Le sixtennat européen de Parme

À l'heure où le club de Parme est en train de tomber dans les limbes du football italien pour la seconde fois de son histoire, il est de bon ton de rappeler que les Gialloblù ont un temps trôné sur le toit de l'Europe. Une période faste qui dura pile six ans, du 12 mai 1993 au 12 mai 1999.

Modififié
Le 26 mai 1993, la France est en liesse devant TF1 : Basile Boli et son coup de casque rageur viennent d'envoyer Marseille sur le toit de l'Europe, face au grand Milan AC d'Arrigo Sacchi, dans un match où les téléspectateurs français ont cru jusqu'au bout que les Italiens pouvaient ravir la coupe aux grandes oreilles aux olympiens. Il faut dire que deux semaines auparavant, le public français avait fait connaissance avec le football supersonique du Parme AC en finale de Coupe des vainqueurs de coupe, sur France 2 cette fois-ci. Un 3-1 net et sans bavure face au Royal Antwerp, qui aurait très bien pu être un 4-1 si le but de l'attaquant Sandro Melli après une combinaison sur coup franc parfaite avait été validé. Melli ou le symbole de cette équipe parmesane qui semble inarrêtable. Dans l'effectif pro depuis ses quinze ans, le natif d'Agrigento a tout connu avec le club : la victoire en Serie C en 1986, la révolution tactique de Nevio Scala, la montée en Serie A en 1990, l'arrivée au club du patron du trust agro-alimentaire Parmalat et futur pourvoyeur des rêves gialloblù Calisto Tanzi, les premières sélections en Squadra Azzurra et donc la victoire en C2 en 1993. Le public doit également se familiariser avec de nouveaux noms, tels que Tomas Brolin, Stefano Cuoghi, Faustino Asprilla, Marco Osio, Claudio Taffarel ou encore le libero et capitaine Lorenzo Minotti, dont Michel Hidalgo qualifia le but en finale de « geste de danseur » .

Trois titres européens en six ans pour trois finales européennes d'affilée


L'année suivante, les hommes de Nevio Scala réitère l'exploit de se qualifier pour une finale européenne après avoir éliminé consécutivement l'Ajax Amsterdam et le Benfica Lisbonne. Pas mal pour des mecs qui jouaient en Serie B il y a encore quatre ans. Dans le Parken Stadium de Copenhague, le Parme AC est défait par l'Arsenal de George Graham d'un petit but – mais néanmoins magnifique – d'Alan Smith. Mais le plus important est ailleurs. Ce qui sonnait comme un possible coup de chance lors de la saison 1992-93 est devenu une évidence l'exercice suivant : il faudra désormais compter sur Parme pour endosser le costume de favori lors des compétitions européennes mineures. À dire vrai, l'équipe gialloblù fait figure de second épouvantail italien sur le Vieux Continent dans les nineties, juste derrière la Juventus de Turin. Comme un symbole, ce sont ces deux équipes qui s'affrontent en finale de Coupe UEFA en 1995, après qu'elles aient respectivement remporté la C2 et la C3 en 1993. Grâce à deux buts de Dino Baggio (un à l'aller, un au retour), Parme dispose de la Juve et remporte le second trophée européen de son histoire. En seulement trois ans.

Le club parmesan devra attendre quatre ans avant de goûter à nouveau aux plaisirs d'une finale européenne. Entre-temps, Nevio Scala a quitté le club, remplacé pendant deux ans par le prometteur Carlo Ancelotti, puis par Alberto Malesani. L'effectif, lui, n'a plus rien à voir avec celui qui remporta la Coupe des coupes en 1993, à l'exception de la présence de Faustino Asprilla dans le groupe. Pour autant, après avoir vu passer des fuoriclasse tels que Gianfranco Zola ou Hristo Stoichkov, Parme dispose sans doute de l'effectif le plus compétitif de son histoire lors de cette saison 1998-99 : Gigi Buffon dans les buts, un trident central Sensini-Thuram-Cannavaro, un milieu Baggio-Boghossian-Veron, ainsi qu'une incroyable paire d'as Crespo-Chiesa. De plus, le Parme AC continue de vouer un culte au chiffre trois. Le 12 (multiple de trois) mai 1999 au stade Loujniki de Moscou, le Parme AC bat sèchement 3-0 un Olympique de Marseille émoussé par une longue saison qui l'a vu perdre le titre à la dernière journée face à Bordeaux, et remporte son troisième trophée européen. La suite, on la connaît : les Gialloblù maintiennent leur niveau en Serie A sans forcément briller en Europe, accrochent une seconde place de dauphin lors de la saison 2001-02, l'affaire Parmalat éclate et le club fait banqueroute en 2004.

