1. //
  2. //
  3. // Départ de Ryan Giggs

Le soldat Ryan

Cette fois, c'est bien terminé. Après 29 ans au cœur de l'institution Manchester United, Ryan Giggs a décidé de quitter son club de toujours suite à l'arrivée de José Mourinho et de son adjoint de toujours, Rui Faria. De quoi déchirer définitivement ce qui restait encore du Manchester United que tout le monde aimait.

Modififié
C’était sa dernière volonté. Sa tête pendouillait, il se savait condamné, alors il voulait poser une dernière pierre. Pendant les dernières semaines de son mandat, Louis van Gaal s’était alors donné une dernière mission : faire de son adjoint son successeur. Il expliquait à l’envi que les rumeurs envoyant José Mourinho à Manchester United étaient « ridicules » . Il ne voulait pas voir s’écrouler sa seule réussite et son pari sur la jeunesse. En lançant devant les juges de nombreux gamins, le Pélican envoyait un signe clair à ses dirigeants : Manchester United est la jeunesse et ne peut se renouveler que par elle. L’histoire l’a prouvé. Alors, plusieurs fois, Louis van Gaal a laissé Ryan Giggs prendre le pouls des responsabilités, parfois en costume tiré, souvent en survêtement. C’était une façon de se dédouaner ou de laisser le dernier fil qui connectait l’institution Manchester United à ses racines sauver sa peau. Old Trafford ne peut être la scène d’une révolution. Longtemps, on y a cru. Longtemps, on s’est repassé les images du Ryan Giggs entraîneur intérimaire en mai 2014 ou du 19 décembre dernier, lorsque la légende était descendue prendre la foudre du Théâtre des rêves lors d’une défaite humiliante face à Norwich (1-2).


Et puis, on s’est résolu et on a compris : le Manchester United qu’on a aimé n’est plus le Manchester United d’aujourd’hui. Il se veut désormais plus clinquant, désordonné et ne veut plus entendre parler de ce qui a fait sa brillante histoire. Alors, José Mourinho est arrivé, a récupéré « un poste dont il a toujours rêvé » et a décidé d’emmener avec lui son adjoint de toujours, Rui Faria. Le Portugais a bien proposé un poste à Giggs dans la formation, mais Ryan n’en veut plus. En réalité, il en veut plus. Alors l’histoire s’est arrêtée comme ça, brusquement, sur une simple lettre ouverte : « Après 29 saisons à Manchester United comme joueur et dirigeant, je sais que gagner est dans l’ADN du club, tout comme donner leur chance aux jeunes et jouer un football offensif et excitant. C’est bon d’avoir des objectifs élevés et de ne viser rien d’autre que la victoire. Manchester ne vise et ne mérite rien d’autre que ça. C’est pourquoi c’est une énorme décision pour moi de m’éloigner de ce club qui a été ma vie depuis l’âge de 14 ans. Ce n’est pas quelque chose que j’ai décidé à la légère. J’emporte avec moi tellement de souvenirs. C’est l’expérience d’une vie qui, j’espère, me servira dans le futur. Je sens que le moment est venu. » Et le monument s’est soudain définitivement effrité.

Vidéo

« Ryan Giggs, Running Down The Wing, Feared By The Blues, Loved By The Reds »


Il y a d’abord les chiffres. Tous plus renversants les uns que les autres. 963 apparitions sous le maillot des Red Devils (joueur le plus capé au club), 163 passes décisives délivrées (record en Premier League), trente-cinq trophées remportés (joueur le plus titré de l’histoire du football britannique), seul joueur à avoir marqué lors de vingt et une saisons consécutives et celui ayant disputé le plus de matchs avec le même club sur la scène européenne. Ryan Giggs n’a pas seulement été un joueur de Manchester United. Il a de loin dépassé ce simple statut. Durant près de trois décennies, le Gallois s’est érigé comme un marqueur d’époque intemporel. Comme le garant de la culture d’un club. Comme une idole à l’aura inaltérable malgré le temps qui court. « C’était mon héros de jeunesse, souffle David Bellion, son partenaire durant deux années à Old Trafford. Il est à 80% la raison pour laquelle je voulais venir à Manchester United, c’était pour jouer avec Ryan Giggs. Je ne sais pas pourquoi j’aimais ce joueur, c’était vraiment particulier. »


