1. // CdF – Chambéry/Angers (0-3)

Le SCO par KO

Fin de l'histoire pour le tube de l'hiver en Coupe de France, Chambéry, battu au stade des Alpes par une équipe angevine qui peut espérer réaliser le même exploit que Guingamp il y a deux saisons.

Modififié
0 0
Après trois exploits de suite contre des formations de L1 – Monaco, Brest, Sochaux, du jamais vu –, Chambéry avait l'occasion d'intégrer le dernier carré de la compétition, ce qui aurait constitué un nouveau record. Aucune équipe du cinquième rang (CFA2) n'est en effet parvenu jusqu'ici à passer les quarts de finale dans toute l'histoire de la Coupe. Pour réussir pareille performance, il fallait réussir à dompter le SCO d'Angers, en pleine bourre en L2, mais aussi la pression populaire, dans un stade des Alpes de Grenoble quasi plein et bien plus impressionnant que leur habituelle enceinte municipale.

Les toutes premières minutes de jeu démontrent pourtant que les Savoyards ne sont pas là par hasard. Bien sûr, la maîtrise technique n'est pas toujours présente, mais l'engagement physique, incontestablement, si. Le pressing constant sur le porteur du ballon gène les Angevins, qui ne parviennent pas à se montrer dangereux, hormis sur quelques montées de Deroff côté gauche. La première grosse occasion du match est pour les locaux, avec Chmielinski à la conclusion d'un excellent travail de Yahia Bey, mais Malicki s'interpose (23è). Les pros répondent par Saivet (29è) et Charbonnier (34è), mais Bemenou est vigilant dans sa surface. Au fil des minutes, les Chambériens prennent leurs aises et semblent mieux finir cette première période, jusqu'à cette ultime action des hommes de Jean-Louis Garcia : Renouard côté gauche dépose le ballon au point de pénalty, c'est dévié par la défense centrale sous la pression de Charbonnier mais derrière, Saivet est à l'affut et fusille le portier adverse d'une grosse frappe pied droit (45è).

Pas découragés pour autant, les petits poucets repartent après la pause avec toujours autant de combativité et d'envie. Mis en confiance par l'avantage au score, Angers gère à l'expérience, musclant son jeu et profitant des espaces laissés dans la surface adverse. C'est sur un coup de pied arrêté lointain tiré par Charbonnier que le deuxième but est inscrit par Renouard, qui se libère de son marquage et dévie (63è). Par la suite, les pensionnaires de Ligue 2 ont plusieurs fois l'occasion d'aggraver la marque et c'est finalement l'Argentin Diego Sebastian Gomez, entré en jeu quelques minutes plus tôt, qui clôt la marque d'une belle frappe pied gauche dans le filet opposé, à la réception d'une action offensive amorcée par l'ancien parisien Loris Arnaud (84è). Le SCO retrouve le dernier carré de la compétition pour la première fois depuis 42 ans et peut rêver d'imiter l'EA Guingamp, vainqueur 2009 alors que le club évoluait en L2.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0