1. //
  2. // 8es
  3. // Bayern-Arsenal

Le septième jour d'Arsène

Présent en huitièmes de finale de la C1 depuis le changement de format de la compétition en 2003-04, Arsenal se déplace mercredi soir à Munich pour la première manche d'un aller-retour qui semble déjà plié avant l'heure. Alors, Arsène Wenger s'en remet au ciel.

Modififié
Coincé dans son style, Arsène Wenger n'a jamais caché sa peur de l'horloge. Le temps l'angoisse et l'a toujours angoissé. Le futur peut-être même un peu plus que le passé. Ce dernier parle pourtant pour lui et le temps qui lui a été donné jusqu'ici doit être considéré comme un cadeau – mérité oui, mais un cadeau – dans une ère moderne où on en laisse souvent trop peu à un mec en costume. Plus de vingt ans, quelque chose que l'on ne reverra certainement plus jamais dans l'histoire du foot. Il faut écouter l'Alsacien parler de son rapport au temps, l'entendre raconter que « seul le moment de bonheur possible est le présent » , que « le passé donne des regrets et le futur des incertitudes » , que sa relation aux aiguilles est « angoissante à tous les titres » et que « la seule manière de lutter contre le temps, c'est de ne pas trop regarder derrière soi. Si l'on s'y complaît, c'est angoissant et parfois culpabilisant. » Réfléchir, se retrouver avec ses idées, Wenger le fait alors tous les matins, en marchant une quinzaine de minutes sur sa pelouse de Totteridge, torse nu et pieds nus. Puis, le Français renfile son costume et le temps est devenu depuis quelques semaines, quelques mois, une angoisse où les anguilles frappent autour de son crâne sans jamais y pénétrer.


La faute à un contrat qui expire en juin prochain, qu'il n'a toujours pas prolongé et un avenir auquel il ne réfléchira qu'une fois le dernier coup de sifflet de la saison entendu. Logiquement, ce sera contre Everton, à l'Emirates, le 21 mai prochain. Là où rien n'est plus pareil, là où on s'amuse désormais à lui crier dessus et où certains lui demandent simplement de dégager. L'air du temps est comme ça : la page Wenger devrait se refermer douze ans après son titre, bientôt treize vu l'écart actuel entre les Gunners et Chelsea. Le technicien français, lui, ne sait pas ce qu'il va faire ou, du moins, il ne le dit pas. Certains comme la légende Ian Wright parlent pour lui, d'autres veulent lui filer un an de plus pour assurer la transition. Wenger veut en profiter pour se retrouver avec ses supporters et appelle à l'unité. Comment ? En prenant l'exemple de ces losers de Tottenham, parallèle critiqué, mais on voit l'idée. Sauf que tout n'est pas si simple.

Le dîner normal


Tout n'est pas si simple, car ce qui faisait hier la force d'Arsène Wenger est brisé. L'unité autour de ses idées, de son projet, de ses mots, n'existe plus. Pire, c'est désormais sur le terrain que ça ne répond plus toujours avec au centre des interrogations l'artiste névrosé Mesut Özil, une nouvelle fois bordélique contre Hull City (2-0) samedi dernier. Aujourd'hui, Arsenal tient essentiellement sur ses pattes grâce au génie d'Alexis Sánchez et quelques éclats individuels, mais n'avance plus comme un tout. Pourquoi ? Car le liant Özil est coupé et, sans lui, la machine collective ne peut avancer. Est-ce le pire moment ? Oui, certainement, et Arsène Wenger le sait. Tout simplement car mercredi soir, à l'Allianz Arena de Munich, les Gunners et l'entraîneur français ont rendez-vous avec leur passé, leur présent et le futur. Juste assez pour voir l'Alsacien enfiler sa toge et balancer ceci au moment du tirage au sort : « Regardez, les six dernières années, on n'a pas dépassé les huitièmes. On dit que Dieu a fait le monde en sept jours et c'est le septième jour pour nous, donc on doit avoir un jour spécial. » Recevoir une aide divine serait donc la seule façon de s'en sortir. Espérer fait avancer les gens, mais ne les fait pas toujours gagner, et ce, même si le Bayern paraît moins flamboyant que par le passé. Ce même passé où les Munichois ont giflé Arsenal à plusieurs reprises lors d'un dîner européen, que ce soit en 2005, en 2013 ou en 2014, avec toujours la même conclusion : pour faire sauter le Bayern, il faut jouer deux matchs et non un seul. Et là, Dieu ne peut pas faire grand-chose.

