1. //
  2. // 16es
  3. // Naples-Villarreal (1-1)

Le sous-marin jaune coule Naples

Mené jusqu'à l'heure de jeu par des Napolitains sûrs d'eux, Villarreal est parvenu à égaliser et a obtenu sa qualification pour les huitièmes de finale. Sévère pour le club italien, qui peut se mordre les doigts d'avoir encaissé ce but à l'extérieur. Et de ne pas avoir su concrétiser ses occasions.

Modififié
2 72

SSC Napoli 1-1 Villarreal CF

Buts : Hamšík (17e) pour Naples // Pina (59e) pour Villarreal

Parfois, deux coups de patte peuvent être aussi jolis l'un que l'autre, envoyer la balle dans les mêmes filets, mais avoir une conséquence bien différente. C'est ce qui s'est passé ce jeudi soir : la volée soignée d'Hamšík, aussi maîtrisée et tranchante que sa crête luisante, exécutée en première mi-temps, n'a eu d'égal que le tir puissant et osé de Pina, qui a répondu en seconde. Deux chefs-d'œuvre qui ont émoustillé les yeux du public et fait bondir les spectateurs des deux camps. Sauf que le but du Napoli n'a pas servi à grand-chose, contrairement à celui de Villarreal, inscrit à l'extérieur, donc fichtrement important en Coupes d'Europe.

Hamšík, l'atout charme


Des beaux noms d'un côté comme de l'autre pour ce 16e de finale en terre napolitaine. Higuaín, Hamšík, Insigne, Mertens, Soldado, Bakambu, Soriano... et Areola, en quête d'un nouveau clean sheet. Une performance qui qualifierait son équipe au regard du résultat de l'aller (1-0 pour les Espagnols). D'entrée, les deux teams se mettent d'accord pour jouer l'offensive et offrir un match ouvert. Higuaín régale dans ses prises de balle, mais se la joue trop perso. Pendant ce temps-là, le ballon circule bien dans les pieds jaunes. Une certitude devant l'écran : le score va bouger. Même si Bakambu a décidé de faire le goret pour préserver le suspense. Hamšík, lui, ne se fait pas prier pour tromper Areola d'une sublime frappe. Un but qui donne confiance aux Napolitains, maîtres du terrain. En défense, Albiol fait le boulot pour deux en l'absence de Koulibaly. Hormis un hors-jeu de débutants sur corner, les Italiens sont plutôt convaincants. Solidaires en arrière, volontaires en avant : leur supériorité est assez flagrante. Même si la fin de la première période est moins rythmée... mais pas moins maîtrisée, en témoigne un poteau provoqué.

Pina, l'atout décisif


Un peu dans le dur, les Espagnols reviennent des vestiaires avec une philosophie plus défensive. De là à déjà envisager une prolongation ? En décidant de laisser le cuir, le sous-marin jaune se met en réalité en mauvaise position. Quel club de Liga, hormis les deux Madrid et le Barça, peut espérer tenir au San Paolo en « refusant » le jeu pendant 45 minutes ? Pas cons, les hommes de García redressent la barre et se montrent plus entreprenants. Le résultat ne se fait pas attendre : sur un corner, Pina égalise sur un tir aussi chouette que chanceux. Plus qu'un retour au score, ce pion à l'extérieur donne la qualification à Villarreal, puisqu'Higuaín & compagnie doivent coller deux caramels pour passer ce tour. Et avec un Areola impérial sur sa ligne, c'est peine perdue. Naples domine, Naples se crée de nombreuses occasions, mais ce n'est pas suffisant pour faire rompre des Espagnols qui font le dos rond. Et qui se qualifient sans trop s'inquiéter. Comme quoi, un chef-d’œuvre peut parfois coûter beaucoup plus cher qu'un autre. Tout dépend du lieu où il est réalisé.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Noël Mammaire Niveau : Loisir
    Après le catenaccio, le candado.
    Si les espagnols se mettent à gagner aussi comme ça, il ne va plus rester grand-chose pour les autres.

    Cette équipe du Napoli ne démérite pas.
    Dommage qu'il n'y ait plus grand monde en tribunes pour le constater.

    Restent la Lazio et une chimère bianconera.
    Sic transit gloria mundi...
    JuanSchiaffino Niveau : National
    je veux bien etre considéré comme un fou et un débile, mais la Roma n'est pas encore éliminée.
    Si l'Aleti colle une dérouillée au Real ce week end, ca pourrait chavirer sévère à Madrid.
    Et je me souviens d'un Real qui c'est fait souvent peur au retour quand le travail semblait déjà avoir été fait, ces dernières années.
    Grosse performance de Villarreal ! Même si elle s'est réalisée un peu aux dépens du jeu, Marcelino l'avait joué un tantinet défensif en alignant Pina aux côtés de Bruno (plus rugueux que Trigueros, mais bon coaching, quel but improbable) et Rukavina en milieu droit alors que c'est plutôt un latéral.

