Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Angers-PSG (0-1)

Le SCO, finaliste gagnant

Magnifique perdant en finale de Coupe de France contre Paris, Angers peut applaudir son parcours, son état d’esprit et son mérite. Car même s’il n’y a aucun trophée au bout de cette saison, l’équipe de Stéphane Moulin continue de prouver que la réussite peut aussi s’inscrire sans de gros moyens financiers.

Modififié
Bien sûr, la fin de l’aventure est cruelle. Bien sûr, tout le monde – même le Paris Saint-Germain – aurait préféré l’emporter sur un plus joli coup. Bien sûr, le but contre son camp d’Issa Cissokho dans le temps additionnel sur un ultime corner est bien trop moche pour achever une si belle histoire. Mais que le SCO se rassure. D’abord, il ne s’agit que d’une fin éphémère, puisque c’est une simple bataille qu'il a perdue. Ensuite, si Angers n’a pu trouver, au bout de son parcours de Coupe de France, qu’une défaite en finale, cette dernière l’aidera sûrement à grandir. À mûrir, encore et encore. Et enfin, cet échec, si on peut l’appeler comme ça, montre à tout le monde que le sport n’est pas (encore) tout à fait qu’une histoire de pognon.

Issa c'est Paris

N'oublier personne


Car pendant 90 minutes, on a vu une équipe sans grand nom ou gros salaire se battre sur chaque ballon, suer sur chaque duel, transpirer sur chaque tacle et lutter jusqu’à la dernière minute, face à un ogre dont la puissance n’a pour limite que son appétit. Soixante ans après sa dernière finale de coupe, le SCO a fait honneur à son histoire et à ses valeurs. Celles qui l’ont amené jusque-là. Encore en National il y a dix ans, et en Ligue 2 jusqu’en 2015, Angers ne pète pas plus haut que son cul. Ne se vante jamais. Ne revendique rien. Tente de se construire toujours un peu plus au fil du temps. Et demeure désormais un exemple pour tous les « petits » clubs qui souhaitent créer quelque chose dans le football d’aujourd’hui, où l’argent grignote de plus en plus d’espace. Plus petit budget de Ligue 1, Angers vient de se maintenir dans l’élite. Pour la deuxième fois d’affilée. Tout en sérénité. Et bien peu en parlent. Cette rencontre ultra serrée face à Paris aura au moins eu le mérite de mettre en avant le travail de longue haleine réalisé par le club en interne, par les dirigeants, le staff médical, les responsables de l’administration, les gens de l’ombre et tous ceux qui auront passé ne serait-ce que quelques mois pour apporter leur pierre à l’édifice.

La douce récompense de l'échec


Avant la rencontre, Stéphane Moulin insistait d’ailleurs sur cette construction qui prend du temps et dont personne ne peut envisager la finalité avec grande certitude : « Que de chemin parcouru, et pas seulement cette saison ! En 2013-2014, on avait été trente fois sur le podium de L2, demi-finaliste de la Coupe de France et on avait manqué la montée de peu. On l'obtient la saison suivante. On a été un promu qui a été longtemps sur le podium la saison passée. Et nous voilà au Stade de France. On a senti aussi la ferveur des Angevins au moment de notre départ, hier. Il n'y a pas si longtemps, ce n'était pas très sexy de porter le maillot du SCO. Aujourd'hui, les maillots fleurissent, il se passe quelque chose. » Après la défaite, le discours était 1000 fois conforté : « Ce que je veux retenir ce soir, c'est la belle saison d'un groupe, la progression d'un club. Et quand je vois tous ces Angevins qui sont fiers de leur équipe... ça ne nous fait pas gagner la Coupe de France, mais je crois qu'on a gagné quelque chose, au moins leur estime. » Une preuve réelle que l’apprentissage peut passer par l’échec. Et qu’une défaite a parfois la gueule d’une victoire.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Coupe de France - Finale
Angers - PSG (0-1)




Dans cet article


Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49 mercredi 20 juin Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 mercredi 20 juin La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
Emery no se va ?