Le ski manque à Bendtner

0 1
La vie d'un footballeur professionnel est difficile, Nicklas Bendtner le sait mieux que n'importe qui.


Payé 60 000 euros par semaine pour cirer le banc de touche d'Arsenal, l'attaquant danois a fait part de son rapport à l'argent et de sa vision de la vie de footballeur dans les colonnes du Daily Mail : « Il y a un prix a payer quand on est footballeur. Pour ma part, je consacre mon corps et mon temps au football, je ne peux même pas avoir un moment de tranquillité quand je suis dehors ou quand je suis avec d'autres personnes. Je ne me plains pas, cela fait partie du job, mais c'est vraiment un sacrifice quand, par exemple, tu ne peux pas emmener ta petite amie au restaurant sans que les photographes ne s'en mêlent. Mais la chose qui me manque le plus depuis que je joue au foot, c'est que j'adore partir au ski. Mais je ne peux pas à cause du risque de blessure » .

Conscient de sa chance, l'international danois, qui retrouvera ses amis anglais demain soir à Copenhague, a conclu cet entretien avec le sourire : « Je mentirais si je disais que je ne profitais pas de l'argent que je gagne grâce au foot » .

Puis au final, est-ce qu'on a pas l'air un peu con en après-ski ?



SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 1