Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options

Le SC Bastia visé par deux enquêtes

Modififié
Dans son édition du jour, Le Monde révèle que deux enquêtes préliminaires visant le Sporting Club de Bastia ont été ouvertes à la suite de deux signalements de Tracfin, le service anti-blanchiment du ministère de l’Économie et des Finances.

La première procédure concerne la pose d’une pelouse synthétique, facturée à une SARL située dans l’Hérault. La prestation avait été facturée 600 000 euros au club. Les enquêteurs soupçonneraient une large surfacturation, puisque la SARL aurait fait des virements à ses fournisseurs pour un total de 240 000 euros. De plus, de nombreux mouvements d’espèces effectués par le dirigeant de l'entreprise auraient été signalés dans cette structure.

La seconde procédure porte, quant à elle, sur des mouvements financiers importants réalisés entre le SCB et deux structures, une société de location de voiture, LAC, dont le gérant est Pierre-Marie Geronimi, président du Sporting, et un Bar-PMU, dont les dirigeants sont dits proches de figures du grand banditisme corse.


Interrogé par Le Monde, Geronimi a déclaré être «  très surpris par le déclenchement de ces deux enquêtes  » . En outre, le président du club reste «  parfaitement serein, le club étant géré de manière rigoureuse  » . PP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures La Premier League aux couleurs de l'arc-en-ciel 4

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Arsenal veut Rodrigo