1. // CAN 2012
  2. // Gr. A
  3. // Guinée/Sénégal (2-1)

Le Sénégal éliminé !

Dans un match complètement fou, la Guinée Equatoriale a crée la sensation de la journée en battant le Sénégal sur le score de deux buts à un. Grâce à cette victoire, le Nzalang Nacional se qualifie pour le prochain tour tandis que le Sénégal, pourtant considéré comme un des favoris de la compétition peut déjà faire ses bagages.

Modififié
0 2
Guinée-Sénégal: 2-1
Buts: Randy (61') et Alvarez Aguir (90+4') pour la Guinée. Sow (89') pour le Sénégal.

Dans un stade de Bata archi complet malgré l'orage qui s'est abattu dans la ville cet après-midi, le match commence avec plus d'une heure de retard sur l'horaire prévu. Pire encore, les deux équipes jouent sur un terrain à la limite du praticable tellement l'eau y est présente. Le Sénégal, outsider de la compétition, jouait sa survie après la défaite face à la "grande" Zambie de Mayuka (2-1). Le Nzalang Nacional, devant son public, ne veut tout simplement pas perdre, ce qui augmenterait leur chance de qualification au prochain tour après leur belle victoire inaugurale face à la Libye (1-0). Comme l'histoire se doit d'être belle, le Nzalang Nacional a souffert mais dans une fin de match haletante, a battu une équipe du Sénégal qui quitte la compétition par la petite porte. Et dit du même coup adieu à la maison et aux 40 000 euros promis par le président sénégalais en cas de victoire.

Pourtant au coup d'envoi de ce match, le Sénégal montre une visage totalement différent de celui affiché face aux Chipolopolo Boys. Amara Traoré l'avait dit, il a opéré plusieurs changements dont la rentrée de Papiss Cissé à la place du capitaine Mamadou Niang ainsi que l'entrée de Issiar Dia à la place de Moussa Sow. Les Lions de la Téranga semblent appliqués et concentrés, plus rigoureux défensivement, cherchant à plier le match directement. Dès la 10e minute, Dame N'Doye sert parfaitement Papiss Cissé qui enchaîne un contrôle poitrine-frappe qui permet à Danilo d'effectuer une magnifique parade. Les occasions vont pleuvoir sur sa cage. Demba Ba va aussi s'essayer à plusieurs reprises sans pour autant tromper la vigilence du portier né au Brésil. Guirane N'Daw sur une puissante frappe des 25 mètres va aussi voir le gardien stopper le ballon. Côté Guinée Equatoriale, rien à signaler, les joueurs n'arrivent pas vraiment à sortir de leur moitié de terrain, balancent devant en espérant une erreur des défenseurs sénégalais.

Le début de la deuxième est beaucoup plus équilibré, le Nzalang Nacional commence à sortir de son camp. La première occase est d'ailleurs pour eux. Ekanga Amia se joue de la défense sénégalaise et adresse un bon centre en retrait pour Fidjeu, repris de justesse par Mohamed Diamé. Sous les encouragements de leur public, les Guinéens se font de plus en plus menaçants et ce qui devait arriver, arriva. Après un magnifique travail de Kily sur le côté droit, son centre trouve la tête de Travieso qui ne se fait pas prier pour bien la placer. Un zéro, le stade de Bata explose et la Guinée est virtuellement qualifiée pour les quarts de finale de sa CAN. Les hommes d'Amara Traoré tentent bien de se relever après ce coup de massue. Centres à tout va, débordements incessants... un vrai bazar. La Guinée elle se contente de défendre, les joueurs Sénégalais leur facilitent grandement la tâche. Un attaque-défense dans les 10 dernières minutes et sur un énième ballon dans la boite de Dame N'Doye, Moussa Sow marque le but qui maintient en vie le Sénégal. Sauf que... Sauf que dans les cinq minutes d'arrêts de jeu (oui, il n'y a pas moins en Coupe d'Afrique) Kily, passeur décisif sur le premier but, va envoyer une mine de 25 mètres qui renvoiti le Sénégal à Dakar et la Guinée en quarts de finale pour la première fois de son histoire. Sachant que le fils du président guinéen, Théodore Obiang Nguema, avait déjà donné plus de 20 000 euros à chaque joueur à la fin du match face à la Libye, les billets risquent ce soir de pleuvoir à Bata.

Par Babacar Sall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Triste Sénégal. Bon l'avantage c'est que les clubs européens vont récupérer leurs joueurs plus vite. Souley se fait déjà attendre...
Je prédis un destin similaire au Maroc.

Tous deux, Sénégal & Maroc, sérieux outsiders (derrière la Côte d'Ivoire & le Ghana).
Tous deux défaits lors du 1er match.
Tous deux jouent, en second match de poule, contre l'équipe hôte (Guinée Équatoriale pour l'un, Gabon pour l'autre), dans un terrain largement acquis à la faveur des locaux.
Tous deux sortiront par la plus petite des portes.

& dire que je les voyais au moins en demi finale...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
A la fin, le Barça...
0 2