    Mais la solidité de ce collectif est sa marque de fabrique cette saison, ce qui est assez surprenant parce qu'à l'image de l'OL en France c'est plutôt un club porté sur l'offensive. On parle d'une équipe qui marque relativement peu (Soldado et Bakambu plantent mais pas non plus des masses), seulement la 11e attaque de Liga (!!), mais qui encaisse encore moins : 2e défense d'Espagne derrière la Liga. Et Areola n'y est pas pour rien.

    Et pour l'instant c'est des victoires à domicile contre le Real, l'Atletico, Séville, Naples, et des nuls chez ces mêmes Atletico et Naples.

    Bref ils peuvent aller loin, et j'espère bien qu'ils le feront.
    Noël Mammaire Niveau : Loisir
    Tu as raison.
    Au temps pour moi.

    J'ai certainement considéré inconsciemment que c'était plié.

    Je me ferai plus vigilant à l'avenir.
    Budget de Naples 350 mio EUR.
    Budget de Villareal 50 mio EUR.
    Bon, c'est sûr, pour ce prix-là t'as pas de joueurs à crête. Mais à part ça, sur le terrain, y'a pas grande différence.
    Alain Proviste Niveau : Ligue 2
    Dégoûté, déçu, dépité ! Ce Napoli avait toutes les armes pour aller au bout de la compétition mais se fait punir pour son manque de réalisme... C'était bien la peine de foutre des branlées à tout le monde en poules !
    Ca refait comme l'an dernier quand ils se font sortir par le Dnipro alors qu'ils étaient largement supérieurs (à la différence que la saison passée, ils se font enfler par l'arbitre)...
    Et tout ça confirme une tendance que l'on observe depuis quelques années : les clubs italiens ne sont plus du tout réalistes, c'est même devenu quasiment les pires en Europe à ce niveau-là.

    Et Higuain qui marchait sur l'eau sur la première partie de saison se remet à faire sa spéciale : vendanger lors des matchs importants. Quand il est en confiance, c'est un putain d'avant-centre, potentiellement l'un des 5 meilleurs au monde (derrière les deux monstres Suarez et Lewandowski, intouchables, mais au même niveau que des Aguero, Diego Costa, Benzema, Ibra, Bacca...). Le problème, c'est son manque de régularité rédhibitoire et ses trous noirs dans une saison.

    Bref, déçu, déçu, déçu...
    Quel scandale.

    Naples ne peut s'en prendre qu'à lui même... il n'avait qu'à être un club anglais.

    Comme ça ils auraient eu un petit péno salvateur, ou à minima l'arbitre aurait sifflé les mains de l'adversaire décollés du corps et enlevant une action de but.

    Je me tape de cette équipe, mais c'est là trop. N'importe quel mec a de quoi être dégoûté s'il regarde le match de Liverpool ce soir, le résumé de United ensuite, se remémore le match de Totenham à la Fio, puis compare ensuite les décisions contre la Fio, contre la Juve, contre la Roma, contre Naples, sans parler des tirages au sort,

    Mais bon, il ne faut pas chercher d'excuses. Facile quand on est du côté des gentils.
    Message posté par EternaJuve
    Quel scandale.

    Naples ne peut s'en prendre qu'à lui même... il n'avait qu'à être un club anglais.

    Comme ça ils auraient eu un petit péno salvateur, ou à minima l'arbitre aurait sifflé les mains de l'adversaire décollés du corps et enlevant une action de but.

    Je me tape de cette équipe, mais c'est là trop. N'importe quel mec a de quoi être dégoûté s'il regarde le match de Liverpool ce soir, le résumé de United ensuite, se remémore le match de Totenham à la Fio, puis compare ensuite les décisions contre la Fio, contre la Juve, contre la Roma, contre Naples, sans parler des tirages au sort,

    Mais bon, il ne faut pas chercher d'excuses. Facile quand on est du côté des gentils.


    Il n'y a plus qu'à espérer que Dortmund aille au bout, les voir à l'œuvre est un vrai régal, les matchs qu'ils jouent donnent toujours du spectacle.


    Cette équipe est une bouffée d'air frais.
    Quand même, cette inspiration de Pina...
    Savonarolle Niveau : Loisir
    Une honte, ces clubs espagnols!
    le pire, c'est qu'avec cette chatte et ces arbitres, ils fanfaronnent.
    Quenelle à la Sardine Niveau : Loisir
    Naples et la Fio ce soir, bientôt le tour de la Lazio et de la Roma ; malgré l'optimisme forcené de nombreux suiveurs assidus de la Serie A présents sur ce site, force est de constater que ces clubs sont des amateurs. Ça roule des mécaniques en Italie, mais en Europe, ça se chie dessus allègrement.
    Vivement que le Milan reprenne du poil de la bête et fasse son retour en Europe. D'ici là, la Serie A ne peut pas espérer grand-chose, quand on voit les résultats pathétiques de ses représentants.
    vraiment une grosse surprise pour moi que cette élimination de Naples. et une petite déception aussi.
    Note : 1
    Bien parti pour un 7/7 les Espagnols.

