1. //
  2. // AS Rome/Shakhtar Donetsk (2-3)

Le Shakhtar danse la samba

Barça et Barça bis n'ont pas le monopole du spectacle. A Rome, c'était samba sous la pluie pour les Brésiliens de l'Est. La Roma en est toute mouillée.

Modififié
0 28
Deux mois que le Shakhtar Donestk n'avait pas touché officiellement un ballon. Deux mois de trêve, bien au chaud, pendant lesquels la diaspora brésilienne du club a pu se refaire une santé et un bronzage au pays. Mircea Lucescu, le coach des Ukrainiens, ne savait pas dans quel état de forme il allait retrouver ses joueurs, face à une Roma en plein doute. Désormais, il le sait. Et Claudio Ranieri le sait aussi. Battu pour la troisième fois en autant de rencontres (2-3), l'entraîneur giallorosso pourrait avoir perdu bien plus qu'une qualification ce soir. Paradoxe, c'est sous la pluie et dans le froid du stadio Olimpico que les Douglas Costa, Jadson et consorts ont fêté à leur manière le Carnaval de Rio. Le Carnaval de Rome, pour un soir. Manque de bol, Adriano a raté ça.

Pourtant, tout avait plutôt bien commencé pour des Romains qui retrouvaient leur charnière centrale Mexès-Burdisso. Lorsque Perrotta ouvre le score avec l'aide d'un défenseur sur un centre de Taddei, Ranieri pense certainement que son équipe va passer une soirée tranquille. Le 4-0 de la saison 2006-07 plane alors sur les têtes des Ukrainiens. Pas pour longtemps. Une minute plus tard, De Rossi dévie malencontreusement dans son but une frappe pas folichonne de Jadson, Brésilien n°1. Douche froide. Puis glacée, quand sept minutes plus tard, Douglas Costa, Brésilien n°2, fait mumuse avec une défense romaine apathique et expédie un enroulé du gauche dans le petit filet du portier Doni, Brésilien sans numéro. Le stadio Olimpico se tait et assiste impuissant à la chute gaguesque de Riise, façon Brian Joubert à Vancouver, qui envoie Luiz Adriano, Brésilien n°3, inscrire le troisième but du Shakhtar, juste avant la pause. Mi-temps. La Roma est déjà éliminée. Seul objectif affiché : limiter la casse.

Pour ce faire, Ranieri décide de se priver de son patineur en chef, Riise, et le remplace par Castellini dès l'entame de la seconde période. Mais c'est Totti, capitaine courage jusqu'au bout, qui prend en main son équipe malgré les rhumatismes qui commencent à se faire sentir sous la pluie. Il Capitano passe, tire et crie. Le numéro 10 est partout et finit par récupérer un ballon qu'il offre à Jérémy Menez. Le Français fait parler son talent et accroche une splendide lucarne qui redonne espoir à tout un stade. Mais bizarrement, personne n'y croit vraiment. De fait, le Shakhtar est plus proche d'en coller un quatrième que la Rome d'égaliser. Les Ukrainiens contrôlent sans soucis la fin de match tandis que le stade se vide petit à petit, sous les sifflets. A la fin de la rencontre, Riise, visiblement le plus abattu des siens, vient faire son mea culpa devant les caméras de Sky Sports. « Je me sens infiniment mal, j'ai commis une erreur incroyable. Je demande pardon aux supporters, je voudrais qu'ils sachent que je donne toujours le maximum pour la Roma » déclare-t-il, la tête dans le sac. Peu compatissants, les supporters giallorossi voient simplement leur équipe s'enfoncer dans la crise et dire adieu à la Ligue des Champions. Les excuses d'un roux norvégien, ils s'en tapent.

Swann Borsellino et Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Encore une equipe ritale defoncee??!! En plus par des cariocas tchernobyliens, putain le bonheur!!!
Ne reste plus que mon Inter cherie, mais ça c'est pas la Ritalie et son president pourri, c'est L'INTERNAZIONALE sans ritaloux (ou presque)!!
Pas de modérateurs pour commentaires xénophobes ?
et mon shaktar c'est du poulet?
Le déclin du foot Italien des clubs depuis 3-4 ans se poursuit inexorablement (hormis l'Inter la saison dernière).

Bcp de choses à reconstruire chez les Transalpins, la santé financière des clubs, des stades modernes (certains sont encore pire que chez nous c'est dire), des centres de formations.

C'est le plus grand Pays de Foot européen, ils y arriveront sans aucun doute mais celà va prendre qqs saisons.
La Roma, fidèle à elle-même, a encore laissé parler sa traditionnelle force mentale digne de Richard Gasquet (ou Brian Joubert ...)
Luis Figo va tefaire enculer portugais de mes 2 couilles
au lieu de critiquer la seri occupez vous de votre ligue 1 pourrave. c'est quand le dernière fois que vous avez gagner une champion's ???????????????? alors vos gueules c'est tout. on sait que vous digérez pas 2006 et 2008 mais là comme même faut passer à autre chose. de l'autre côté des alpes ça critique même pas la ligue 1 vu qui savent même pas sque c'est mdrrrrrrrrrrr
@Chiello: nier le fait que la série A est en baisse constante depuis 3/4 ans c'est faire l'autruche.
Ca sur le site de la Gazzetta ce jour, l'article de l'AS Roma tu verras que celà ne parle que de celà, le niveau de la série A.

