Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Le sélectionneur de l’équipe nationale anglaise féminine viré

Modififié
L’affaire commençait à traîner en longueur. Accusé depuis août dernier d’avoir proféré des insultes racistes à l’encontre de certaines de ses joueuses, Mark Sampson s’est finalement fait renvoyer.

À titre d’exemple, le sélectionneur anglais avait prié une de ses joueuses d’origine nigériane, Eni Aluko (102 sélections), de ne pas amener sa famille au stade, de peur qu’elle propage le virus Ebola. La joueuse a répliqué en l’accusant de racisme, harcèlement et intimidation devant la FA. Ce qui n’a visiblement pas suffi, puisque Sampson a été blanchi par deux fois, faute de preuves.

En revanche, cet événement a eu le mérite d’attirer les soupçons de racisme sur le sélectionneur, qui a fini par se faire épingler pour une affaire précédente. Alors qu’il entraînait la section féminine de Bristol de 2009 à 2013, Mark Sampson n’a pu s’empêcher de demander à une joueuse de peau métisse, Drew Spence, combien de fois elle avait déjà été arrêtée par la police.

Beaucoup pour un seul homme, le technicien britannique de 34 ans a donc été remercié pour « attitude inappropriée et inacceptable » , selon un communiqué de la Fédération anglaise de football.


Un euphémisme. LG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures Papus Camara : « S'attendre à ce qu'ils montrent un autre visage » 16
il y a 3 heures Un quintuple sauvetage fou en FA Trophy 11 il y a 4 heures La gendarmerie saisit 500g de résine de cannabis à l'effigie de CR7 29
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible