En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Le SC Bastia visé par deux enquêtes

Modififié
Dans son édition du jour, Le Monde révèle que deux enquêtes préliminaires visant le Sporting Club de Bastia ont été ouvertes à la suite de deux signalements de Tracfin, le service anti-blanchiment du ministère de l’Économie et des Finances.

La première procédure concerne la pose d’une pelouse synthétique, facturée à une SARL située dans l’Hérault. La prestation avait été facturée 600 000 euros au club. Les enquêteurs soupçonneraient une large surfacturation, puisque la SARL aurait fait des virements à ses fournisseurs pour un total de 240 000 euros. De plus, de nombreux mouvements d’espèces effectués par le dirigeant de l'entreprise auraient été signalés dans cette structure.

La seconde procédure porte, quant à elle, sur des mouvements financiers importants réalisés entre le SCB et deux structures, une société de location de voiture, LAC, dont le gérant est Pierre-Marie Geronimi, président du Sporting, et un Bar-PMU, dont les dirigeants sont dits proches de figures du grand banditisme corse.


Interrogé par Le Monde, Geronimi a déclaré être «  très surpris par le déclenchement de ces deux enquêtes  » . En outre, le président du club reste «  parfaitement serein, le club étant géré de manière rigoureuse  » . PP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 8 il y a 3 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 7
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59
À lire ensuite
Arsenal veut Rodrigo