Rien de nationaliste là dedans une simple constatation sportive.
la gazzetta c'est un torchon et en 4 ans l'italie à eu 2 champions désolé mais les chiffres prouvent le contraire. après dire que la glissade de riise et le but contre leur camp dla roma et la malchance du milan fait baisser le niveau de la série a jsuis pas d'accord. car justement avant cette journée la série A était le championnat le plus intéressant et de loin.... avant de faire un constant attendons l'alléchant napole-villareal de ce soir et l'inter la smaine pro et les matchs retours. faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir fumé
La série A de cette saison est intéressante mais c'est plus du a un resserrement de son élite qu'à une hausse de qualité effective des équipes.

Quant l'Italie dominait l'Europe les faits effectivs etait les trophées européens et les parcours de ces équipes.
Là effectivement on va attendre les matchs retours mais l'an dernier hormis certes l'Inter qui passa le 8ème pour la 1ere fois en 4 ans, on a eu la Juve détruite chez elle par le bayern, le Milan atomisé par United et des parcours d'EL inexistant.
Cette saison idem en EL hormis Naples, la Samp sorti en préliminaire par un club allemand qui risque la relégation et les 2 premiers réultats des 8emes sont loin d etre encourageants.

Le foot Italien souffre d'un déficit structurel, stades désuets, public qui a baissé en quantité a cause de la violence et manque de jeunes Italiens dans les grands clubs (ou sont les centres de formations ?). Comme je l'ai dit ce grand Pays de foot va se reprendre je n'en doute pas un instant mais je pense aussi qu'il y aura encore peut être qqs saisons "difficiles".

ps: Il corriere dello sport tient le même discours que la Gazzetta sur la baisse de la Série A, tant les journalistes que les lecteurs.
Il y a probablement trop d'ultras dans les stades italiens.
ou tout simplement que la majorité des italiens n'ont pas les moyens d'aller au stade 2 fois par semaine à raison de 60 € la place voir plus.
et oui c'est pas comme les ptits bourges de british.
Pas faux, c'est bien gentil de parler de "stade désuet", mais un stade "moderne" ça ne sert à rien si ce n'est d'attirer des classes plus aisées qui pourront payer un billet plus cher.

C'est donc assez inutile dans un pays où ces classes aisées ne s'intéressent pas au foot. Je ne sais pas si c'est le cas de l'Italie, mais c'est clairement le cas de la France (où elles se paluchent sur le rugby ou le tennis), c'est pourquoi je suis sceptique sur l'efficacité de nos futurs stades "ultra-modernes" à 300M€
Les billets nominatifs, des stades pour certains pourris et un climat délètere celà joue aussi dans la fréquentation.
réponse septmebre 2011 quand le juve va débuter la saison dans son nouveau stade le plus moderne d'Europe( centre commercial, musée intégré), nous verrons donc s'il sera rempli...
Mouais stades à part le plus gros problème de l'Italie c'est le post-Calciopoli. On peut tous remercier Moratti (qui a créé tout ce scandale de ses propres mains) pour avoir renvoyé le foot italien dans les années 70. Ça a détruit la Juve qui mettera bien 5 ans avant de revenir jouer les demis en LDC et a largement contribué au vieillissement (faute de non rajeunissement car pas de LDC) du Milan. Après la Roma c'est autre chose, avec une vente du club qui dure depuis le dernier Scudetto. Enfin bref, au final c'est une transition pour l'Italie, et qui sait, peut être que dans 5/10 ans...
nn la saison pro ça sera déjà bien mieux avec la juve et le suprenant napoli, ils vont en faire chier plus d'un. cassano emmanuelson boateng etc... seront présent pour le milan plus le arrivée estivales de la juve (100 millions mis sur la table). les clubs seront beaucoup plus compétitif. la roma elle sera en europa league là où est sa place.
On verra si le Napoli ne nous ferra pas une Sampdoria.
Présenté comme un futur gros et qui explose en plein vol cette saison.
Déjà retenir certains joueurs aux mercatos ne sera pas chose aisée.

Transition exactement ce que vit le calcio actuellement.
Le problème c'est que dans le système pourri actuel, on ne se relève pas facilement d'une transition. Dés l'an prochain, le nombre de qualifiés en C1 passera à 3, ça peut être le début d'un cercle vicieux (une équipe de moins en C1 => moins d'argent => moins de bons joueurs dans le championnat => baisse des résultats => encore une place en moins, etc.)

Il faut un énorme effort (financier ou sportif) pour l'enrayer
faut dire que la samp n'a pas eu de chance éliminé à la dernière seconde du temps additionnel, ça ne les excuses pas mais le napoli ne fera pas la même erreurs puisque de toute manière ils vont se qualifier directement vu qu'il vont terminer 2 ou 3ème, puis l'effectif du napoli est de très grande qualité comparé à la samp qui avait juste cassano et pazzini
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 28