1. //
  2. // 8es
  3. // Résumé

Le Sparta se bat, Villarreal coule Leverkusen

Villarreal a été souverain pour mettre Leverkusen en péril (2-0), Bilbao a dominé sans conteste son terrain devant Valence (1-0), tandis que le Sparta Prague et la Lazio laissent un peu de suspense (1-1).

Modififié
1 11

Liverpool 1-0 Manchester

Buts : Sturridge (20e, sp) et Firmino (73e) pour les Reds

Le compte-rendu du match

Villarreal 2-0 Leverkusen

Buts : Bakambu (4e et 56e) pour Villarreal

La soirée s'annonçait difficile pour les Allemands chez le sous-marin jaune. Après moins de cinq minutes de jeu, la défense centrale du Bayer se laisse bêtement surprendre par un ballon en profondeur. Il n'en faut pas plus à Cédric Bakambu pour marquer et mettre les Espagnols sur le bon filon. Dès lors, les Jaunes se placent assez bas, laissent un peu le ballon à Leverkusen et gère. Le Bayer n'arrive pas à faire les décalages et reste coincé à 30 mètres des buts d'Areola, sans solutions. En 45 min, le Werkself n'a trouvé qu'une fois le cadre adverse. Insuffisant pour renverser la situation et se mettre dans une situation plus confortable avant le match retour. Alors les Allemands reviennent avec plus de velléités offensives... quitte à être un peu borderline, comme Chicharito qui y va avec le pied en avant à la limite du visage d'Areola. Mais le Bayer joue la fleur au fusil. Il n'en faut pas plus à Villarreal et à Cédric Bakambu. Julian Brandt perd un ballon, l'attaquant originaire d'Ivry court à toute vitesse et passe sa balle entre les jambes de Leno. Pour la deuxième fois. Les hommes de Roger Schmidt viennent de prendre un sacré coup sur la tête, alors qu'ils pensaient pouvoir changer la donne. Comme Kramer quelques minutes plus tard, à cause d'un ballon de Castillejo renvoyé sur son visage. Le champion du monde doit sortir. En fin de match, Jedvaj prend un second carton jaune et sort aussi. Et pour leur équipe, cela ressemble aussi à une sortie de route prochaine. La qualification semble difficile à aller chercher dans sept jours.


Athletic Bilbao 1-0 Valence

But : Garcia (20e)

Sur un coup de pied arrêté, l'Athletic Bilbao trouve la solution pour faire trembler les filets. Cette solution, c'est une défense valencienne absolument pas concerné par le marquage lorsque Beñat donne son coup de patte. Raúl García n'a plus qu'à pousser de la tête et donne un avantage mérité à Bilbao après 20 minutes de jeu. Et vu l'état de la pelouse, c'est assez logique que le seul but de la soirée soit venu d'un ballon aérien. Car à cause de violents orages ces derniers jours, et d'une pluie presque continue sur les 90 minutes de jeu, la pelouse est gorgée d'eau et ralentit fréquemment les transmissions de balle. Cet état du terrain a sans nul doute été traître aux locaux. L'Athletic Bilbao n'a pas donné une once de marge de manœuvre à Valence. Tout au long du match, c'est un déferlement d'occasions de buts et de trous d'air dans la défense des Blancs. Mustafi est particulièrement malchanceux – ou inattentif, c'est selon. Parfois, il est lobé bêtement et permet à Aduriz d'être seul au point de penalty avec le ballon. Parfois, il relance dans les pieds adverses... Et au final, à 18 reprises, Bilbao tire au but. Mais quand ce n'est pas Mathew Ryan qui s'impose sur les frappes et les coups francs adverses, ce sont les joueurs de Bilbao eux-mêmes qui ne se facilitent pas la tâche. Aduriz a plusieurs fois la balle du 2-0, mais il n'a pas le bon viseur pour trouver le cadre. Jusqu'à la dernière minute, les occasions sont là, pas les buts. Néanmoins, si Valence ne se réveille pas, Bilbao peut envisager sereinement une qualification en quarts.