Vidéo

Le symbole Faustino Asprilla


Mais comment expliquer que cette équipe parmesane, qui a toujours joué les outsiders en Serie A sans pour autant vraiment disputer le titre dans les années 90, ait eu un tel succès en C2 et C3 ? Parce qu'elle est l'exemple parfait de ce qu'on appelle « l'équipe de Coupe » . Outre leurs trois titres continentaux, les Gialloblù ont également joué trois finales de Coppa Italia, pour deux victoires (en 1992 et 1999). À l'image du FC Séville depuis presque dix ans, le Parme AC a toujours préféré la flamboyance à la constance dans son football. Jouer 90 minutes plutôt que 38 matchs, en fait. Capable d'emmerder les gros sur n'importe quelle rencontre et de développer un jeu comme si demain n'existait plus, le club a en revanche souvent péché sur la longueur. Et ça lui allait très bien. Lorsque Carlo Ancelotti réalise le meilleur résultat du club en championnat (une seconde place lors de la saison 1996-97), le néo-président Stefano Tanzi, fils de et remplaçant du mythique Giorgio Pedraneschi, trouve le moyen de critiquer le jeu du Mister au sourcil relevé, trop pragmatique à son goût. Et l'année suivante, lors de sa seule expérience en Ligue des champions estampillée nineties (en 1997-98), Parme a été incapable de soutenir la comparaison en poules avec un Borussia Dortmund entraîné par... Nevio Scala.

Autre symbole de cette période où le Stadio Ennio Tardi était une des places fortes européennes ? Faustino Asprilla. L'attaquant colombien, débarqué en Émilie-Romagne à l'été 1992, a été de toutes les joutes européennes des Gialloblù avant de quitter le club sur cette finale de Coupe UEFA 1999. Mieux, la période de creux qu'a traversé le club parmesan sur la scène européenne entre 1996 et 1998 correspond peu ou prou au moment où Asprilla a plié les gaules pour faire sa pige à Newcastle United avant de revenir à Parme. Un vrai statut d'amulette pour un joueur qui portait en bandoulière l'état d'esprit du Parme AC, qu'il partageait en quelque sorte avec Tomas Brolin. Un joueur aussi éclatant qu'incontrôlable, capable du geste le plus fou sur comme en dehors du terrain, mais surtout, qui n'a jamais été aussi bon que lorsqu'il évoluait avec des couleurs jaune et bleu sur le plastron. Les mêmes que celles du drapeau européen.

Vidéo


Par Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Prospère Mulenga Niveau : CFA
Note : 2
Voir l'OM se faire giffler en finale, toujours un grand plaisir .
match aller contre bordeaux en demi
https://www.youtube.com/watch?v=AB8p30UfIUY
match retour
https://www.youtube.com/watch?v=IuGlXXDRq3M

Avec boghossian qui dribble 0_o

Equipe légendaire, le foot magnifique !
Jeu direct Niveau : CFA
La dernière phrase évoque t'elle Asprilla ou Brolin?
Les deux jouaient en jaune et bleu avec leurs équipes nationales...

Sinon belle équipe, même s'ils m'ont blasé lorsqu'ils ont battu la Juve en finale 95. Avec ce faux frère de Dino Baggio (quel joueur au passage!)
Parme me fait un peu penser à la Sampdoria. Une équipe de seconde partie de tableau qui devient durant quelques années un véritable épouvantail. Une époque dorée qui ne reviendra peut-être plus.

La Samp c'était la fin des années 80 et le début des années 90 ; Parme les années 90. Mais malgré les années, ceux qui s'intéressent à l'histoire du foot n'oublient pas ces deux équipes. Ca fait plus de 20 ans pour la première et 15 pour la seconde qu'elles ne sont plus des prétendantes à des titres mais la nostalgie fonctionne toujours.

