1. //
  2. // Règlement

Le rire jaune

Chaque compétition a ses larmes. Tous les deux ans, l'histoire se répète : un joueur majeur est suspendu pour un rendez-vous historique et cela crève le cœur. Cette année, ce seront Ramsey, Hummels, William Carvalho, Ben Davies. Hier, c'était Paul Gascoigne. Alors, pourquoi tant de haine ?

Modififié
2k 17
Il n’a jamais laissé personne indifférent. Aujourd’hui encore, il bouleverse les sentiments. On le déteste, on l’aime, mais plus que tout, on le juge. Cela a toujours été. Reste un jour dans l’histoire où Paul Gascoigne a réussi à unir les cœurs du monde entier. C’était un soir de juillet 1990, à Turin. L’Angleterre dispute alors une demi-finale de Coupe du monde contre la RFA, et Gascoigne est le reflet de l’Angleterre des années 90 : un mélange d’hystérie, de talent et d’excès. À sa façon, Paul Gascoigne a marqué l’histoire du football de son pays. Le 4 juillet 1990, il a l’occasion de la changer à un moment où le Royaume s’identifie à travers sa personnalité. Ce soir-là, Gascoigne est également définitivement entré dans le cœur de l’Italie du foot.

Youtube

En s’avançant sur la pelouse de Turin, il se sait en sursis, mais parfois, tout va trop vite pour tant d’envie. Alors, sur un ballon trop long, le gamin de Newcastle sèche Thomas Berthold et reçoit un carton jaune le privant d’une éventuelle finale que l’Angleterre ne dispute pas, battue par la RFA au bout d’une séance de tirs au but. La suite est connue : Gascoigne qui s’avance vers sa victime, qui agite les mains, qui les croise, qui lève la tête, qui plisse les yeux et qui fond littéralement. À ses côtés et après avoir regardé le visage de Gazza, Gary Lineker grimace. Oui, Paul Gascoigne pleure. Quelques minutes plus tard, couché par Brehme, alors que tout le monde s’attend à une mandale, Gascoigne ira serrer la main de son assassin de l’instant. Paulo a toujours été comme ça : il préfère se pourrir lui-même que détruire l’ensemble qui l’entoure. Sauf que ce soir-là, à Turin, il a écrit une partie de sa légende. Alors, pourquoi le règlement continue-t-il de nous infliger ça ?

Les cœurs brisés


C'est vrai, ça : pourquoi tant de haine de la part d’un règlement compréhensible, mais si sadique ? Oui, Gascoigne n’a été que l’une des premières victimes de la loi. Dans le livret de l’UEFA, elle a un matricule : article 48.04 du règlement officiel. Quelques lignes qui déchirent les cœurs, qui expliquent que si un joueur reçoit deux cartons jaunes lors de la phase finale, avant les demi-finales où tout est remis à zéro, il est automatiquement suspendu pour le match suivant le second carton. Nous y voilà. L’Euro 2016 a également laissé couler des larmes et fait défiler des images qui prennent les tripes.


Il y a d’abord eu William Carvalho contre la Pologne, averti pour une faute sur Krychowiak. Et il y a ensuite eu Aaron Ramsey, à Lille, vendredi soir. Une nouvelle fois dans la compétition, le Gallois était un feu et marchait avec sa troupe de joyeux crevards sur la Belgique. Jusqu’à un carton jaune idiot pour une main (presque) involontaire à quinze minutes de la fin de la rencontre. Alors Ramsey a relevé son maillot, l’a placé sur son visage et a compris, lui aussi, qu’une partie de l’histoire s’écrirait sans lui et sans son coéquipier, Ben Davies, lui aussi averti pendant la rencontre. Puis, il y a eu Mats Hummels contre l’Italie. Qui a préféré en rire. Jaune.

Le crève-cœur


C’est un déchirement. Il ne faut plus avoir peur des mots et ce règlement est progressivement devenu un crève-cœur. Oui, être suspendu après avoir reçu un carton jaune lors de deux matchs consécutifs serait normal. L’être pour en avoir récolté un lors du premier match de la compétition et un lors du quart de finale est difficile à avaler, d'autant que l'Euro compte désormais un match de plus avec les huitièmes de finale. Cet article prive aujourd’hui le dernier carré de l’Euro d’hommes qui ont fait la lumière depuis le lancement du championnat d’Europe.


