et marqué par les échecs Debuchy et Doumbia. On ne sent pas Garde pleinement satisfait de son aventure anglaise, alors que son équipe est déjà quasi condamnée et prépare déjà la saison prochaine. Au point d'expliquer qu'il ne « peut pas faire plus. Je ne suis pas heureux de cette situation. Je ne suis pas stupide au point de dire que l'on n'a besoin de personne. (…) Mais nous avons un besoin de qualité. » Garde la pêche.

La stat inutile


16 – En marquant à Stoke (3-0), Romelu Lukaku est devenu le premier joueur d'Everton à inscrire seize buts en championnat lors d'une même saison depuis Tony Cottee en 1993-94. Doux.

What else ?


Swansea serre les fesses et arrache un point (1-1) à domicile face à Palace où Adebayor a signé son retour. Southampton et Newcastle, eux, se rassurent face à West Ham et WBA (1-0).

Face à City, Leicester a ouvert pour la seizième fois de la saison le score dans une rencontre. Rapide le renard.

Manchester City n'a remporté aucune rencontre face à un top 6 cette saison.

Pour la première fois de sa carrière, Aaron Lennon, sosie officiel de Drake, a inscrit trois buts lors de trois rencontres consécutives. Ta manette et ton FIFA aiment ça.

Norwich est la seule équipe de Premier League à avoir concédé un but lors de chaque rencontre à l'extérieur cette saison.

Roberto Firmino est impliqué dans sept buts lors de ses cinq derniers matchs. Au point que Ronaldinho le compare cette semaine à Özil et Iniesta. Ronnie était sobre, donc.

Oxlade-Chamberlain a enfin inscrit son premier but à l'extérieur en Premier League. L'âge de raison.

Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

  • Résultats et classement de Premier League



    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    luckystar Niveau : CFA
    A Monaco, Ranieri était un coach limité... Heureusement qu'ils l'ont viré !
    GalateaTêtenjoy Niveau : CFA
    On en saura un petit peu plus dimanche prochain, Une victoire de City et de Arsenal remette les 4 équipes presque à égalité. Une victoire de Leicester et Tottenham, et les deux outsiders creusent l'écart. Ça sent le tournant.

    En tout cas très surprenant Leicester, je n'ai pas eu l'occasion de voir beaucoup de matchs, mais contre City c'était plutôt plaisant. Même si City était en dessous de tout (Silva, Touré, Sterling, De Michelis, Otamendi, Kolarov).
    Neologist Niveau : DHR
    J'ai un seum monumental de pas être dispo le weekend prochain pour suivre le foot putain. Les deux gros matchs de PL (+ Juve vs Naples), ça a quand même de la gueule. Si City rejoue comme contre Leicester, Tottenham peut y croire.

    Arsenal vs Leicester, dur à prédire mais je me lance sur un nul. Pourquoi pas Tottenham au bout après tout ?
    Doug Wilson Niveau : DHR
    Message posté par luckystar
    A Monaco, Ranieri était un coach limité... Heureusement qu'ils l'ont viré !


    D'où tu sors ça ? Il était unanimement apprécié.

    Sinon, si Houiller était entraîneur de Man U, il dirait : "Memphis Depay a commis un crime contre l'équipe de Manchester United".

    Sa perte de balle saupoudrée d'une nonchalance incroyable pour se replacer est magnifique. Le tout accompagné par un alignement plus que douteux du jeune arrière gauche dont j'ai perdu le nom.
    C'est dommage, sans ces erreurs, Man U pouvait recoller au Big 4.

    Sinon, le niveau de jeu de ce match était quand même affligeant, seul Man U arrivait par moment à créer du jeu, mais c'était incroyablement faible techniquement. Heureusement que Blind et Carrick (enfin) sont là pour rehausser le niveau. Martial a quelques fulgurances, mais ça reste insuffisant.
    Bianco_Verde Niveau : Loisir
    Putain la triplette Koné-Mahrez-Vardy est extraordinaire ! Et quel but de Mahrez !
    " Manchester City n'a remporté aucune rencontre face à un top 6 cette saison. "
    Elle fait mal cella..

    Si défaite ou N il y a face au Spurs dimanche prochain, va falloir rendre des comptes Monsieur Pell, blessure ou pas.
    En un week-end Marhez a :
    - gagné 3 points de stats globales sur FIFA Ultimate Team
    - Augmenté sa valeur sur le marché des transferts de 15 millions en violant Demichelis.


    #refait


    frednorthlondon Niveau : DHR
    Quel weekend encore. Chelsea ManU c'était 9 des 11 derniers titres qui s'affrontaient. Match degueu, comme à l'aller. Depay et schneiderlin sont irresponsable à la 91e, ils ne sont pas prêt de redevenir titulaires. City qui vire sont coach s'attendait à quoi? Je les vois glisser d'ici la fin, à part Aguero ils ne semblent pas interressés par cette saison. Tottenham me semble le plus solide, et ca me fait mal de le dire
    Xavlemancunien Niveau : CFA
    La pratique démentielle des prix en PL s'explique enfin! Les joueurs prennent 15 millions de valeur à chaque fois qu'ils violent Demichelis
    luckystar Niveau : CFA
    Message posté par Doug Wilson
    D'où tu sors ça ? Il était unanimement apprécié.

    Sinon, si Houiller était entraîneur de Man U, il dirait : "Memphis Depay a commis un crime contre l'équipe de Manchester United".

    Sa perte de balle saupoudrée d'une nonchalance incroyable pour se replacer est magnifique. Le tout accompagné par un alignement plus que douteux du jeune arrière gauche dont j'ai perdu le nom.
    C'est dommage, sans ces erreurs, Man U pouvait recoller au Big 4.

    Sinon, le niveau de jeu de ce match était quand même affligeant, seul Man U arrivait par moment à créer du jeu, mais c'était incroyablement faible techniquement. Heureusement que Blind et Carrick (enfin) sont là pour rehausser le niveau. Martial a quelques fulgurances, mais ça reste insuffisant.


    Pour Ranieri, c'était ironique.
    Il s'est quand même fait virer pour "passer un palier". Même si Jardim est un bon coach, je pense que le travail de Ranieri à Monaco (et avant) est sous-estimé:
    thebiglobanovski Niveau : DHR
    mon jour préféré pour regarder la BPL c'est Mahrdy
    Massimo69 Niveau : DHR
    Je peux me tromper évidemment mais je vois gros comme une maison le scénario suivant: Arsenal champion en grillant sur le fil le Leicester de Ranieri, "l'éternel perdant".

    Sinon la statistique sur Manchester City résume tout... Je vais même plus loin, je pense que Manchester United va leur prendre la 4ème place. Pour moi City est l'équipe la plus imbuvable d'Europe. Par contre j'aime beaucoup Tottenham et ses nombreux anglais.

    Donc classement final:
    1/ Arsenal
    2/ Leicester City
    3/ Tottenham
    4/ Manchester United
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    1k 12