1. // CAN 2015
  2. // 2e journée
  3. // Gr. C
  4. // Afrique du Sud/Sénégal (1-1)

Le Sénégal prend un point précieux

L'Afrique du Sud a réalisé deux bons matchs, mais elle est quasi dehors. L'hôte de la Coupe du monde 2010 a de nouveau mené face au Sénégal, mais les errements défensifs lui ont coûté deux points qui auraient relancé entièrement le groupe C. Le Sénégal est quant à lui proche d'un joli coup dans le groupe de la mort.

Modififié
6 3

Sénégal - Afrique du Sud
(1-1)

Kara Mbodji (60') pour Sénégal , M. Manyisa (48') pour Afrique du Sud.


Après sa victoire lors du premier match, le Sénégal pouvait se mettre vraiment bien en écartant la pauvre Afrique du Sud, séduisante mais battue au réalisme par des Algériens il y a quatre jours. Après une première période accablante, les deux équipes vont recommencer à un rythme fort soutenu l'espace d'un quart d'heure. Au terme d'une rencontre plutôt marquée par l'engagement physique, le Sénégal prend un point sur lequel il ne peut cracher dans sa quête splendide à la qualification. Les Sénégalais sont désormais en tête du groupe et n'auront besoin que d'un nul face à l'Algérie pour valider leur billet pour les quarts.

Léthargie totale pour commencer...


Ephraim Mashaba l'a compris : s'il veut espérer sortir du groupe de la mort, il doit le faire sans Darren Keet. Le gardien de Courtrai, irréprochable pendant 70 minutes contre l'Algérie, a largement contribué au naufrage final des siens (3-1). Exit donc le géant blanc, c'est Mabokgwane qui garde les cages. Dans le jeu, les Bafana Bafana passent à une pointe avant, mais se montrent aussi intéressants que lors de leurs premières minutes face à l'Algérie. Après une belle combinaison, Vilakazi envoie une frappe lourde que Coundoul ne peut qu'envoyer en corner. Sur celui-ci, la tête de Matholo est sauvée sur la ligne par une drôle d'aile de pigeon... À part ça, malheureusement, le match commence sur un fameux mode mineur, les Sénégalais sont à terre toutes les 180 secondes, et le rythme de jeu est d'une lenteur incroyable. Le spectacle ne vient pas des pieds des joueurs, alors c'est de leur tête qu'il va émerger. 25e minute : Hlatshwayo est emmené sur civière. Pas de cheville brisée, pas d'arcade sourcilière qui pisse... Non, le joueur de l'Ajax Cape Town semble indiquer qu'il a tout simplement la vision floue. Avec une bouillotte sur la tête, il sort donc hagard, sait-il encore où il se trouve à ce moment précis ?

Bizarrement, c'est pourtant le Sénégal qui est amorphe durant cette période. Mais ne vous méprenez pas, les Sud-Africains ne sont pas réjouissants pour autant, c'est uniquement sur phase arrêtée avec un missile de Manyisa qu'ils parviennent à amener du danger, danger qui file néanmoins deux bons mètres au-dessus des buts. Après une dernière combinaison sud-africaine gâchée par un tir dans les nuages et une tête loupée aux six mètres par Diouf, M. Ali Lemghaifry prend la décision la plus spectaculaire de cette mi-temps : renvoyer tout le monde au vestiaire. On a eu droit à deux tirs cadrés en tout.

De l'animation vite retombée


Après le café, il ne faut en revanche pas attendre plus de 60 secondes avant de voir le premier tir cadré et victorieux, venu des pieds de Manyisa. Isolé dans le coin de la surface, l'ailier gauche réceptionne un centre foireux et place une merveille d'intérieur du pied. L'Afrique du Sud peut décidément être fichtrement intéressante. Tout comme cette rencontre, par à-coups, qui offre quelques situations curieuses, comme celle où le gardien Mabokgwane ne peut s'emparer d'un centre sénégalais qu'il dévie dans les pieds de Sadio Mane, qui ne rate pas le cadre à 50 centimètres de celui-ci. Problème : il est signalé hors-jeu (semble-t-il injustement au vu du seul ralenti disponible). Ce n'est pas grave, la machine de la Téranga est en marche, sur le coup franc qui suit, le solide Mbodji claque une tête de derrière les fagots, les filets sont à moitié transpercés et l'Afrique du Sud confirme sa difficulté à garder un avantage. Autres petits intérêts qui ressortent ici et là : ce moment où 20 joueurs de champ se retrouvent dans une zone de 6m2 pour deviser de l'existence réelle ou non d'un coup franc. Plus gênante en revanche, cette frappe de Moussa Sow qui envoie des tonnes de poussière à toute allure vers le but, en oubliant la balle...

Le terrain sautillant, le premier carton jaune à la 80e minute et beaucoup de tacles francs sont les mots qui caractérisent le mieux la fin de rencontre. Il y aura bien cette frappe de mule de Mame, mais Mabokgwane ne veut pas connaître le même sort que Keet et s'emploie donc des poings. De l'autre côté, les Bafana Bafana sortent leur deuxième superbe combinaison du match à coups de une-deux et de talonnades, mais Jali est contre par l'excellent Modji que l'on retrouve ensuite de l'autre côté pour taper une tête, qui semblait décisive, dans les panneaux publicitaires. Après une dernière tentative loupée de l'invisible Rantie, M. Lemgahifry fait de nouveau ce qu'il a de mieux à faire : souhaiter bonne soirée à tout le monde.

Par Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

On se fait franchement chier pendant cette CAN.
Celle d'Asie est 1000 fois plus spectaculaire...
Mr Rothlisberger Niveau : Loisir
Une faible équipe du Sénégal face à une très faible équipe Sud-Af...
Sincèrement, on a à faire à une CAN de piètre qualité depuis le début...
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
On s'fait enfumer avec cette CAN bis
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 3