Les contours d’une romance passionnée qui ont été tracés dès le début des 90’s. L’enfant de Canton n’a que quatorze piges quand Alex Ferguson le fait signer en personne pour son premier contrat. Trois ans plus tard, en mars 1991, le Royaume découvre les premières enjambées du gaucher au torse velu, physique fin, mais déjà insaisissable. C’est, aussi et surtout, le chef de file d’une génération dorée (Scholes, Beckham, Butt, les frères Neville) – rebaptisée Class of 92 – qui écrira sans doute les plus belles pages de l’ère moderne de United. « Ryan Giggs est le joueur de cette génération qui a fait le plus de bruit, appuie Fergie dans son autobiographie. Il était celui qui avait le plus de chances d’être identifié comme enfant prodige. »

Vidéo

« La première fois que je l’ai vu jouer, je me suis dit : "Mon Dieu, qu’est-ce que je vais devenir ? Si c’est la norme qu’on doit atteindre, c’est fini." Il était incroyable. » Gary Neville
« La première fois que je l’ai vu jouer, je me suis dit : "Mon Dieu, qu’est-ce que je vais devenir ? Si c’est la norme qu’on doit atteindre, c’est fini." Il était incroyable » , se remémorait son camarade de promotion Gary Neville dans le documentaire Class of 92. Ce sentiment empreint d’admiration, beaucoup l’ont éprouvé devant les immuables courses et chevauchées de celui qui a acquis le rang d’immortel à Manchester. L’éternité, le Britannique l’a sans doute offerte un soir de 14 avril 1999, à l’occasion d’un replay de demi-finale de FA Cup contre Arsenal, grâce à un but ancré dans toutes les mémoires. Phil Neville, coéquipier réduit ce soir-là au rang de spectateur privilégié, s’en souvient comme si c’était hier : « Je me souviens que tout est parti de Giggsy. Quand je cours, on voit que je pique un sprint. Tout est en mouvement. Avec lui, c’est presque un ralenti. Il glisse en haut de la surface, son pied ne touche pas le sol. Je suis resté derrière lui et je criais : "Giggsy, Giggsy, j’arrive", pensant que j’allais le dépasser. Et il s’est éloigné, toujours un peu plus. Je suis resté figé, c’était comme un ralenti. Il faisait des manœuvres sans même toucher le ballon. »


Des moments de grâce tel que celui-ci, il y en a à foison. Et le public mancunien n’a eu de cesse d’entonner à sa gloire et lui a sans doute dédié ses plus beaux vers : « Ryan Giggs, Running Down The Wing, Feared By The Blues, Loved By The Reds » .
« Le yoga et la routine de sa préparation sont à l’origine de sa longévité. » Sir Alex Ferguson
Un chant qui a traversé les époques parce que tant qu’il le pouvait, le Red Devil a repoussé son crépuscule jusqu’à ses quarante ans. En préservant son corps grâce au yoga, aux bains glacés ou encore à l’acupuncture. « Pour rester en équipe première pendant deux décennies, Ryan a dû développer un programme de fitness méticuleux, raconte encore Alex Ferguson. Le yoga et la routine de sa préparation sont à l’origine de sa longévité. » Ryan Giggs a duré, car il a toujours regardé vers l’avant. Plus loin que les autres.

Vidéo

Les racines coupées


Plus loin que les autres, mais surtout pas plus haut. C’était le combat de Sir Alex Ferguson. Il a duré vingt-sept ans. Vingt-sept longues années pour exiger qu’aucun individu ne dépasse de l’institution. Dans sa carrière, l’entraîneur écossais n’aura plié qu’une fois devant Wayne Rooney. Sauf que ça, c’était hier, avant que Manchester United ne se transforme en Disneyland comme l'arrivée dernière de Zlatan Ibrahimović l’a encore prouvé. Hier, jamais le club n’aurait communiqué sur les performances d’un joueur lors de sa visite médicale. C’est aussi ce qui change avec le départ de Ryan Giggs.