La France l’a vécu aussi avec l’absence de N’Golo Kanté dimanche soir contre l’Islande. Alors, certes, la sanction disciplinaire fait partie du football, mais cette partie-là du règlement, du moins pour une compétition aussi courte et intense que le championnat d'Europe, pourrait être revue. Et ce, même si les larmes des absents écrivent parfois les légendes.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

luckystar Niveau : CFA
La main de Ramsey est volontaire. C'est un mauvais réflexe. C'est dommage pour lui et pour le spectacle.
Mais c'est mérité.
"Oui, être suspendu après avoir reçu un carton jaune lors de deux matchs consécutifs serait normal. L’être pour en avoir récolté un lors du premier match de la compétition et un lors du quart de finale est difficile à avaler, d'autant que l'Euro compte désormais un match de plus avec les huitièmes de finale."

L'article met bien le doigt sur le problème. Je suis davantage partisan de la logique qui prévaut en championnat (suspension si 3 cartons jaunes en 10 matchs consécutifs). Appliqués à une compétition comme l'Euro, ça pourrait donner : suspension si 2 cartons jaunes en 3 matchs consécutifs. Ou alors, pour rester dans le simple, on suspend seulement à partir de 3 cartons jaunes.
Prendre un carton c'est pas bien, prendre deux cartons c'est super pas bien. C'est logique de sanctionner ça. Mais ce qui est con c'est que ça favorise l'adversaire suivant.
Je préfèrerais qu'on ait une remise à zéro des cartons après le premier tour (comme en 2006) ou après les 8èmes.
Là, attendre les quarts, c'est trop.
Hummels, Davies, Carvalho, Ramsey sont suspendus pour la demi car ils ont pris 2 cartons jaunes en ... 5 matchs. C'est quand même un peu abuser surtout que certaines équipes comme le Pays de Galles n'ont pas un banc sans fin donc c'est encore plus pénalisant, pour un joueur défensif pas énorme de prendre deux jaunes sur 5 matchs en tout cas sa mérite pas de rater une demi finale pour son pays. Le système est à repenser !
D'ailleurs ont peu se demander ce que la Belgique aurait fait avec Vermaelen (vertonghen étant blessé pas suspendu). Faut reconnaître que sur ce coup là, Wilmots avait eu raison et son absence face aux pays de Galles a été préjudiciable. Il avait pendant cet euro un truc qui a manqué aux belges en 1/4, la rage (sans déconner, il a passé la saison sur le banc, il était frais et se donnait à fond). Cette suspension pour 2 carton, c'est trop pour l'euro.
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : 2
Mouais.. Je vais me faire l'avocat du diable : quand je vois les fautes d'anti-jeu faites par Chiellini et ses petits camarades lors de leur premier match contre la Belgique, je suis bien content que la règle soit ce qu'elle est.. En l'occurrence, les Italiens avaient écarté le favori du groupe à grand coup de fautes tactiques et auraient pu dérouler gentiment contre deux adversaires "plus faibles" pour arriver en huitième.

Je pense que ça aurait été injuste que leurs compteurs soient remis à 0 une fois arrivés en huitièmes ou en quarts. Peut-être auraient-ils pu battre l'Allemagne s'ils avaient pu se permettre de faire quelques fautes tactiques bien senties sans risquer la suspension.

