1. // CAN 2012
  2. //

Le Sénégal, favori malgré lui

Après avoir manqué le rendez-vous angolais en 2010, le Sénégal revient sur le devant de la scène continentale. Avec une génération très talentueuse, les Lions de la Téranga sont considérés parmi les favoris de cette Coupe d'Afrique. La 12e participation à cette épreuve peut leur permettre d'inscrire leur nom au palmarès de cette compétition pour la première fois de leur histoire.

Modififié
70 4
2002, le Sénégal est au sommet de l'Afrique. Un Mondial "presque parfait" avec une victoire face au tenant du titre français, une élimination en quarts de finale par la Turquie en prolongation sur un but de Ilhan Mansiz qui, soit dit en passant, est devenu patineur artistique. Une finale de Coupe d'Afrique perdue aux tirs au but face à l'ogre camerounais. Avec une des plus belles équipes d'Afrique, emmenée par El-Hadji Diouf, Khalilou Fadiga ou encore Salif Diao sous la houlette de Bruno Metsu, le Sénégal a connu son apogée lors de cette année 2002. Mais jusqu'aujourd'hui, où l'équipe est de nouveau très compétitive, la route n'a pas été facile pour les Lions de la Téranga.

Une période creuse

Entre 2004 et 2010, le Sénégal est au fond du trou. Lors de la CAN 2004, le pays se fait éliminer par la Tunisie en quarts de finale dans un match complètement fou avec dix minutes d'arrêts de jeu et un arbitrage totalement à la faveur des hôtes de cette compétition. Cette élimination est le point de départ de la crise sénégalaise. Entre changements d'entraîneur, problèmes entre la fédération sénégalaise de football et le ministère des sports, les Lions de la Téranga vont glisser tout doucement au fond du trou. En 2006, nouveau coup dur avec une non-qualification pour la Coupe du Monde, l'équipe du Togo leur passant devant lors de la dernière journée des éliminatoires. Une élimination au premier tour de la CAN 2008 et une année 2010 qui restera dans l'histoire pour être l'une des plus moches de l'histoire du Sénégal : Une honteuse deuxième place dans son groupe de qualification à la CAN derrière l'Algérie. Le dernier match face à la Gambie se termine sur un match nul et des émeutes vont éclater un peu partout dans Dakar. Une longue page s'est tournée jusqu'à l'arrivée d'Amara Traoré, sélectionneur depuis décembre 2009 et ex-joueur de Gueugnon.

La renaissance

Depuis 2010, l'équipe des Lions de la Téranga ressemble de plus en plus à celle qui avait fait rêver des millions de Sénégalais en 2002. Après une période catastrophique, Amara Traoré est en train de constituer un groupe plutôt affriolant. Certains bi-nationaux comme Cheikh M'Bengue, Lamine Sané ou encore Armand Traoré ont préféré choisir la Tanière plutôt que d'espèrer toute leur vie à une place en équipe de France. Pas un choix par défaut, mais "un choix du coeur". En présence de joueur comme Demba Ba, deuxième meilleur buteur du championnat d'Angleterre, Moussa Sow, dernier meilleur buteur de la Ligue 1 ou encore Souleymane Diawara, champion de France avec Bordeaux et Marseille, le Sénégal peut voir haut. Voire très haut lors de cette Coupe d'Afrique. Invaincu lors des éliminatoires de la CAN 2012 et tombé dans un groupe plutôt facile en compagnie de la Zambie, de la Guinée Equatoriale et de la Libye, le Sénégal est vu comme l'un des favoris de la compétition. Mais apparament, ce mot est tabou dans la Tanière. «  Favoris c’est vous qui le dites. Nous, nous ne l'avons pas dit. Nous sommes des outsiders  » a déclaré Moussa Sow.

Même son de cloche du côté d'Omar Daf, le seul rescapé de l'épopée de 2002 et qui va participer à sa cinquième coupe d'Afrique: «  Toutes les équipes, qui vont à la CAN, méritent leur place. Il faudra beaucoup d’humilité et de respect envers nos adversaires, pour aller jusqu’au bout, pour atteindre notre objectif, nous avons besoin d’une équipe solide et d’un peuple uni derrière nous. Que chacun joue sa partition au service du Sénégal pour qu’on puisse gagner  » . Un Sénégal plutôt timide mais sûr de ses qualités. Selon Jules Bocandé, ancien international sénégalais, le Sénégal ne fait pas encore parti des grands d'Afrique: « C'est une contradiction d’entendre le nom du Sénégal parmi les grands du football africainLes observateurs ont du mal à le croire quand on leur dit que le Sénégal n’a jamais gagné une coupe d’Afrique. Il est temps d’effacer cette tâche et remettre les choses dans l'ordre. Cette édition est le moment idéal » . En cette année d'élections présidentielles, nul doute que si le Sénégal gagne cette CAN, Mamadou Niang pourra se présenter à la législature suprême...

Par Babacar Sall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

SoninkePsg Niveau : DHR
Je suis Malien mais j'éspère que si on gagne pas c'est le Sénégal ou la Côte d'Ivoire qui gagne.
En Sénégal on voit enfin une équipe d'Afrique noire qui travaille très bien. N'oublions pas que tout le monde les à enterer il y'a 3/4 ans après leurs élimination prématuré dès les première phases du mondial/can 2010 et qu'ils sont revenue grace à une superbe nouvelle génération et un entreneur du crue ! Voire une équipe d'Afrique noire gagner avec un entreneur du pays sera j'éspère un egsemple pour tout les autres dont le Mali qui préfère prendre un Giresse -qui n'a jamais rien fait comme séléctionneur- alors que des Stephen Keshi entre autres on qualifier des équipes de seconde zone pour le mondial et son boycotté !
Souleymane Camara était là aussi en 2002. tout petit, mais là.
Souleymane Camara était là aussi en 2002. tout petit, mais là.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
70 4