Manchester United n’est définitivement plus Manchester United, et la seule trace qui reste du passage de Sir Alex Ferguson est la présence de Nicky Butt à la tête de l’académie. Le club s’est toujours reconstruit à travers ses racines comme l’avait fait en son temps Sir Matt Busby pour des raisons dramatiques. Cette fois, cela passera par une révolution et sans les fondations. Ferguson avait souvent expliqué qu’on ne change pas United, mais qu’on s’y adapte. José Mourinho a choisi son camp, et Old Trafford est devenu ni plus ni moins qu’un opéra à ciel ouvert, là où il était hier un temple de traditions.

Peut-être plus en accord avec ce qu’est devenue l’institution mancunienne, Giggsy a donc fait le choix de quitter son Théâtre des Rêves. Pour voler de ses propres ailes. Pour, aussi, embrasser définitivement la nouvelle vie qui s’ouvre à lui.
« Même si ce n’est pas dans mes plans immédiats de devenir entraîneur, je sais que c’est vers là que je vais aller. » Ryan Giggs
À l’instar de nombreux fils spirituels de Fergie (Steve Bruce, Mark Hughes, Paul Ince, Roy Keane, Bryan Robson, Ole Gunnar Solskjær, Gary Neville) qui ont rencontré des fortunes diverses, le Gallois entend amorcer une carrière d’entraîneur après avoir été l'adjoint de son mentor écossais et de Louis van Gaal, deux des managers les plus émérites de leur temps. « Je sens que le moment est venu, justifie-t-il ainsi dans sa lettre en guise d’adieu. Même si ce n’est pas dans mes plans immédiats de devenir entraîneur, je sais que c’est vers là que je vais aller. (…) Il est temps d'ouvrir un nouveau chapitre et d'entamer un nouveau défi. Je suis excité par le futur. J'ai eu le meilleur apprentissage de coach, personne ne peut demander mieux. »


« C’est très difficile de dire au revoir après vingt-neuf ans. J’y ai aimé chaque minute, comme joueur et comme dirigeant. » Ryan Giggs
Alex Ferguson, lui, ne doute en tout cas aucunement des aptitudes de son ancien joueur à devenir un coach compétent à l’avenir. « Ryan pourrait assurément être manager, martelait-il en 2013. Il possède de la sagesse, et les joueurs le respectent. Son calme relatif ne serait pas un obstacle. » En attendant d’étrenner définitivement son nouveau costume, il laisse un United orphelin et déjà rattrapé par la nostalgie : « C’est très difficile de dire au revoir après vingt-neuf ans. J’y ai aimé chaque minute, comme joueur et comme dirigeant. Le soutien que vous m’avez toujours donné est phénoménal, merci pour tout ça. » Derrière l’émotion, il y aussi cette promesse à peine voilée. Que cet « au revoir » ne soit pas un adieu.

Par Maxime Brigand et Romain Duchâteau, déprimés
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Bah, Giggs le fidèle reviendra mettre l'église au milieu du village d'ici trois ans, quand Mourinho aura fini de faire joujou - en ayant peut-être même ramené quelques trophées, mais en laissant un grand cratère vide derrière lui.
Elle est là, à mes yeux, l'arrogance du Mou. S'asseoir allègrement sur l'histoire et le style de jeu des clubs qu'il traverse, au prétexte de ramener(éventuellement, si tout fonctionne au poil et tous les emmerdeurs sont éjectés) quelques trophées. On a quand même un peu l'impression qu'il sert sa propre légende avant tout.
C'est bien triste de voir MU se livrer à ce genre de tapin. Les actionnaires n'ont pas d'âme.
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
Virer une légende au Club pendant 29 ans pour faire plaisir à un mec qui se ferra virer dans 3 ans

La logique de Manchester est évidente
Si Mourinho l'insupporte tant que ça il n'avait qu'à attendre qu'il soit au club, baiser sa femme et ensuite démissionner!
Ali du 20toFive Club Niveau : Loisir
Comme vous dites, il ne reste plus rien du MU que nous aimions.