Sparta Prague 1-1 Lazio Rome

Buts : Frydek (13e) pour les Pragois // Parolo (38e) pour les Romains

Ce devait être le match le plus spectaculaire de la soirée, entre deux équipes prêtes à ne pas attendre dans les quinze mètres que le temps passe. Cela aura été le plus équilibré, sans être désagréable, loin de là. À domicile, les Spartiates veulent tout simplement y croire et faire l'exploit de ces matchs allers. Ils veulent surtout montrer qu'ils ne sont pas en 8es de la Ligue Europa pour faire de la figuration, mais pour embêter leurs adversaires et jouer leur va-tout. Avec un 4-3-3 audacieux, ils mettent rapidement la Lazio sous pression... et ouvrent le score. Le capitaine des Tchèques, Lafata, trouve une ouverture dans le dos de la défense et Frydek dans la surface. La suite, c'est une magnifique frappe, après un joli contrôle pour se mettre à la bonne hauteur. C'est beau, et ça permet de prendre l'avantage dès le premier quart d'heure. Mais si le Sparta entame fort, la Lazio a du métier. Les hommes de Stefano Pioli répondent calmement à ce coup de pétard, en remontant leur bloc. Les bonnes positions de frappe se multiplient, sans faire la décision, jusqu'à un corner à quelques minutes de la pause. Bicik fait une petite faute de main après une tête aux six mètres. Parolo traîne dans le coin et pousse au fond. C'est suffisant pour revenir au vestiaire avec le 1-1 et se dire que le résultat est convenable. Même si la Lazio reste offensive en 2e période, les occasions sont plus rares. Le match s'équilibre. Le Sparta peut même espérer parfois arracher une belle victoire à domicile sur la fin. Malheureusement pour les locaux, Marchetti est vigilant quand Mareček allume à ras de terre. Le score ne bouge plus. Tout reste possible au retour, pour les deux équipes, même si la Lazio a probablement fait la meilleure opération.

Youtube

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    C'est VillarReal avec deux "r", bon sang de bonsoir.
    Sinon Kramer n'a pas beaucoup de chance de se faire à chaque fois assommer lors des matches importants (cf un certain match à Rio en 2014)...

    Heureusement pour Leverkusen que Leno sort un superbe arrêt dans les arrêts de jeu pour préserver un semblant de suspense, mais ça devrait passer pour Villarreal.

    Je le redis encore, c'est moins flamboyant que par le passé mais qu'est-ce que c'est solide collectivement, surtout à domicile. J'en fais un de mes favoris à la victoire finale (derrière le Borussia et Séville), si tant est que le tirage au sort lors des quarts - en cas de qualif - ne leur offre pas Dortmund.
    Quel plaisir de voire Bakambu s'éclater avec cette belle équipe de Villarreal!
    A chaque fois que je le vois jouer avec le sous-marin jaune, je suis suis surpris de voire à quel point il est devenu bon.
    Ce n'est clairement plus le même joueur qui arpentait le front de l'attaque de sochaux!
    Ravière Pastauré Niveau : National
    C'était vraiment aussi faible que ça défensivement Valence?

    Dommage parce que Mustafi-Abdennour ça pourrait faire une sacrée charnière ( même si je m'inquiète pas pour ce dernier, il a à mon avis besoin d'un temps d'adaptation)
    Romansochaux Niveau : National
    Message posté par The Ant
    Quel plaisir de voire Bakambu s'éclater avec cette belle équipe de Villarreal!
    A chaque fois que je le vois jouer avec le sous-marin jaune, je suis suis surpris de voire à quel point il est devenu bon.
    Ce n'est clairement plus le même joueur qui arpentait le front de l'attaque de sochaux!


