1. //
  2. // 1re journée

Le Shakhtar assure, Cluj surprend

Ailleurs en Europe, sur de plus petites, mais non moins prestigieuses pelouses, on jouait aussi la Ligue des champions. Ainsi, le Celtic Park retrouvait le vrai football, le Shakhtar dominait tranquillement le petit poucet danois, et Cluj faisait un hold-up à Braga. Le point.

Modififié
0 5
Celtic Glasgow/Benfica (0-0)

Quatre ans. Cela faisait quatre ans que le Celtic Park attendait de renouer avec la plus grande compétition continentale. Heureusement que les Écossais ont ça pour eux cette saison, puisque leurs rivaux Rangers sont descendus dans les bas-fonds... Pour une première, face au Benfica, les Verts ont avant tout joué sur leur agressivité défensive. Leurs adversaires lisboètes, peu désireux de s’en prendre un, ne se sont pas trop livrés non plus. Compréhensible, dans ce groupe G vraiment ouvert pour la deuxième place, derrière le tout-puissant Barça. Tout ça pour dire qu’à part une tête de Garay (62e) et une tentative de lob de 40 mètres de Brown (75e), les chaudes alertes ont été rares. Les deux formations ont évidemment misé sur la prudence, dans un match de milieu de terrain, au final, assez chiant. Mais ce ne sont pas les supporters du Celtic qui s’en plaindront, évidemment.

Shakhtar Donetsk/Nordsjælland (2-0)
Buts : Mkhitaryan (44e et 76e) pour les Ukrainiens.

Gare au piège. Dans sa Donbass Arena, le Shakhtar Donetsk, désormais un habitué de la Champions, recevait pour son premier match l’inconnu danois du Nordsjælland. Une équipe défensive, qui pendant un long moment aura emmerdé la formation ukraino-brésilienne. Du moins, avant que le milieu offensif arménien Mkhitaryan, déjà auteur de 12 réalisations en 9 matchs de championnat, ne se réveille pour claquer un doublé. Il profite d’abord d’un centre d’Adriano pour fusiller le portier danois d’une frappe au point de pénalty (44e, 1-0), avant de s’offrir un face-à-face suite à un très heureux contre favorable dans la surface (2-0, 76e). La logique est donc respectée, le Shakhtar évite la bévue contre le petit poucet danois. De ce côté-là justement, on aura apprécié la prestation du jeune ailier néerlandais Joshua John, très remuant sur son côté gauche. On en reparlera à l’occasion.

Braga/Cluj (0-2)
Buts : Bastos (19e et 34e) pour Cluj.

Cluj pourra remercier deux hommes, ce soir. Le premier, le Brésilien Rafael Bastos, attaquant, qui aura crucifié les Portugais de Braga sur deux contre-attaques. La première menée par Modou « Usain Bolt » Sogou, qui lui servait le but sur un plateau (0-1, 19e), et la seconde, un exploit dans la surface, bien aidé par les contres favorables (0-2, 34e). Ironie du sort ? Bastos (aucun lien avec notre Michel national) est justement un ancien de la maison. Le second bonhomme, que l’on peut nommer « héros de la soirée » , est le gardien portugais Mário Felgueiras. Car le portier aura simplement sauvé son équipe une douzaine de fois. Tout le répertoire de la parade sera passé au crible : arrêt réflexe sur sa ligne, sortie aérienne impeccable, face-à-face remporté… Ironie du sort ? Lui aussi, est un ancien de la maison. Malmené par ses ex, le Sporting Braga, qui aura cumulé une vingtaine de tirs cadrés et plus de 60% de possession, aura clairement déjoué. Ils auraient mieux fait de se méfier de cette formation roumaine, qui avait dominé en barrages le FC Bâle. Toujours est-il que dans un groupe H plutôt fermé, avec des adversaires de la trempe de Manchester United et Galatasaray, Cluj a peut-être remporté un premier round pour la troisième place. Enfin, mieux vaut se méfier de ces surprenants Roumains, qui ne sont pas à un exploit près. Les concurrents sont prévenus.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Braga / Cluj : on a vu le même match...
Galatasaray m a l air costaud malgré la defaite... Deçu par Braga ils devait est pouvait mieux faire.Va falloir suivre de pres l armenien du shaktar aussi si il se met a claquer des buts en champions ca va devenir du serieux.
Hier, avec beaucoup de talent et un peu de Cluj, le néo-Transylvain Bastos Braga la capitale du Cávado dès le Minho de la première mi-temps.

(Oui, au volant de mon capilotracteur, je file vite faire un don à Wikipedia pour me faire pardonner.)
JeChausseDesPatrick Niveau : District
Ce portrait du joueur pas très connu (pour moi), Mkhitaryan du Shakhtar, il y a quelques semaines, sur le site, c'était vraiment bien senti.
Cluj 2 tirs, 2 cadrés 2 buts!
Impressionant ce double 100% ca c'est de l'efficacité!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 5