De la Bible à Ben Thomas


Comment espérer quelque chose de cette double confrontation ? Le frère Wenger parle d'un éventuel miracle, Robert Lewandowski, lui, préfère être clair : « Si nous jouons bien, Arsenal n'a aucune chance. » Vrai, et le Bayern ne se plante que rarement dans ces rendez-vous. Alors, perdre son temps dans un confessionnal, filer son fric à un marabout ou attendre de voir de quel côté la pièce va tomber ne changera rien. Surtout avec l'Arsenal actuel, celui qui peine à avancer, qui galère à conclure et qui semble incapable de plier sans casser comme un roseau. Qu'en dit Arsène Wenger ? Que son groupe a eu de mauvaises expériences contre le Bayern, qu'il a déjà gagné à l'Allianz Arena et qu'il peut cette fois profiter d'un calendrier qui lui a offert un retour à l'Emirates. Oui, ça peut être un avantage à la condition de ne pas se faire saccager dès l'aller en Allemagne. Au moment du tirage au sort, Wenger n'était pas confiant. Aujourd'hui, il l'est encore moins et la courbe de forme ne peut pas le rassurer. Ou comment passer en quelques semaines de la Bible à une nage incertaine dans la mer façon Will Smith. Le Will Smith version Ben Thomas dans Sept Vies, celui qui avait tracé son destin ainsi : « En sept jours, Dieu créa le monde et en sept secondes, j'ai anéanti le mien. » Cette fois, sauf miracle, ça devrait prendre 180 minutes.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ligue des champions
Huitièmes de finale
Bayern Munich - Arsenal




Dans cet article

J'espère qu'Arsène était devant sa TV hier soir, il aura vu une source d'inspiration idéale.
Note : 2
J'espere qu'il a surtout vu Draxler qu'il n'a pas cherché à recruter ne voulant pas freiner la progression d'Iwobi qu'il considere comme un joueur prodigieux
Il l'a affirme ca ou ce sont des supputations?
Je ne dis pas que tu as tort mais je ne l'ai jamais lu nulle part.

Je sais qu'a l'epoque il hesitait entre Sanchez et Draxler.
Ce commentaire a été modifié.
Je le soupçonne fortement Ari. AW etait sur Draxler depuis 2013. A l'epoque Schlake demandait 70M. Entre temps Iwobi a "eclos", et tu connais tres bien la mentalité de Wenger qui veut croire en "ses" joueurs preferant parler de leur qualités que de depenser vulgurairement sur des joueurs stars. C'est tres noble mais il faut que ca marche derriere. Iwobi fait de bonnes choses mais il est à des années lumieres de Draxler.

Sanchez c'etait en 2014. Sur le dernier mercato d'hiver voir d'ete, 35M+ pour Draxler c'etait faisable.
Sauf que draxler n'a pas fait des merveilles depuis cette époque, entre un rendement de dilettante, des départs de ses clubs successifs plutôt peu cavaliers.
Depuis son arrivée au pez, il brille mais laissons un peu de temps au temps.
D'une manière générale, si cette victoire du PSG pouvait nous éviter les habituelles promesses de branlée lorsque tu te retrouves face à un " top 3 " européen ou une équipe en pleine bourre et accepter que la magie de ce sport, c'est que sur une double confrontation et d'autant plus au niveau des huitièmes de finale de ligue des champions, tout est possible, ce serait vraiment pas mal.
5 réponses à ce commentaire.
Gunner's Dude Niveau : CFA
Suis-je le seul à avoir un problème de ce type : une €critur€ @norm@le... ?
Gunner's Dude Niveau : CFA
Bon bah c'est réglé manifestement - du coup, je vais pouvoir lire l'article.
prtcl2x89 Niveau : CFA2
comme dirait tonton : "Oui"
Non. Mais apparemment c'est réglé :)
4 réponses à ce commentaire.
Pistaches, rhum et l'asticot Niveau : District
Arsene long coat

[img]https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/44/0b/80/440b808893b221fca37706ea39fbcbd4.jpg[/img]
Pistaches, rhum et l'asticot Niveau : District
Que de merveilles ces photos d’Arsène <3

[img]https://i.imgur.com/QRFLS.jpg[/img]

Envole toi mon pote !

1 réponse à ce commentaire.
J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
Sinon vous avez pensé aux cierges pour retaper votre site qui déconne grave depuis le troisième but d'hier ?
Je crois que c'est le plus grand traumatisé du match.

Faudrait pas que votre live ce soir soit insuivable.
zinczinc78 Niveau : CFA
J'espère vraiment voir Arsenal triompher du Bayern dans cette confrontation pour assister à une belle séance de retournage de veste.

Respect pour Arsène !
gaucherforever Niveau : CFA2
Ils vont affronter un adversaire tellement rationnel que l idée d exploit en devient très hypothétique.
désolé mais c'est que quand je commente que je vois tous les commentaires. Pourquoi ?
1 réponse à ce commentaire.
il y a 5 heures Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 il y a 10 heures La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) il y a 10 heures Une remontée historique des Seattle Sounders 18
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 4
Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41
À lire ensuite
Milan tient le choc