Bref, si vous doutez du bien fondé d'une règle, dites vous qu'elle a été rédigée pour empêcher les Italiens de gruger..
nononoway Niveau : CFA
Le règlement est pareil pour tous... Vermaelen en a fait les frais et offert une défense de puceaux face aux Gallois. Tant pis, qu'ils fassent avec. Ils sont tout à fait capables de battre ce Portugal sans lui.
Kevin Tran likes this title.
Abbé-Deschamps Niveau : Loisir
Mais pourquoi suspendre pour des cartons jaunes ?! Une suspension est consécutive à un carton rouge et puis basta je ne comprend absolument pas l'intérêt de cette règle qui ne participe pas du tout à un "assainissement" du jeu...
C'est vrai c'est débile, pourquoi empêcher chaque joueur de finir chaque match avec un carton jaune avec une règle de suspension ?
Abbé-Deschamps Niveau : Loisir
Message posté par Tsubasa
C'est vrai c'est débile, pourquoi empêcher chaque joueur de finir chaque match avec un carton jaune avec une règle de suspension ?


Ben la plupart du temps ça n’empêche pas les mecs de les prendre et ensuite on s'en plaint, et sinon ça donne lieu à des calculs du type Réal de Mourinho quand les Ramos et compagnie font exprès d'en prendre ; ou alors les joueurs doivent sortir pour être préservés. L'efficacité et la pertinence de la règle peuvent être discutées.
Hummels avait commis une faute offensive (repousser Varane) non sifflée pour marquer contre la France lors de la dernière Coupe du Monde. cette fois, il n'en sera pas... La Vie s'occupe décidément bien de tout...
Le problème est systémique. Et cette règle qui en résulte en confirme le non sens.

Le système des cartons a vécu, en plus d'être dépassé il est injuste.

Et on institutionnalise cette injustice.

On oublie que le plus important est le football et le jeu. Pas les règles, les compétitions et les personnes qui y gravitent autour.

Je n'ai pas de problème avec un joueur qui va prendre un carton jaune par match et qui ne sera jamais suspendu.

Parce qu'il aura respecte la règle, à savoir ne pas prendre 2 cartons en un match.

Pourquoi lui faire payer un comportement sur plusieurs matchs alors que durant ces mêmes matchs il n'est pas exclu?

On me répondra que les joueurs en abuseraient. Certes. Dans ce cas, on en revient au système même du carton et de ses limites.

Peut-on réellement et objectivement défendre la justification globale des avertissements?

C'est tellement hétérogène et parfois discutable qu'on ne peut admettre derrière tout cela un esprit de justice.

Une exclusion temporaire ou définitive durant le match me parait la solution la plus juste et la plus sportivement équitable.

Actuellement on tente de justifier et de sauver certains principes, on a beau vouloir uniformiser les décisions arbitrales, on s'aperçoit que çà ne change rien.

Les joueurs en jouent. Les arbitres en jouent. Pour une efficacité de plus en plus discutable.

L'exemple italien a été donné et à raison. Quand on parle de fautes intelligentes, il y en a eu 2 3 en fin de match contre la Belgique, si à ce moment on les exclue 10 15 minutes pour anti jeu, à 9 contre 11, on ne parle plus d'intelligence mais de responsabilité face à ses actes.

Un mec qui volontairement et anti sportivement fait une faute n'a plus rien à faire sur un terrain. Au moins temporairement.

Tout comme un mec qui fait pleins de petites fautes, à un moment, exclu, c'est normal.

Par contre les cartons penalty + carton pour contestation et pour la faute, du style 2 3 joueurs s'en prenne un, ou un mec qui fait sa première faute et qui prend pour les autres, qui balance un ballon dans les tribunes, çà faut oublier.

L'arbitre qui veut tenir le match en claquant 6 7 cartons jaunes, qu'il le fasse et qu'il se retrouve avec 15 joueurs sur le terrain.

Il se rendra directement compte de sa connerie et de son rôle.

Il faut responsabiliser les acteurs. Tous.

On devrait tenter une mi temps par arbitre en compétition officielle. 90 minutes pour eux c'est trop. 45 c'est bien.
Message posté par sox75
Le problème est systémique. Et cette règle qui en résulte en confirme le non sens.

Le système des cartons a vécu, en plus d'être dépassé il est injuste.

Et on institutionnalise cette injustice.

On oublie que le plus important est le football et le jeu. Pas les règles, les compétitions et les personnes qui y gravitent autour.

Je n'ai pas de problème avec un joueur qui va prendre un carton jaune par match et qui ne sera jamais suspendu.