Mon équipe préférée depuis mes premières années, quand il passait sur TF1 en C1, dans les années 90.

J'ai aimé le Mou mais j'ai voté été soulé par lui. Je suis dégouté de le voir arrivé à MU, ça ne colle pas du tout. MU a basculé dans le foot business marketing, alors qu'ils arrivaient à faire de belles choses sans ça. Que Arsenal prenne cela comme un cas d'étude.
Quand tu gardes un coach aussi longtemps que SAF, c'est sur que les changements sont forcement brutaux après.

Entre ça, des actionnaires bizarres, et un recrutement des plus étranges, la pression de retrouver le haut de la PL...

Le Mou c'est pire qu'un Roomba niveau nettoyage !! Franchement, Ryan Giggs out de MU, je m'y attendais pas vraiment!

Peut-être va t'il se diriger vers l'équipe nationale ?! C'est peut-être une bonne idée.
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
le problème c'est que mourinho ne correspond en rien à l'ADN Man Utd

Personne n'est plus grand que le Club, ni le coach, ni les joueurs

Le club passe avant tout et le club prône le travail comme valeur principale

Le Gossip et toutes les conneries médiatiques, très peu pour Man utd

Les crampons flashy ? Interdits au centre de formation, tous portent du noir

Dès qu'un mec se croit au-dessus du club il vire (Cf Beckham)

Si un gars comme Ronaldo a réussi là-bas et qu'il est considéré comme Dieu, c'est parce que c'est un bosseur premier arrivé à l'entrainement et dernier reparti

Mourinho s'est cru plus grand que Chelsea, il s'fait virer, plus grand que le Real et il s'est fait virer

Il ferra pareil à Man utd
in vino Verratti Niveau : District
:-(


Y a pas de mot...
Mehmet Scholl Niveau : CFA
Le footballeur est aussi immense que l'homme est dégueulasse, curieux contraste quand meme
cobja1000 Niveau : DHR
C'est vrai que ça fait drole de se dire que Giggs ne sera (pour quelques temps) plus là, mais je crois que c'est une bonne opportunité pour lui de prendre de la bouteille et de revenir plus fort et plus légitime sur ses capacités d'entraineur.
Un bail de 2-3 comme n°1 dans un club de milieu de tableau de PL voire même de championship ne pourrait que l'aider à progresser d'autant qu'il n'a pas connu une grande diversité d'environnements de travail au cours de sa carrière, et que voir ce qui se fait ailleurs lui sera bénéfique.
Les parcours à la Guardiola, avec direct l'équipe première du club de ton coeur (ok après un peu de masia) et succès à tous les étages du début à la fin, c'est exceptionnel.

Après évidemment, j'attends son retour sur le banc de Man U en head coach impatiemment, d'auant que comme beaucoup je suis très sceptique sur la capacité de Mourinho à relancer MU.
Sinon petit HS, mais j'espère qu'il y en aura un pour calmer Zlatan comme Scholes avait calmé Ronaldo avec sion arbre à 50m (mais j'en doute vu l'effectif actuel, à part peut-être Rooney mais il n'a plus le niveau de jeu qui le lui permettrait)
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : 1
Giggs était une légende vivante en tant que joueur mais depuis qu'il a intégré le staff on ne peut pas dire qu'il se soit particulièrement illustré. Ce sont deux carrières différentes.

