Le secret de longévité de Friedel

Modififié
0 15
À bientôt 42 balais, Brad Friedel s’apprête à disputer, jeudi face l’Inter en Ligue Europa, le 745e match de sa carrière. Et le portier américain n’est pas prêt de s’arrêter en si bon chemin puisqu’il lui reste encore une année de pige à facturer à Tottenham.

Une étonnante longévité qui trouve sa source dans les gènes du grand chauve ricain : sa maman, Sue, est à 70 ans, professeur d’EPS dans une petite école de Cleveland. Et d’après ce qu’il en dit, elle pèterait la forme. « Elle enseigne de la maternelle aux 14 ans (…) et on ne dirait pas qu’elle a 70 ans » , assure Friedel dans les colonnes de Express.

« L’âge, c’est juste un chiffre » et c’est lui qui le dit… JL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Looking_4_Eric Niveau : CFA2
Donc si je comprends bien, sa mère fait du sport et lui passe sa tonicité par télépathie ?

Parce que mon autant mon père est un dieu à la guitare, autant je suis juste bon à jouer le refrain de smoke on the water...
Dans les gènes plutôt...mais le refrain c est déjà bien.
PaganBishop Niveau : DHR
Message posté par Looking_4_Eric
Donc si je comprends bien, sa mère fait du sport et lui passe sa tonicité par télépathie ?

Parce que mon autant mon père est un dieu à la guitare, autant je suis juste bon à jouer le refrain de smoke on the water...


https://www.youtube.com/watch?v=x4QBAPt9nSY
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 15