Parce qu'il aura respecte la règle, à savoir ne pas prendre 2 cartons en un match.

Pourquoi lui faire payer un comportement sur plusieurs matchs alors que durant ces mêmes matchs il n'est pas exclu?

On me répondra que les joueurs en abuseraient. Certes. Dans ce cas, on en revient au système même du carton et de ses limites.

Peut-on réellement et objectivement défendre la justification globale des avertissements?

C'est tellement hétérogène et parfois discutable qu'on ne peut admettre derrière tout cela un esprit de justice.

Une exclusion temporaire ou définitive durant le match me parait la solution la plus juste et la plus sportivement équitable.

Actuellement on tente de justifier et de sauver certains principes, on a beau vouloir uniformiser les décisions arbitrales, on s'aperçoit que çà ne change rien.

Les joueurs en jouent. Les arbitres en jouent. Pour une efficacité de plus en plus discutable.

L'exemple italien a été donné et à raison. Quand on parle de fautes intelligentes, il y en a eu 2 3 en fin de match contre la Belgique, si à ce moment on les exclue 10 15 minutes pour anti jeu, à 9 contre 11, on ne parle plus d'intelligence mais de responsabilité face à ses actes.

Un mec qui volontairement et anti sportivement fait une faute n'a plus rien à faire sur un terrain. Au moins temporairement.

Tout comme un mec qui fait pleins de petites fautes, à un moment, exclu, c'est normal.

Par contre les cartons penalty + carton pour contestation et pour la faute, du style 2 3 joueurs s'en prenne un, ou un mec qui fait sa première faute et qui prend pour les autres, qui balance un ballon dans les tribunes, çà faut oublier.

L'arbitre qui veut tenir le match en claquant 6 7 cartons jaunes, qu'il le fasse et qu'il se retrouve avec 15 joueurs sur le terrain.

Il se rendra directement compte de sa connerie et de son rôle.

Il faut responsabiliser les acteurs. Tous.

On devrait tenter une mi temps par arbitre en compétition officielle. 90 minutes pour eux c'est trop. 45 c'est bien.


Pas mal d'idées originales qui pourraient être testées. Mais comme tu le dis, l'injustice est institutionnalisée dans le foot et l'arnaque voire un certaine part de triche sont intégrés par tous les acteurs. Les lois du jeu sont incroyablement lentes à évoluer pour un sport si populaire et actuellement, à la FIFA et à l'UEFA, ils ont d'autres chats à fouetter.

Mais les exclusions temporaires ça me plairait bien.
Kim Jong-Un : fan de CJP Niveau : CFA2
Moi je trouve que cette règle, elle "cartonne"



allez salut
capitaine barbe Niveau : District
Pour moi, cette regle est tres bien comme ca. Ramseybne jouera pas, et ca me fait mal au coeur, mais il a fait une faute vraimment c...

L existe du carton jaune, permet de laisser aux joueurs la possibilite de mettre de l engagement. Il y a tellement de situations limites... difficiles a juger.

Le systeme de l expulsion immediate, mais temporaire, donnerait des calculs du type, cette faute vaut le coup? Empecher une occase de but, pour 15 min a 10? Je pense que ca vaut trop souvent le coup. On aurait des equipes qui joueraient la-dessus, et qui en plus d empecher une occase, fermeraient le jeu pendant la duree de la suspension. Avant de revenir au complet, avec un joueur plus frais. Et puis ca complique encore le jeu, avec des entrees/sorties en plus. Et puis en fin de match, reste 5 min a jouer, j empeche une occase de but pour 5 min d explulsion?

On est pas au Basket ou au Hockey. Les buts sont rares, la superiorite numerique est moins facile a exploiter. La, au moins dans les compet a tableau final, la sanction de ne pas jouer le tour suivant, forcement plus important, me parait plutot dissuasif.

Ce que je voudrais voir, l aide a la video pour l arbitre. Et des commissions plus actives sur les fautes d antijeu, et celles qui provoquent des blessures.

Chose positive sur le tournoi, on a moins de contestation, non? Ne pas voir les arbitres se faire insulter me plait.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2k 17