    Le Bak a toujours été un vrai bon joueur qui valait 15-16 buts en ligue 1, le souci c'est qu'il a été mis en concurrence avec Privat puis Ayew et finalement relégué sur le banc alors qu'il les surpassait clairement tous les deux (on voit bien où ils sont l'un et l'autre à l'heure actuelle). Ce n'est absolument pas une surprise pour moi de le voir être performant à ce niveau. Et en voyant la fin de match de Mu, je me suis même demandé ce qu'il avait de moins que Martial (quel dommage qu'il ait choisi la RDC).
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
    J'allais justement poser la question de savoir si Bakambu était sélectionnable. Mais je suis allé vérifier sur wikipedia, il est bien international congolais.

    En tout cas, je plussoie les propos de Torstil : Villareal n'a peut-être plus la flamboyance de la grande époque des Riquelme, Senna, Forlan etc, mais c'est vraiment solide (le Napoli en a fait les frais, à mon grand rergret), costaud collectivement et réalistes devant, tout en gardant la touche technique qui fait partie de l'ADN de ce club. Je verrais bien une finale Dortmund-Villareal, ça pourrait être sympa (en temps normal je supporterais n'importe quel club italien mais la Lazio, c'est un peu au-dessus de mes forces) !

    Sinon pour les autres matchs, difficile de juger Bilbao-Valence vu l'état de la pelouse : j'ai surtout zappé sur la fin de match mais au centre du terrain et sur toute une zone, c'était strictement impossible de jouer au sol !

    Quant à la Lazio, elle a géré plutôt tranquillement et devrait passer plutôt tranquillement au retour si les joueurs restent un minimum sérieux...
    Alain Proviste Niveau : Ligue 1
    Message posté par Alain Proviste
    J'allais justement poser la question de savoir si Bakambu était sélectionnable. Mais je suis allé vérifier sur wikipedia, il est bien international congolais.

    En tout cas, je plussoie les propos de Torstil : Villareal n'a peut-être plus la flamboyance de la grande époque des Riquelme, Senna, Forlan etc, mais c'est vraiment solide (le Napoli en a fait les frais, à mon grand rergret), costaud collectivement et réalistes devant, tout en gardant la touche technique qui fait partie de l'ADN de ce club. Je verrais bien une finale Dortmund-Villareal, ça pourrait être sympa (en temps normal je supporterais n'importe quel club italien mais la Lazio, c'est un peu au-dessus de mes forces) !

    Sinon pour les autres matchs, difficile de juger Bilbao-Valence vu l'état de la pelouse : j'ai surtout zappé sur la fin de match mais au centre du terrain et sur toute une zone, c'était strictement impossible de jouer au sol !

    Quant à la Lazio, elle a géré plutôt tranquillement et devrait passer plutôt tranquillement au retour si les joueurs restent un minimum sérieux...


    Je répète plutôt tranquillement...^^
    Ça va passer pour la Lazio je confirme car le Sparta n'arrive pas à jouer avec de l'intensité durant plus de 60min, franchement j'adore beaucoup de joueurs de cette équipe mais la défense est tout simplement une catastrophe (mention spéciale aux latéraux konko et radu). Si la Lazio veut espérer quelque chose la saison prochaine, elle doit recruter à ces 2 postes clefs et un bomber (djorjevic, Matri et Klose quoi...)
    Il fait de la merde Leno sur le but qu'on voit sur le vine non? L'attaquant n'a quasiment pas d'angle et il se jette bêtement tel le Landreau des mauvais jours
    maxlojuventino Niveau : Ligue 1
    A lire le résumé du match Prague-Lazio, on a l'impression que c'est la Lazio qui s'en sort bien alors que c'est plutôt le contraire. C'est vrai que le match a été équilibré, mais Prague n'a été dangereuse que deux fois dans le match et c'était dans les 15 premières minutes.
    La Lazio a eu deux ou trois grosses occases en seconde période, notamment un poteau de Candreva.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    1 11