En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2012 – Groupe D – Suède/Angleterre (2-3)
  2. // Notes

Le roi Olof, Zlatan la princesse

La Suède a livré un match étrange. Endormie en première période, agressive en seconde. Si Olof Mellberg a inscrit un doublé et volé la vedette à Zlatan, la défense scandinave s'est montrée inquiétante de pesanteur. Une bonne nouvelle pour les Bleus.

Modififié
Andreas Isaksson (5) : On retiendra avant tout ce sauvetage kung-fu Panda devant Gerrard dans les arrêts de jeu. Sur le but de Walcott, a-t-il vraiment été pris à contre pied ou été masqué ? N'a t-il pas surtout manqué de tonicité sur ses appuis ?

Andreas Granqvist (3): Ce n'était pas son soir. Le premier but est pour lui. Laisser Carroll lui passer devant a clairement porté à conséquence. Sonné, il se fait remplacer dès la 65e par Mikael Lustig.

Olof Mellberg (7): Un vrai capitaine. Un peu passif sur le but de Carroll, même si Granqvist est le grand fautif. Après l'ouverture du score, il a tenté de sonner la révolte en remontant les ballons, tel un viking fendant les lignes adverses épée au poing. Puis, a traîné où il fallait pour égaliser. Et a inscrit un doublé. À part ça, c'est Zlatan le capitaine.

Jonas Olsson (4,5) : En 1986, naissent les jumelles Olssen. En 1997, les frères Hanson font danser les pré-ado dans leurs chambres avec Mmm Bop. En 2012, pour leur premier match de l'Euro joué ensemble, les frères Olsson perdent contre l'Angleterre.

Martin Olsson (5) : Idem que Jonas. Mais de belles montées en seconde période.

Anders Svensson (5): Trop timide en première période, à l'image de la quasi-totalité de ses coéquipiers, s'est secoué lors du second acte, et Glen Johnson a eu du mal à suivre.

Kim Källström (5,5): Deux ans à Rennes l'universitaire, six à Lyon la bourgeoise. Kim Källström est un joueur de classe moyenne supérieure. Supérieur comme cette frappe de la 37e. Moyen comme le reste de son match.

Sebastian Larsson (7) : Le seul suédois à avoir débuté son match au coup d'envoi. Très précieux pour boucher la voie à Ashley Cole, électrique aux avant-postes. Le meilleur des Larsson. Et en Suède, ce n'est pas peu dire.


Rasmus Elm (4): Si talentueux, mais si discret. Le fantôme du joueur qui brille à l'AZ Alkmaar. Son pays avait pourtant besoin de lui. Remplacé par Wilhelmsson.

Zlatan Ibrahimović (5): En Suèdo-bosnien, Cristiano Ronaldo se dit Zlatan Ibrahimović. Il est clairement le meilleur de son pays, mais que d'excès d'individualisme... Jamais décisif, malgré quelques belles initiatives. Sur le second but de Mellberg, il se fait plaisir et insulte Joe Hart. Au moins, quand il hurle sur un adversaire, il ne se passe pas les nerfs sur un coéquipier.

Johan Elmander (5) : Comme sa majesté Zlatan n'a pas compris qu'il n'avait pas le don d'ubiquité et ne pouvait cumuler les postes de neuf et demi et d'avant-centre, Johan n'a pas vu arriver les ballons. N'a pourtant jamais lâché l'affaire. A sans doute eu une pensée pour Laurent Battles et Achille Emana. Eux ne l'oubliaient pas. Remplacé par Rosenberg à la 79e.

Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures La double fracture de McCarthy 2 il y a 7 heures Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 il y a 7 heures Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9