Autre point commun à ces deux clubs, leurs maillots sensationnels et uniques. Bien dommage d'ailleurs qu'on ne revoit plus ces bandes jaunes et bleues horizontales.
bogossedecosse Niveau : District
le grand milan d'arrigo sacchi? sérieux so foot c'est capello le coach du milan en 93
Un joueur n'a pas été cité et je l'aimais bien, c'est Antonio Benarrivo, capitaine de Parme en 99.

On ressasse souvent le 3-0 pris par l'om en finale, seulement ils avaient notamment Dugarry et Ravanelli suspendus suite à la bagarre survenue à la fin de la demi retour contre Bologne...

Par ailleurs, on se moque du 3-0 de l'om, mais jamais du 6-0 pris par les Bordelais contre ces même Parmesans en 1/4...
J'aimais encore mieux le Parme de 2003. Frey, Paolo Cannavaro, Barone, Nakata, Lamouchi, Junior, Bresciano, Adriano, Gilardino, Mutu. Ca partait dans tous les sens.
Message posté par kevick
Parme me fait un peu penser à la Sampdoria. Une équipe de seconde partie de tableau qui devient durant quelques années un véritable épouvantail. Une époque dorée qui ne reviendra peut-être plus.

La Samp c'était la fin des années 80 et le début des années 90 ; Parme les années 90. Mais malgré les années, ceux qui s'intéressent à l'histoire du foot n'oublient pas ces deux équipes. Ca fait plus de 20 ans pour la première et 15 pour la seconde qu'elles ne sont plus des prétendantes à des titres mais la nostalgie fonctionne toujours.

Autre point commun à ces deux clubs, leurs maillots sensationnels et uniques. Bien dommage d'ailleurs qu'on ne revoit plus ces bandes jaunes et bleues horizontales.


Tu fais bien de le rappeler. Parce qu'on évoque souvent Parme, et c'est normal vu que c'est plus proche de nous. Mais rien qu'à évoquer la Samp de cette époque, j'ai des souvenirs la doublette Mancini-Vialli, de Pagliuca, de finale contre le Barca avec un maillot orange dégeu. Oui cette Samp faisait peur à l'époque.

Mais j'étais gosse et que je ne me souviens pas de tout, je me suis penché plus en détail sur cette période et ça donne:

- Coupe des Coupes:

Vainqueur en 1990.(Finaliste en 1989.Demi-finaliste en 1995.)

- Ligue des champions: Finaliste en 1992.

- Supercoupe d'Europe: Finaliste en 1990.

- Champion d'Italie en 91

- Coupe d'Italie:

Vainqueur en 1985, 1988, 1989 et 1994.(Finaliste en 1986, 1991)

- Supercoupe d'Italie:

Vainqueur en 1991.(Finaliste en 1988, 1989 et 1994)

A côté de ça en coupe UEFA entre 89 et 95 t'as toujours une équipe italienne en finale, 3 confrontations entre pensionnaires de la série A et un bilan de... 6 victoires pour une défaite. ( Le Toro quoi! même eux sont allés en finale).

Ajoutez à ça 4 finales pour 2 victoires en C2. Et bien sûr les 3 victoires en C1 du Milan, et si l'on ajoute sa finale contre l'OM et donc celle de la Samp , ça fait 5 participations sur 7 finales sur cette période.

C'était vraiment l'age d'or du Calcio. Russell Westbrook (ou dieu sait quel pseudo il porte aujourd'hui) aurait fait plus d'un infarctus à l'époque.

ps: Pour ceux que ça interesse sur la Samp de cette époque:

http://www.cahiersdufootball.net/articl … aisir-3441
Dis donc vous seriez pas en partenariat avec "delinquenti prestati al mondo del pallone"??
En tout cas ça fait deux articles similaires sur les deux sites dans la journée!
Déjà que je trouvais depuis un moment que dans l'esprit c'était le pendant de so foot en Italie!
Sacchi entraineur du milan en 93???? Capello doit aimer ça!
Hier à 22:21 City remporte le derby de New York 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:50 Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 10
vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8