Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Résumé

Le Sparta se bat, Villarreal coule Leverkusen

Villarreal a été souverain pour mettre Leverkusen en péril (2-0), Bilbao a dominé sans conteste son terrain devant Valence (1-0), tandis que le Sparta Prague et la Lazio laissent un peu de suspense (1-1).

Modififié

Liverpool 1-0 Manchester

Buts : Sturridge (20e, sp) et Firmino (73e) pour les Reds

Le compte-rendu du match

Villarreal 2-0 Leverkusen

Buts : Bakambu (4e et 56e) pour Villarreal

La soirée s'annonçait difficile pour les Allemands chez le sous-marin jaune. Après moins de cinq minutes de jeu, la défense centrale du Bayer se laisse bêtement surprendre par un ballon en profondeur. Il n'en faut pas plus à Cédric Bakambu pour marquer et mettre les Espagnols sur le bon filon. Dès lors, les Jaunes se placent assez bas, laissent un peu le ballon à Leverkusen et gère. Le Bayer n'arrive pas à faire les décalages et reste coincé à 30 mètres des buts d'Areola, sans solutions. En 45 min, le Werkself n'a trouvé qu'une fois le cadre adverse. Insuffisant pour renverser la situation et se mettre dans une situation plus confortable avant le match retour. Alors les Allemands reviennent avec plus de velléités offensives... quitte à être un peu borderline, comme Chicharito qui y va avec le pied en avant à la limite du visage d'Areola. Mais le Bayer joue la fleur au fusil. Il n'en faut pas plus à Villarreal et à Cédric Bakambu. Julian Brandt perd un ballon, l'attaquant originaire d'Ivry court à toute vitesse et passe sa balle entre les jambes de Leno. Pour la deuxième fois. Les hommes de Roger Schmidt viennent de prendre un sacré coup sur la tête, alors qu'ils pensaient pouvoir changer la donne. Comme Kramer quelques minutes plus tard, à cause d'un ballon de Castillejo renvoyé sur son visage. Le champion du monde doit sortir. En fin de match, Jedvaj prend un second carton jaune et sort aussi. Et pour leur équipe, cela ressemble aussi à une sortie de route prochaine. La qualification semble difficile à aller chercher dans sept jours.


Athletic Bilbao 1-0 Valence

But : Garcia (20e)

Sur un coup de pied arrêté, l'Athletic Bilbao trouve la solution pour faire trembler les filets. Cette solution, c'est une défense valencienne absolument pas concerné par le marquage lorsque Beñat donne son coup de patte. Raúl García n'a plus qu'à pousser de la tête et donne un avantage mérité à Bilbao après 20 minutes de jeu. Et vu l'état de la pelouse, c'est assez logique que le seul but de la soirée soit venu d'un ballon aérien. Car à cause de violents orages ces derniers jours, et d'une pluie presque continue sur les 90 minutes de jeu, la pelouse est gorgée d'eau et ralentit fréquemment les transmissions de balle. Cet état du terrain a sans nul doute été traître aux locaux. L'Athletic Bilbao n'a pas donné une once de marge de manœuvre à Valence. Tout au long du match, c'est un déferlement d'occasions de buts et de trous d'air dans la défense des Blancs. Mustafi est particulièrement malchanceux – ou inattentif, c'est selon. Parfois, il est lobé bêtement et permet à Aduriz d'être seul au point de penalty avec le ballon. Parfois, il relance dans les pieds adverses... Et au final, à 18 reprises, Bilbao tire au but. Mais quand ce n'est pas Mathew Ryan qui s'impose sur les frappes et les coups francs adverses, ce sont les joueurs de Bilbao eux-mêmes qui ne se facilitent pas la tâche. Aduriz a plusieurs fois la balle du 2-0, mais il n'a pas le bon viseur pour trouver le cadre. Jusqu'à la dernière minute, les occasions sont là, pas les buts. Néanmoins, si Valence ne se réveille pas, Bilbao peut envisager sereinement une qualification en quarts.

Sparta Prague 1-1 Lazio Rome

Buts : Frydek (13e) pour les Pragois // Parolo (38e) pour les Romains


Ce devait être le match le plus spectaculaire de la soirée, entre deux équipes prêtes à ne pas attendre dans les quinze mètres que le temps passe. Cela aura été le plus équilibré, sans être désagréable, loin de là. À domicile, les Spartiates veulent tout simplement y croire et faire l'exploit de ces matchs allers. Ils veulent surtout montrer qu'ils ne sont pas en 8es de la Ligue Europa pour faire de la figuration, mais pour embêter leurs adversaires et jouer leur va-tout. Avec un 4-3-3 audacieux, ils mettent rapidement la Lazio sous pression... et ouvrent le score. Le capitaine des Tchèques, Lafata, trouve une ouverture dans le dos de la défense et Frydek dans la surface. La suite, c'est une magnifique frappe, après un joli contrôle pour se mettre à la bonne hauteur. C'est beau, et ça permet de prendre l'avantage dès le premier quart d'heure. Mais si le Sparta entame fort, la Lazio a du métier. Les hommes de Stefano Pioli répondent calmement à ce coup de pétard, en remontant leur bloc. Les bonnes positions de frappe se multiplient, sans faire la décision, jusqu'à un corner à quelques minutes de la pause. Bicik fait une petite faute de main après une tête aux six mètres. Parolo traîne dans le coin et pousse au fond. C'est suffisant pour revenir au vestiaire avec le 1-1 et se dire que le résultat est convenable. Même si la Lazio reste offensive en 2e période, les occasions sont plus rares. Le match s'équilibre. Le Sparta peut même espérer parfois arracher une belle victoire à domicile sur la fin. Malheureusement pour les locaux, Marchetti est vigilant quand Mareček allume à ras de terre. Le score ne bouge plus. Tout reste possible au retour, pour les deux équipes, même si la Lazio a probablement fait la meilleure opération.

Vidéo

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 12:42 OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1 Hier à 11:41 NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement !
    Partenaires
    Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE