1. // Mondial féminin
  2. // Japon/USA (2-2, 3 tab 1)

Le secret des tirs au but dévoilé

0 5
Probablement encore marqués par la défaite de la Team USA en finale du Mondial féminin contre le Japon, les Américains digèrent et se tournent vers la science pour comprendre la défaite. Des recherches psychologiques menées par l'Université d'Amsterdam et relayées par la National Public Radio ont démontré que les gardiens de but ne seraient pas seulement affectés par la pression inhérente à une séance de tirs au but mais aussi par un réflexe commun en cas de stress : le plongeon sur la droite.

L'étude, parue dans la revue Psychological Science montre que cette réaction atteint 71% des plongeons effectués quand l'équipe du gardien en question est menée. Les chercheurs ont décortiqué notamment les 204 tirs au but sifflés pendant les coupes du monde depuis 1982. Conclusion : en cas d'égalité, les gardiens plongent à droite autant qu'à gauche.

Shaul Shalvi, psychologue explique que ce comportement est lié au subconscient des individus qui se penchent vers la droite quand ils veulent réellement quelque chose. Ce comportement est exacerbé quand les derniers espoirs reposent sur les épaules du portier.

Hope Solo, qui gardait les buts de la sélection américaine en a fait la difficile expérience. Lors de la séance contre le Japon, elle a plongé quatre fois consécutivement sur sa droite. Les Japonaises qui lisent des magazines sur la psychologie en ont bien profité.

AlF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
A moins que ce ne soit du au fait que la plupart des gardiens sont droitiers
je n'ai pas lu l'article scientifique dont on parle ici, mais je pense que la science a sur ce coup là oublié un facteur essentiel.

Comme la majorité des gens, la plupart des gardiens de buts sont droitiers. Or le côté préféré d'un gardien droitier (car un gardien a toujours un côté préféré) est naturellement le droit (en tout cas ceux a qui j'en ai parlé, sachant que beaucoup de gaucher n'étaient gêné pour aucun côté...). Sur un pénalty, le gardien aura tendance à partir plus facilement sur son côté préféré, là où il est le plus à l'aise et le plus sûr, si jamais le ballon y arrive, de faire l'arrêt décisif... Bon après je n'ai pas un BAC+12 "coup de pied de réparation", mais je joue depuis presqu' une 20aine d'année dans les cages, ça compte aussi nan ??
bon ben Lamps a été plus rapide !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 5