Mais c'est surprenant que le club lui ait pas au moins trouvé un emploi fictif type "ambassadeur".
Message posté par Zimedine Zimdane
le problème c'est que mourinho ne correspond en rien à l'ADN Man Utd

Personne n'est plus grand que le Club, ni le coach, ni les joueurs

Le club passe avant tout et le club prône le travail comme valeur principale

Le Gossip et toutes les conneries médiatiques, très peu pour Man utd

Les crampons flashy ? Interdits au centre de formation, tous portent du noir

Dès qu'un mec se croit au-dessus du club il vire (Cf Beckham)

Si un gars comme Ronaldo a réussi là-bas et qu'il est considéré comme Dieu, c'est parce que c'est un bosseur premier arrivé à l'entrainement et dernier reparti

Mourinho s'est cru plus grand que Chelsea, il s'fait virer, plus grand que le Real et il s'est fait virer

Il ferra pareil à Man utd


Mais bien sûr, Mourinho est un imbécile qui n'apprend pas de ces erreurs, c'est comme ca qu'il en est arrivé là dans sa petite vie!
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : 3
Message posté par Zimedine Zimdane
le problème c'est que mourinho ne correspond en rien à l'ADN Man Utd

Personne n'est plus grand que le Club, ni le coach, ni les joueurs

Le club passe avant tout et le club prône le travail comme valeur principale

Le Gossip et toutes les conneries médiatiques, très peu pour Man utd

Les crampons flashy ? Interdits au centre de formation, tous portent du noir

Dès qu'un mec se croit au-dessus du club il vire (Cf Beckham)

Si un gars comme Ronaldo a réussi là-bas et qu'il est considéré comme Dieu, c'est parce que c'est un bosseur premier arrivé à l'entrainement et dernier reparti

Mourinho s'est cru plus grand que Chelsea, il s'fait virer, plus grand que le Real et il s'est fait virer

Il ferra pareil à Man utd


100% clichés et affirmation gratuites.

S'il y a un ADN à MU c'est celui de la victoire. Mourinho a quelques références dans le domaine. A Madrid il s'était mis à dos une partie des cadres historiques du vestiaire. Y'a quels cadres historiques à MU maintenant?

Ferguson n'est plus là, MU a changé. Mais l'obligation de résultats est toujours là et le club vient de recruter l'un des entraîneurs les plus performants du marché, qui connaît très bien la Premier League.

Affirmer aujourd'hui d'un ton péremptoire qu'il va se planter c'est totalement gratuit. Attendre et voir.
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
Message posté par Sidney ★
100% clichés et affirmation gratuites.

S'il y a un ADN à MU c'est celui de la victoire. Mourinho a quelques références dans le domaine. A Madrid il s'était mis à dos une partie des cadres historiques du vestiaire. Y'a quels cadres historiques à MU maintenant?

Ferguson n'est plus là, MU a changé. Mais l'obligation de résultats est toujours là et le club vient de recruter l'un des entraîneurs les plus performants du marché, qui connaît très bien la Premier League.

Affirmer aujourd'hui d'un ton péremptoire qu'il va se planter c'est totalement gratuit. Attendre et voir.


Quand je dis qu'il ferra pareil, je parle de sa manière de se comporter

J'ai pas dit qu'il se plantera
Ed Woodward.

Dans google, vous le trouverez en cherchant "immonde sac à merde"
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
Message posté par ofwgkta
Mais bien sûr, Mourinho est un imbécile qui n'apprend pas de ces erreurs, c'est comme ca qu'il en est arrivé là dans sa petite vie!


Comment t'expliques alors qu'il se soit fait viré 2 fois de chelsea et du real pour les même raisons


3 ans et puis s'en va

c'est clair qu'il a l'air d'apprendre de ses erreurs


Mourinho n'est pas de la race de ceux qui se remettent en question, si ça plante c'est de la faute de tout le monde sauf la sienne

Comme il qualifie ses joueurs de "traitres"
prtcl2x89 Niveau : CFA2
forever the flying welshman, i love you ryan giggs !
Message posté par Zimedine Zimdane
Comment t'expliques alors qu'il se soit fait viré 2 fois de chelsea et du real pour les même raisons


3 ans et puis s'en va

c'est clair qu'il a l'air d'apprendre de ses erreurs


Mourinho n'est pas de la race de ceux qui se remettent en question, si ça plante c'est de la faute de tout le monde sauf la sienne

Comme il qualifie ses joueurs de "traitres"


Déja il me semble qu'il n'a pas été viré du Real et de Chelsea pour les mêmes raisons: au Real il me semble qu'il a voulu effectivement être au dessus de l'institution dans le délire de manager à l'anglaise ET a été laché par son vestiaire alors qu'à Chelsea, il ETAIT au dessus de l'institution et ca ne dérangeait personne puisque c'est comme ça en PL (et puis niveau institution Chelsea c'est pas vraiment la même chose) ET son vestiaire l'a laché ET les résultats se sont empirés!
En fait sa constante c'est plutot que son vestiaire fini par le lacher au bout de 2 ou 3 ans parce qu'il en demande trop physiquement et psychologiquement à ses joueur. Mais le mec finit par gagner avec cette méthode partout donc pour moi ce n'est pas une erreur, c'est sa méthode et elle marche sur le court terme! Si il veut pas sauter dans 3 ans max du banc de MU en ayant gagné quelques titres, va "juste" falloir qu'il l'améliore...et qu'il suce Charlton et Ferguson!
Note : 1
@ Zimedine

Tu pointe que Mourinho fini par se faire virer... Sauf que c'est la norme. Fergusson et Wenger sont de gigantesques exceptions de la norme des entraîneurs.

Pour info, stat "officielle" du syndicat des entraineurs:
Depuis le début des années 2000, en moyenne, un entraîneur finit son contrat en se faisant virer, 18 mois après le début de son contrat.

Se faire virer, pour un entraîneur, c'est la norme.
Parce qu’entraîneur est un métier de cycles, et que les exigences de résultats des clubs ne permettent guère les creux de vagues.

Cette intervention vise simplement à remettre en perspective ce dont "se faire virer" est révélateur pour un entraîneur. Au vu de cette stat: c'est révélateur de rien.
Zimedine Zimdane Niveau : Loisir
Message posté par ofwgkta
Déja il me semble qu'il n'a pas été viré du Real et de Chelsea pour les mêmes raisons: au Real il me semble qu'il a voulu effectivement être au dessus de l'institution dans le délire de manager à l'anglaise ET a été laché par son vestiaire alors qu'à Chelsea, il ETAIT au dessus de l'institution et ca ne dérangeait personne puisque c'est comme ça en PL (et puis niveau institution Chelsea c'est pas vraiment la même chose) ET son vestiaire l'a laché ET les résultats se sont empirés!
En fait sa constante c'est plutot que son vestiaire fini par le lacher au bout de 2 ou 3 ans parce qu'il en demande trop physiquement et psychologiquement à ses joueur. Mais le mec finit par gagner avec cette méthode partout donc pour moi ce n'est pas une erreur, c'est sa méthode et elle marche sur le court terme! Si il veut pas sauter dans 3 ans max du banc de MU en ayant gagné quelques titres, va "juste" falloir qu'il l'améliore...et qu'il suce Charlton et Ferguson!


Alors on est d'accord toi et moi

Mourinho c'est pas un coach à la ferguson

c'est le mec parfait pour relever manchester, mais je le vois pas rester 20 ans
TheDoctor Niveau : CFA2
Message posté par @n@tole
Bah, Giggs le fidèle reviendra mettre l'église au milieu du village d'ici trois ans, quand Mourinho aura fini de faire joujou - en ayant peut-être même ramené quelques trophées, mais en laissant un grand cratère vide derrière lui.
Elle est là, à mes yeux, l'arrogance du Mou. S'asseoir allègrement sur l'histoire et le style de jeu des clubs qu'il traverse, au prétexte de ramener(éventuellement, si tout fonctionne au poil et tous les emmerdeurs sont éjectés) quelques trophées. On a quand même un peu l'impression qu'il sert sa propre légende avant tout.
C'est bien triste de voir MU se livrer à ce genre de tapin. Les actionnaires n'ont pas d'âme.


Exactement ça !!!
Clairement la sensation que l'institution a été bafoué. Quand Sir Alex et Bobby nous quitteront, se sera clairement la fin d'un rêve...
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 26 minutes Trezeguet bouscule Besiktas 2 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25 Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 7
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
À lire ensuite
C’était l’Islande