    Mais oui c'est que de la faute des arbitres.C'est pas comme si l'UEFA était dirigée par deux amoureux de l'Italie (Platoche et le Chauve)
    J'ai pas suivi les rencontres du soir , mais ces deux semaines de matchs européens confirment surtout la nouvelle hégémonie du couple hispano-allemand. C'est assez fou comme ces deux nations dominent la concurrence actuellement (et notamment les poursuivants italiens et anglais). On ne peut que soumettre à l'humilité qui s'impose face à une tendance aussi nette.
    FootAddicted Niveau : CFA2
    Pareil.Aussi déçu que toi! Je ne sais pas combien de frappes non cadrées il y a eu, mais ils auraient déjà dû largement mener à la mi-temps.

    Après ça ne s'explique pas seulement par un manque de réalisme. L'équipe a certes pas mal frappé, mais a rarement réussi à faire couler la défense espagnole. Le Villareal a bien défendu, et a marqué un but sur une chatte incroyable aussi.
    FootAddicted Niveau : CFA2
    Message posté par FootAddicted
    Pareil.Aussi déçu que toi! Je ne sais pas combien de frappes non cadrées il y a eu, mais ils auraient déjà dû largement mener à la mi-temps.

    Après ça ne s'explique pas seulement par un manque de réalisme. L'équipe a certes pas mal frappé, mais a rarement réussi à faire couler la défense espagnole. Le Villareal a bien défendu, et a marqué un but sur une chatte incroyable aussi.


    @ Alain Proviste
    Message posté par Quenelle à la Sardine
    Naples et la Fio ce soir, bientôt le tour de la Lazio et de la Roma ; malgré l'optimisme forcené de nombreux suiveurs assidus de la Serie A présents sur ce site, force est de constater que ces clubs sont des amateurs. Ça roule des mécaniques en Italie, mais en Europe, ça se chie dessus allègrement.
    Vivement que le Milan reprenne du poil de la bête et fasse son retour en Europe. D'ici là, la Serie A ne peut pas espérer grand-chose, quand on voit les résultats pathétiques de ses représentants.


    Il est clair que quand tu te tapes Le Bayern, le Real, Totenham et Villareal, c'est difficile de passer.

    Hormis Naples face à Villareal, tu plaçais les 3 autres en favoris ???

    Enfin... j'ose espérer que tu n'es pas un fervent supporter de la Ligue 1, parce que figure toi que le bilan des équipes Françaises est catastrophique. Il va falloir serrer fort les fesses pour que le PSG aille au moins jusqu'en finale de C1 pour sauver la 5ème place de la France au classement UEFA.

    Pendant que l'Italie est bien tranquillement calée 4ème, à un cheveu de la 3ème place. ;)
    Note : 2
    Message posté par TheFifthBeatle
    J'ai pas suivi les rencontres du soir , mais ces deux semaines de matchs européens confirment surtout la nouvelle hégémonie du couple hispano-allemand. C'est assez fou comme ces deux nations dominent la concurrence actuellement (et notamment les poursuivants italiens et anglais). On ne peut que soumettre à l'humilité qui s'impose face à une tendance aussi nette.


    Moi je vois surtout une domination ecrasante de l'Espagne.20 points d'avances sur le deuxième à l'indice UEFA, c'est monstrueux.
    Villarreal a eu chaud aux fesses mais ils sont passés, et pourtant je pensais que le Napoli allait les avaler tout cru.
    Bon Pina nous sort une frappe venue d'ailleurs mais le sous-marin jaune a été très juste défensivement, toujours le pied ou la jambe qui traîne pour stopper les attaques napolitaines.

    Après Naples a pas mal croqué aussi, Insigne et Higuain n'étaient pas super inspirés ce soir. Gros match de Hamsik que je n'attendais pas être à ce niveau ce soir, sans oublier aussi un très bon Areola dans les cages espagnoles.

    En tout cas, ce résultat confirme que Villarreal peut être la grosse surprise cette année, que ce soit en EL et/ou en Liga.
    FootAddicted Niveau : CFA2
    Message posté par EternaJuve
    Il n'y a plus qu'à espérer que Dortmund aille au bout, les voir à l'œuvre est un vrai régal, les matchs qu'ils jouent donnent toujours du spectacle.


    Cette équipe est une bouffée d'air frais.


    Je l'espère aussi pour Dortmund. Mais je sens que ça va être encore un club espagnol (ou le FC Bâle qui joue la finale à domicile?)
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    Dortmund roule sur Porto
    2 72